Questions à Marcel Gauchet - Démocratie française : un malaise dissipé ou déplacé - Centre Pompidou

RETOUR

Paroles

Questions à Marcel Gauchet

Démocratie française : un malaise dissipé ou déplacé

Entrée libre
Si on se place du côté des symptômes, on serait tenté de penser qu'à l'issue de l'élection présidentielle, la démocratie française sort subitement guérie de la maladie de langueur qui semblait inexorablement la miner. Un très fort mouvement d'inscription sur les listes électorales (3,3 millions d'inscrits supplémentaires par rapport à 2002), une participation massive aux deux tours de l'élection présidentielle (84%) n'ont-ils pas signifié la fin du désintérêt pour la chose politique voire le retour de la passion démocratique ? Parallèlement, le total des suffrages qui se sont portés dès le premier tour sur les deux candidats arrivés en tête (57%), le retour à un duel traditionnel gauche/droi lire la suite
Si on se place du côté des symptômes, on serait tenté de penser qu'à l'issue de l'élection présidentielle, la démocratie française sort subitement guérie de la maladie de langueur qui semblait inexorablement la miner. Un très fort mouvement d'inscription sur les listes électorales (3,3 millions d'inscrits supplémentaires par rapport à 2002), une pa lire la suite

CYCLE

Paroles

Questions à Marcel Gauchet

Démocratie française : un malaise dissipé ou déplacé

4 octobre 2007, à 19h30

Petite salle - Centre Pompidou, Paris
Entrée libre
PARTAGER SUR