L'évènement Politiques de l'art - Centre Pompidou

L'évènement

Politiques de l'art

concept.resource

Visuel d'un événement

Crédit photographique : © Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP / Philippe Migeat © Droits réservés

À propos de l'événement

Politiques de l'art

Musée

29 septembre 2016 - 2 avril 2017

de 11h à 21h
Musée - Niveau 5 - Centre Pompidou, Paris

Accès avec le billet Musée et expositions

Que peut être un « art politique » ? En s’engageant pour une cause, si noble soit-elle, l’art ne risque-t-il pas de se changer en instrument de propagande ? L’art peut-il pour autant rester étranger aux grandes luttes de son temps et renoncer à accompagner, voire à participer aux nécessaires mouvements de transformation du monde ?
Au Musée, la nouvelle session d’expositions-dossiers animant le parcours de visite des collections modernes apporte à ces questions des réponses délibérément fragmentées, reposant sur la singularité de cas d’études tirés des collections du Centre Pompidou au Musée na...

 lire la suite

Commissaire : Mnam/Cci, Nicolas Liucci-Goutnikov

De salle en salle

Le « loubok » patriotique

Le 1er août 1914, l’Allemagne déclare la guerre à la Russie. Cette année-là, la maison d’édition Le Loubok d’aujourd’hui invite plusieurs artistes à créer des affiches destinées à galvaniser la population contre l’armée allemande. Le modèle incontournable est le « loubok », né en Russie au 17e siècle, imagerie populaire obtenue par gravure sur bois. Les œuvres de Kasimir Malevitch et Vladimir Maïakovski exposées ici reprennent aux « loubki » traditionnels leurs formes familières et simplifiées, animées par des aplats de couleurs vives et accompagnées de légendes percutantes. Chez les deux arti...

 lire la suite

Le Club ouvrier d’Alexandre Rodtchenko

Quelques jours après sa reconnaissance officielle par la France, l’U.R.S.S. est invitée à participer à l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes à Paris, au printemps 1925. Sa présence revêt des enjeux culturels, politiques et idéologiques : il s’agit pour le jeune État d’affirmer la richesse de sa culture traditionnelle autant que son adhésion à un modèle neuf, le communisme. Les artistes constructivistes et leurs élèves sont invités à présenter leurs travaux novateurs dans de nombreux domaines. Alexandre Rodtchenko se voit confier la réalisation de l’ameublement...

 lire la suite

Natalia Gontcharova et Le Populaire : points de vue sur le monde ouvrier

Leur collaboration avec les Ballets russes de Serge Diaghilev conduit Natalia Gontcharova et Michel Larionov à s’installer à Paris en 1917. Parvenant dans un premier temps à vivre de leur participation à des projets conçus pour la scène, les difficultés économiques poussent bientôt Gontcharova à chercher des activités complémentaires. Aidée par ses amis du Parti socialiste, elle réalise entre 1932 et 1935 une série de dessins pour Le Populaire. Organe de la Section française de l’internationale ouvrière, le quotidien propose des faits divers et des romans-feuilletons afin de fidéliser son lect...

 lire la suite

Vassily Kandinsky (1866-1944), le retour en Russie (1914-1921)

La guerre étant déclarée, Kandinsky regagne Moscou via Odessa à la fin de l’année 1914. Il vient alors de publier Regards sur le passé, texte autobiographique qui offre un témoignage précieux sur la genèse de l’art abstrait. De retour en Russie, Kandinsky réalise principalement des dessins et des aquarelles, ainsi que, lors d’un séjour en Suède, des « bagatelles » (série d’aquarelles figuratives). En 1917, alors que la révolution bolchévique a plongé le pays dans la guerre civile et qu’une grande part des biens de Kandinsky a été réquisitionnée par l’État, il est appelé à collaborer à l’Izo (D...

 lire la suite

L’Association des Écrivains et des Artistes Révolutionnaires

L’AEAR naît en 1932 dans un contexte marqué par les crises économiques et la montée des totalitarismes. Son développement, accompagnant l’expansion de l’Internationale communiste, est stimulé par la lutte de ses membres contre la guerre et le fascisme. Regroupant initialement des écrivains, l’association attire également au début des années 1930 de nombreux peintres, sculpteurs, photographes, architectes et réalisateurs soucieux d’inscrire leur démarche dans une perspective révolutionnaire. Leurs aspirations artistiques, politiques et sociales s’expriment à travers différentes publications, do...

 lire la suite

Ubu Roi, Le tyran grotesque

Apparu pour la première fois en 1895 sous la plume du jeune Alfred Jarry, le Père Ubu se veut l’archétype de la convoitise, de la gloutonnerie et de l’hypocrisie du bourgeois fin-de-siècle. Incarnant tour à tour, dans les pièces et les textes de Jarry, un roi-usurpateur à la conquête de la Pologne et un docteur en pataphysique – cette science des solutions imaginaires –, Ubu s’impose bientôt en icône de l’absurde et du potache vulgaire, allant jusqu’à survivre à son créateur. Nombreux sont en effet les artistes qui s’approprient le personnage, qui évolue dès lors au gré des événements politiqu...

 lire la suite

Adalberto Libera, des ambiguïtés du rationalisme italien

Adalberto Libera (1903-1963) est une figure majeure de l’architecture italienne du 20e siècle. Si sa carrière, après la Seconde Guerre mondiale, est jalonnée de réalisations d’importance, ses débuts illustrent les relations que les architectes modernes entretiennent avec le pouvoir politique. L’avant-garde architecturale et le régime fasciste se réclament en effet tous deux d’une modernité à édifier et s’utilisent mutuellement. Le mouvement fasciste sollicite les architectes modernes pour qu’ils mettent leurs talents au service de l’idéologie ; ceux-ci espèrent en retour des commandes, qu’il s...

 lire la suite

Architecture soviétique : l’affirmation d’une nouvelle esthétique

La Révolution d’Octobre 1917 entraîne une forte stimulation de la vie intellectuelle et de la création architecturale en Russie. Le processus de démocratisation de la vie sociale permet le développement d’une architecture utopique (les villes volantes de Georges Kroutikov, les constructions spatiales d’Ivan Léonidov et Iakov Tchernikov, les constructions cinétiques d’Anton Lavinski, les compositions dynamiques de Kasimir Malevitch et El Lissitsky…). La transformation des systèmes techniques et les nouvelles formes d’expression plastique font du constructivisme naissant un principe vivifiant, q...

 lire la suite

Team Ten

Groupe informel constitué d’architectes d’horizons divers (Alison et Peter Smithson, Candilis, Woods et Josic, Jaap, Bakema, van Eyck, Hertzberger, De Carlo…), Team Ten naît d’une crise interne lors du CIAM (Congrès international d’architecture moderne) d’Aix-en-Provence en 1953. Révisant l’héritage moderniste dont Le Corbusier est la figure tutélaire, ce groupe s’attelle à la critique du fonctionnalisme. Il pointe les limites de la Charte d’Athènes (CIAM, 1933) en prônant un habitat souple, évolutif, adapté aux besoins et à la spécificité des lieux. Cette réévaluation marque un profond renouv...

 lire la suite

Documenter la vie sociale

Après une décennie d’expérimentations, la photographie des années 1930 est marquée par un retour à des sujets plus sociaux. La crise économique provoquée par le Krach de 1929, ainsi que l’affirmation d’une conscience de classe, à l’origine de la victoire du Front populaire en 1936, poussent de nombreux photographes à s’intéresser à la réalité contemporaine. S’ils immortalisent la France au travail, les conditions de vie des ouvriers ou des paysans, les populations marginales requièrent également toute leur attention. Ainsi, Marianne Breslauer, artiste allemande venue étudier à Paris auprès de ...

 lire la suite

Ne visitez pas l'Exposition coloniale

Inaugurée le 6 mai 1931 dans le bois de Vincennes par le président de la République Gaston Doumergue et le maréchal Lyautey, l’« Exposition coloniale internationale » présente pendant six mois les bienfaits de la colonisation, réunissant plus de huit millions de visiteurs.

Rare voix contestataire, les surréalistes, dans la lignée de leur revue Le Surréalisme au service de la Révolution, publient alors deux tracts proposés par André Breton. Ils participent aussi activement à la contre-exposition « La Vérité sur les colonies » organisée par la Ligue contre l’impérialisme et l’oppression coloniale...

 lire la suite

Factographie

Créé par Vladimir Maïakovski en mars 1923, LEF, le « Front gauche des arts », fédère diverses individualités autour d’un projet politique commun. Plate-forme multidisciplinaire réunissant artistes et théoriciens, le groupe s’appuie sur une revue : Lef (1923-1925) puis Novy Lef (1927-1928). Celle-ci promeut, sous la plume d’Ossip Brik et de Serge Tretiakov, un art résolument ancré dans la vie : la « factographie ». Dans le domaine littéraire, Tretiakov propose de remplacer l’écriture « artistique » par le reportage, l’interview ou le montage de documents. À rebours des intentions de Maïako...

 lire la suite

Peindre et exposer sous l’Occupation : Jeunes peintres de tradition française

Alors que le voyage d’études en Allemagne souhaité par Goebbels et entrepris en novembre 1941 par quelques peintres et sculpteurs français (Vlaminck, Van Dongen entre autres) esquisse une politique de collaboration artistique, quelques artistes décident de s’opposer à l’occupant à travers l’organisation de manifestations partisanes. Présentée en mai 1941 à la galerie Braun, spécialisée en photographie, l’exposition « Vingt jeunes peintres de tradition française » réunit à Paris les toiles d’artistes invités par le peintre Jean Bazaine et l’éditeur André Lejard. À travers leurs œuvres, ceux-ci ...

 lire la suite

Formes de l’activisme dans les années 1960 - Le pouvoir de l’affiche, la force du peu

La décennie 1960 est caractérisée par une remise en cause générale de l’ordre politique et social établi après la Seconde Guerre mondiale. Des deux côtés de l’Atlantique, les nouvelles avant-gardes réagissent aux événements en s’engageant. Une partie de leur travail s’inscrit dans l’histoire des affiches politiques. Performant moyen de communication, l’affiche offre diverses possibilités techniques – lithographie, sérigraphie, offset – et esthétiques. Les artistes qui y ont recours, souvent mieux connus pour leur parcours individuel que pour l’aventure collective à laquelle ils décident de pre...

 lire la suite

Du néo-primitivisme au cubo-futurisme

« Nous prenons comme point de départ de notre art le loubok [gravure populaire sur bois], l’art primitif, l’icône puisque nous y trouvons une perception de la vie plus fine, plus directe et outre cela purement picturale ». C’est ainsi qu’Alexandre Chevtchenko explique le néo-primitivisme qui, vers 1911/1912, s’impose en Russie comme une nouvelle tendance nationale dite de gauche, dont le couple Michel Larionov et Natalia Gontcharova compte parmi les protagonistes les plus importants. Leur intérêt se porte sur le monde paysan (les moissons, les animaux, les saisons) qu’ils aiment représenter da...

 lire la suite

Le réalisme socialiste à la française (1947-1953) : un art de parti

Théorisé en U.R.S.S., le réalisme socialiste est un art de propagande destiné aux masses, caractérisé par sa conformité aux normes académiques et sa capacité à communiquer « une représentation historiquement concrète de la réalité dans son développement révolutionnaire » (Moscou, 1934). Introduit en France par les instances dirigeantes du Parti communiste, représenté par les peintres André Fougeron et Boris Taslitzky, défendu par Louis Aragon et diffusé à travers les revues Les Lettres françaises et Arts de France, le réalisme socialiste français naît avec la guerre froide et décline après la ...

 lire la suite

Les Fenêtres de la Rosta

Entre 1919 et 1922, alors que la jeune Russie soviétique est en proie à la guerre civile, Vladimir Maïakovski réalise des affiches satiriques pour Rosta, l’agence télégraphique nationale. Porté par la volonté de créer une société nouvelle, objectif commun au pouvoir bolchévique et à de nombreux artistes d’avant-garde, Maïakovski s’engage dans des actions d’agitation et de propagande en faveur du nouveau régime. L’affiche, le journal, la pancarte et le slogan sont les armes privilégiées de ce combat artistique et littéraire. Produites quotidiennement à grand tirage selon un principe de pochoir,...

 lire la suite

Internationale situationniste

Formellement créée le 28 juillet 1957 à Cosio di Arroscia, l’Internationale situationniste (I.S.) est née de la fusion de différents groupes d’avant-garde dont l'Internationale lettriste (I.L.) et le Mouvement international pour un Bauhaus imaginiste. Son document fondateur rédigé par Guy Debord, le Rapport sur la construction des situations…, en pose les objectifs révolutionnaires : « nous pensons qu’il s’agit d’abord de changer le monde ». Les membres de l’I.S. – Michèle Bernstein, Giuseppe Pinot-Gallizio, Asger Jorn ou Ralph Rumney – sont résolus à « entreprendre […] un travail collectif or...

 lire la suite

Le logement social : le défi d’Edouard Menkès

Dans le contexte de pénurie d’après-guerre et de précarisation du logement, il devient urgent d’imaginer un système économique permettant au plus grand nombre d’être logé dans des conditions décentes. Les travailleurs immigrés sont particulièrement touchés et un programme de construction est lancé en 1965 à la fin de la guerre d’Algérie par la Société nationale de constructions de logements pour les travailleurs (Sonacotra, actuelle Adoma). Claudius-Petit, théoricien militant de l’aménagement du territoire, ministre de la reconstruction sous la IVe République et président de la Sonacotra de 19...

 lire la suite

Art et parti

La production personnelle des peintres et sculpteurs proches du Parti communiste ne saurait se limiter aux normes définies par la doctrine réaliste socialiste. À la demande du parti, Boris Taslitzky voyage en Algérie pour y croquer situations individuelles et meetings politiques, avant de produire, sur cette base, des toiles inspirées des peintres romantiques français. Les Repasseuses de Simone Baltaxé, jeune membre du comité de rédaction de la revue Traits, convoque quant à elle l’héritage du cubisme à travers un sujet à caractère social. Enfin, Pablo Picasso, malgré son adhésion au parti le ...

 lire la suite

les événements en rapport