L'œuvre Parfois je crache par plaisir sur le portrait de ma mère - Centre Pompidou

L'œuvre

Parfois je crache par plaisir sur le portrait de ma mère

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Philippe Migeat - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Salvador Dalí, Fundació Gala-Salvador Dali / Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Salvador Dali (1904 - 1989)

Parfois je crache par plaisir sur le portrait de ma mère

(Le Sacré-Coeur)

1929

Encre sur toile de linon gris collée sur carton

68,3 x 50,2 cm

Inscriptions :Signé et daté en bas à droite : Salvador Dali 1929

Achat, 1989

Numéro d'inventaire : AM 1989-5

En savoir plus

Extrait du catalogue Collection art graphique - La collection du Centre Pompidou, Musée national d'art moderne , sous la direction de Agnès de la Beaumelle, Paris, Centre Pompidou, 2008

1929 marque l’« entrée tumultueuse » de Dalí dans le surréalisme, saluée avec enthousiasme par André Breton, qui préface sa première exposition parisienne, galerie Goemans, et garde dans sa collection ce grand dessin sur toile qui y était présenté sous le titre Le Sacré-Cœur . Avec son allure de bannière votive et son efficace d’affiche-programme, l’œuvre manifeste, comme au début des années 1920 certains papiers Dada de Picabia (pour les revues Littérature et 391 ), la volonté de détruire les valeurs bourgeoises, religion, patrie, famille. Sa charge iconoclaste et ouvertement profanatrice...

 lire la suite

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Dans la seconde moitié des années 1920, Salvador Dalí explore plusieurs voies stylistiques qui le conduisent à pratiquer une peinture se référant, tantôt au cubisme, tantôt à la métaphysique, puis au régionalisme classicisant du Noucentisme catalan. L’année 1928 marque son entrée dans une phase plus délibérément subversive de son œuvre. Il donne le coup d’envoi de cette stratégie de la provocation à l’occasion d’une conférence qu’il prononce, le 13 mai, à Sitges, à l’invitation de la revue L’Amic de les arts . Faisant écho aux exhortations modernistes, au rejet des traditionalismes locaux ...

 lire la suite

Didier Ottinger

Autre reproduction de l'œuvre

Les collections