L'œuvre Requiem pour une feuille morte - Centre Pompidou

L'œuvre

Requiem pour une feuille morte

concept.resource

À propos de l'œuvre

© Centre Pompidou 2012 | © ADAGP, Paris 2012

À propos de l'œuvre

Jean Tinguely (1925 - 1991)

Requiem pour une feuille morte

1967

Acier et bois peints, cuir

305 x 1105 x 80 cm

Oeuvre cinétique animée par un moteur et composée de roues, de poulies, de traverses en bois peint, de courroies de cuir, de tiges en acier et de boulons. L'ensemble est fixé sur une structure en acier

Collection RENAULT

Numéro d'inventaire : AM 2003-DEP 48

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre de l’accrochage 2012

L’artiste suisse Jean Tinguely arrive à Paris en 1953, dans un climat où s’opposent art abstrait et art figuratif. Si l’art cinétique, qui émerge à cette époque, produit des peintures abstraites où le champ visuel se modifie avec le déplacement du spectateur, Tinguely décide, lui, d’intégrer le mouvement dans ses œuvres. En 1967, il réalise cette sculpture monumentale pour l’Exposition universelle de Montréal. Tinguely cherche à produire « une liaison entre la forme, son aspect et les mouvements ». Cette unité esthétique est emportée ici par un moteur électrique qui anime seul l’imposant rouag...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Autre représentation de l'œuvre

Les collections