Mourir - Du deuil, aujourd'hui - Centre Pompidou

RETOUR

Paroles

Mourir

Du deuil, aujourd'hui

image
Anonyme, Tête de mort (Vanité)
Entrée libre

« Il suffit d'ouvrir une radio, une chaîne télé, un journal, il suffit d'entendre une conversation banale pour avoir affaire à cette évidence désormais commune en France : le deuil est un travail. Et le mot d'ordre s'ensuit, où chaque terme pèse une tonne : il faut/faire/son travail/de deuil. Freud « a donc conquis les têtes, sinon les cœurs », lui qui inventait, en 1914, le deuil comme travail. Eh bien non, le deuil aujourd'hui ne saurait plus longtemps être pensé, moins encore réalisé comme un travail. Il s'ensuit que le mot d'ordre susdit met chaque endeuillé dans une impasse. Afin d'indiquer une autre manière de deuil, pour présenter le deuil comme acte et non plus comme travail, je pro

lire la suite

« Il suffit d'ouvrir une radio, une chaîne télé, un journal, il suffit d'entendre une conversation banale pour avoir affaire à cette évidence désormais commune en France : le deuil est un travail. Et le mot d'ordre s'ensuit, où chaque terme pèse une tonne : il faut/faire/son travail/de deuil. Freud « a donc conquis les têtes, sinon les cœurs », lu

lire la suite

Programmation associée

Paroles

Mourir

Du deuil, aujourd'hui

23 février 2006, à 19h30

Petite salle - Centre Pompidou, Paris
Entrée libre
PARTAGER SUR