L'œuvre [Sensation du danger] - Centre Pompidou

L'œuvre

[Sensation du danger]

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

À propos de l'œuvre

Kasimir Malévitch (1878 - 1935)

[Sensation du danger]

(L'homme qui court ; Sans titre)

[1930 - 1931]

Huile sur toile

79 x 65 cm

Don anonyme, 1978

Numéro d'inventaire : AM 1978-630

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

À partir de 1928, dans un contexte d’essoufflement des avant-gardes soviétiques, Kasimir Malevitch aborde une nouvelle étape de son œuvre : la transposition des formes et des couleurs pures du suprématisme dans une peinture figurative. Ici, un homme court sur un champ constitué de bandes colorées. L’épée à la lame ensanglantée souligne la menace émanant de la maison rouge, qui évoque la prison de la police stalinienne dans laquelle Malevitch est interné en 1930. Révolté par la répression subie par la population paysanne, accompagnée de la collectivisation forcée des terres, Malevitch représ...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Après la fermeture du G inkhuk , en 1926, et un retour précipité (forcé ?) d’un séjour en Allemagne en 1927 (Malevitch y laisse une trentaine de ses œuvres), l’artiste aborde, en 1928, une nouvelle étape de son travail : la transposition des formes et des couleurs suprématistes dans une peinture figurative. Les collections, grâce à un don anonyme, comptent deux tableaux du cycle des paysans (1928-1932) : L’homme qui court (cat. rais. PS-115) et Homme et cheval (PS-118), tous deux réalisés vers 1930-1931. Dans le premier, un paysan court sur un champ suprématiste – un motif fréquent dans l’...

 lire la suite

Angela Lampe

Les collections