L'œuvre Igloo di Giap - Centre Pompidou

L'œuvre

Igloo di Giap

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Philippe Migeat - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Mario Merz (1925 - 2003)

Igloo di Giap

1968

Cage de fer, sacs en plastique remplis d'argile, néon, batteries, accumulateurs

120 cm Diamètre : 200 cm

Structure de métal en forme de demi-sphère sur laquelle sont fixés des treillages de métal ligaturés par des fils d'acier. L'armature est recouverte de petits sacs en plastique remplis de terre. Sur l'ensemble de cet igloo, en lettres capitales de néon, court la sentence du général Giap en italien : se il nemico si concentra perde terreno se si disperde perde forza (si l'ennemi se concentre il perd du terrain, s'il se disperse il perd sa force)

Achat, 1982

Numéro d'inventaire : AM 1982-334

En savoir plus

Extrait du catalogue Collection art contemporain - La collection du Centre Pompidou, Musée national d'art moderne , sous la direction de Sophie Duplaix, Paris, Centre Pompidou, 2007

De toutes les formes emblématiques utilisées par Mario Merz (notamment les néons traversant des objets, les fruits et les légumes), celle de l’igloo est assurément la plus connue. Elle est pourtant aussi mystérieuse qu’immédiatement identifiable quant à sa destination : un abri pour vivre et se protéger. À partir de 1968, date à laquelle il réalise les tout premiers igloos, Merz en produit de différentes tailles, mêlant divers matériaux (verre, bois, cuivre, aluminium, plomb, cire, pierres, branchages…), comme si leur principe fonctionnel et formel pouvait à tout instant être remis en œuvre...

 lire la suite

Jacinto Lageira

Autres reproductions de l'œuvre