Benoît Toqué, « Entartête » - Centre Pompidou

RETOUR

Paroles

Benoît Toqué, « Entartête »

image
Entrée libre

« La première fois que je lis l’expression art dégénéré écrite en allemand, c’est dans Europeana. Une brève histoire du XXe siècle, de l’écrivain tchèque Patrik Ouredník. En allemand, ça s’écrit entartete kunst. Dans entartete, je lis « entarter » et « tête », ce qui est logique : entarter quelqu’un, c’est lui envoyer une tarte à la crème en pleine tête, la lui étaler sur la face. Je pense à Noël Godin. Je pense à son double fictionnel Andre Petrescu, l’entarteur du Cosmopolis de Don DeLillo, et à l’adaptation qu’en a faite David Cronenberg pour le cinéma. Je pense à La bataille du siècle, un film de Clyde Bruckman avec Laurel et Hardy. À Roscoe « Fatty » Arbuckle dans A Noise from the Deep

lire la suite

« La première fois que je lis l’expression art dégénéré écrite en allemand, c’est dans Europeana. Une brève histoire du XXe siècle, de l’écrivain tchèque Patrik Ouredník. En allemand, ça s’écrit entartete kunst. Dans entartete, je lis « entarter » et « tête », ce qui est logique : entarter quelqu’un, c’est lui envoyer une tarte à la crème en pleine

lire la suite

CYCLE

Paroles

Benoît Toqué, « Entartête »

9 septembre 2018, à 16h45 (1h00)

Forum -1 - Centre Pompidou, Paris
Entrée libre
PARTAGER SUR