Vidéo brésilienne : un anti-portrait - Centre Pompidou

RETOUR

Cinéma et Vidéo - Séance

Vidéo brésilienne : un anti-portrait

6 euros, 4 euros.

La vidéo comme pratique artistique apparaît au Brésil dans les années 1970, sous la dictature militaire, de censure et d'atteinte aux libertés. Le corps et la caméra sont utilisés par les artistes comme des outils de positionnement politique. Bien que les premières bandes aient été réalisées à l'occasion de l'enregistrement de performances, très vite la vidéo brésilienne va devenir une pratique plus dialogique que narcissique, un système d'écriture critique sur la réalité brésilienne, fonctionnant comme un dispositif réfléchissant son environnement social et culturel. Ce programme dresse un portrait de la vidéographie brésilienne, des oeuvres emblématiques de la première génération à des oe

lire la suite

La vidéo comme pratique artistique apparaît au Brésil dans les années 1970, sous la dictature militaire, de censure et d'atteinte aux libertés. Le corps et la caméra sont utilisés par les artistes comme des outils de positionnement politique. Bien que les premières bandes aient été réalisées à l'occasion de l'enregistrement de performances, très v

lire la suite

CYCLE

Cinéma et Vidéo - Séance

Vidéo brésilienne : un anti-portrait

15 novembre 2010, à 19h00

Cinéma 1 - Centre Pompidou, Paris
6 euros, 4 euros.
PARTAGER SUR