L'œuvre Mechanischer Kopf - Centre Pompidou

L'œuvre

Mechanischer Kopf

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Service de la documentation photographique du MNAM - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Raoul Hausmann (1886 - 1971)

Mechanischer Kopf

(Der Geist unserer Zeit (L'esprit de notre temps),
Tête mécanique)

[1919]

Marotte de coiffeur en bois et divers objets fixés dessus : gobelet télescopique, un étui en cuir, tuyau de pipe, carton blanc portant le chiffre 22, un morceau de mètre de couturière, un double décimètre, rouage de montre, un rouleau de caractère d'imprimerie

32,5 x 21 x 20 cm

Inscriptions :MO. coté droit : RH

Achat, 1974

Numéro d'inventaire : AM 1974-6

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

Le titre et la date de réalisation de cette œuvre, qui a longtemps appartenue à Hannah Höch, sont incertains. La décrivant dans un texte publié en 1967, L’Esprit du temps, 1919, Raoul Hausmann suscite l’adoption d’une date et d’un titre définitifs. La tête en bois est ornée de divers ustensiles, dont un morceau de mètre de couturière et un petit carton blanc portant le chiffre 22, collés sur le front pour évoquer un esprit du temps réduit à une simple « signification numérique ». Hausmann s’inscrit dans une veine dada corrosive et antibourgeoise, non exempte d’une fascination contradictoire po...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Cette tête muette, pièce centrale de la collection dada du Musée, conserve tout son mystère. Nous connaissons cependant son histoire. Après sa séparation, en 1922, d’avec Hannah Höch, Hausmann la lui a laissée mais celle-ci, lasse de s’en occuper, la restitue à l’artiste en 1966. Nous savons aussi qu’à sa demande (lettre du 11 juin 1932), Höch répare la tête en vue d’une prise de vue pour Cahiers d’art. En la comparant à sa première publication dans la revue de Van Doesburg, Mécano II (1922), on note que la vis de réglage dans le bas de la pièce a été déplacée et la timbale redressée. En reva...

 lire la suite

Angela Lampe

Autres reproductions de l'œuvre