L'œuvre Nu de dos, troisième état - Centre Pompidou

L'œuvre

Nu de dos, troisième état

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Service de la documentation photographique du MNAM - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Succession H. Matisse

À propos de l'œuvre

Henri Matisse (1869 - 1954)

Nu de dos, troisième état

(Dos III)

[1916 - 1917]

Bronze, patine sombre

190 x 114 x 16 cm Poids : 244 kg

(Georges Rudier)

Inscriptions :S.B.G. et M.N. vers B.DR. : HENRI MATISSE // HM/ 7/10

[1916-1917]/1964

Achat de l'Etat, 1964

Attribution, 1970

Numéro d'inventaire : AM 1709 S

En savoir plus

Extrait du catalogue Œuvres de Matisse, catalogue établi par Isabelle Monod-Fontaine, Anne Baldassari et Claude Laugier, Paris, Éditions du Centre Pompidou, 1989

C'est à nouveau avec Les Demoiselles à la rivière (dans leur état définitif, 1916) qu'il faut mettre en rapport le troisième état de Nu de dos. La combinaison formelle précédente est tout à la fois remise en question et développée dans certaines de ses conséquences. Sillon inversé, la colonne vertébrale confondue avec une chevelure partage l'espace rectangulaire du bas-relief en deux parties presque égales, comme un élément d'architecture, un mince pilier. La relation entre figure et fond est rendue plus étroite encore, d'autant que les articulations anatomiques (l'épaule, le genou, si prés...

 lire la suite

Isabelle Monod-Fontaine

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

« J’aime modeler autant que peindre » dit Henri Matisse, qui s’appuie sur la pratique conjointe des deux arts pour perfectionner son approche de la ligne. Quatre versions de Nu de dos, réalisées de 1909 à 1930, accompagnent son œuvre peinte, faisant écho aux problèmes picturaux rencontrés. Matisse produit chaque nouvel état à partir du précédent, en retaillant successivement les épreuves de plâtre. De l’un à l’autre, il opère un processus d’aplanissement, d’usure de la matière, d’effacement, jusqu’à l’intégration architectonique de la figure à l’espace : Nu de dos IV (1930) tend ainsi à l’a...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation