L'évènement Beat Generation - Centre Pompidou

L'évènement

Beat Generation

concept.resource

Visuel d'un événement

Crédit photographique : © Bernard Plossu

À propos de l'événement

Beat Generation

Expositions

22 juin 2016 - 3 octobre 2016

de 11h à 21h ou de 11h à 23h
Centre Pompidou, Paris

Accès avec le billet Musée et expositions

Nocturnes jusqu'à 23h tous les jeudis soirs

Le Centre Pompidou présente « Beat Generation », une rétrospective inédite consacrée au mouvement littéraire et artistique né à la fin des années 1940 et étendant son influence jusqu’à la fin des années 1960.
C’est tout le Centre Pompidou qui se met à l’heure de la Beat Generation à travers une riche programmation d’événements conçue avec la Bpi et l’Ircam, en écho à l’exposition : lecture, concerts, rencontre, cycle de films, colloque, programmation au Studio 13/16, etc.

La Beat Generation est née à l’initiative de William Burroughs, Allen Ginsberg et Jack Kerouac qui se rencontrent à New...

 lire la suite

Commissaire : Mnam/Cci, Philippe-Alain Michaud, commissaires associés : Jean-Jacques Lebel et Rani Singh, adjoint des commissaires : Enrico Camporesi

 

En savoir plus

Présentation par les commissaires de l'exposition

La Beat Generation, mouvement littéraire et artistique apparu à la fin des années 1940 aux États-Unis, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale et aux premiers jours de la guerre froide, scandalise l’Amérique puritaine et maccarthyste et préfigure la libération culturelle, sexuelle et le mode de vie de la jeunesse des années 1960. Rejetant le scientisme et les idéaux technologiques occidentaux, le racisme et l’homophobie, défendant une nouvelle éthique tribale et l’usage des psychotropes, il a directement inspiré les mouvements de mai 1968, l’opposition à la guerre du Vietnam, ou encore les ...

 lire la suite

Enrico Camporesi

Jean-Jacques Lebel

Philippe-Alain Michaud

Rani Singh

in Code Couleur, n°25, mai-août 2016, pp. 40-47

Entretien avec Jean-Jacques Lebel, co-commissaire de l’exposition

Peut-on parler de « filiation » entre surréalistes et écrivains beat ?
On ne peut pas parler de filiation mais plutôt invoquer les affinités concrètes entre l’écriture automatique des surréalistes et la « spontaneous prose » ou la « spontaneous Bop prosody » de Kerouac. Quant à Carl Solomon – dédicataire de Howl, poème-manifeste de Ginsberg – il s’est identifié à Artaud après la tragique séance du théâtre du Vieux-Colombier où ce dernier, en 1947, a vécu en public une crise psychotique. Solomon en fut bouleversé au point de se faire interner dès son retour à New York en exigeant qu’on lui ad...

 lire la suite

Jean-Jacques Lebel

in Code Couleur, n°25, mai-août 2016, p. 45

Bande-annonce

les événements en rapport

Les œuvres

Les sujets