L'évènement Passeurs (1ère partie) - Centre Pompidou

L'évènement

Passeurs (1ère partie)

Mots-clés :

concept.resource

Visuel d'un événement

À propos de l'événement

Passeurs (1ère partie)

Expositions-dossiers réalisées à partir des collections du Musée national d’art moderne

Expositions

27 mai 2015 - 21 décembre 2015

de 11h à 21h

Accès avec le billet musée & expositions temporaires

Des expositions-dossiers, signalées par une couleur grise, ponctuent et intensifient le parcours de visite, offrant de multiples perspectives sur l’histoire de l’art moderne. Renouvelés tous les six mois, ces modules de différents formats explorent une problématique commune. Les deux premières séquences, au second semestre 2015 puis au premier semestre 2016, sont consacrées à ces grands « passeurs » que sont les historiens et critiques d’art, amateurs éclairés ou penseurs du temps dont le regard, le goût et l’amitié avec les artistes ont contribué de manière décisive à forger l’art du 20e sièc...

 lire la suite

Commissaire : Mnam/Cci / Coordination scientifique: Bernard Blistène et Nicolas Liucci-Goutnikov assistés de Julie Champion

Découvrir les passeurs

Georges Duthuit, 1891-1973 : Matisse et l’art byzantin, les sources d’une poétique de l’art moderne

Critique d’art, poète, byzantiniste, ethnographe, Georges Duthuit s’est créé une voie originale à la croisée des disciplines et des époques. Dans ses nombreux textes sur l’art – inuit, byzantin, jusqu’à l’abstraction des années 1950 –, il s’attache à dégager la poétique d’une œuvre. Menant une critique radicale de la mimesis de l’art occidental, il perçoit dans l’abstraction d’après-guerre ou dans la peinture d’Henri Matisse l’accomplissement plastique de l’esthétique du décoratif, issue de l’art oriental.

Ainsi, dans une communauté d’esprit avec Georges Bataille, Roger Caillois et Mi...

 lire la suite

Michel Ragon, né en 1924 : Itinéraire d’un visionnaire

Écrivain, poète, historien, essayiste, romancier, critique d’art et d’architecture, Michel Ragon fut un infatigable arpenteur des territoires de la création. Une jeunesse vendéenne, de premières amitiés artistiques à Nantes, un engagement dans la voie libertaire et la littérature prolétarienne marquent le parcours de cet immense passeur.

En 1946, le jeune Ragon publie son premier texte critique sur Gaston Chaissac. Découvreur de singularités, il s’engage, dès leurs débuts aux côtés des artistes de CoBrA, de l’art abstrait, de l’art informel, de l’art cinétique ainsi que de l’art brut. De l...

 lire la suite

Jean Cocteau, 1889-1963 : Exercices en admiration

Poète, dramaturge, cinéaste et artiste protéiforme, Jean Cocteau aura traversé le 20e siècle en acteur autant qu’en passeur vif-argent de la modernité.

S’inscrivant à ses débuts dans le courant d’un symbolisme mondain, le « Prince frivole » opère sa mue avec l’arrivée à Paris des Ballets russes. Cocteau est, notamment, l’auteur du livret du Dieu bleu dont Léon Bakst conçoit décors et costumes. Pendant la Première guerre mondiale, sa contribution au patriotisme ambiant s'exprime d’abord dans la revue Le Mot. Il participe aussi au ballet Parade (1917) qui scelle une admir...

 lire la suite

André Bloc, 1896-1966 : Between art and architecture

Ingénieur, architecte, artiste, éditeur, critique, André Bloc fonde en 1930 la revue L’Architecture d aujourd’hui qui cristallise les débats critiques de l’après-guerre et diffuse le « modernisme international ». Il fonde ensuite la revueArt d’Aujourd’hui (1949) qui devient Aujourd’hui (1955-67), défendant la synthèse des arts. En 1951, André Bloc s’inscrit dans le courant spatialiste et fonde avec Félix del Marle le groupe Espace, qui a pour but l’intégration des arts dans l’architecture afin « de favoriser la collaboration indispensable du peintre, du sculpteur et de...

 lire la suite

Jean Paulhan, 1884-1968 : Dans le secret de la peinture moderne

C’est durant l’Occupation, en 1942, que s’intensifient les échanges entre Jean Paulhan, écrivain et éditeur, animateur de La Nouvelle Revue Française, et le peintre Georges Braque. Paulhan cherche alors dans l’art un refuge face aux déchirements que connaît la littérature. Peu après, il rencontre Jean Fautrier et Jean Dubuffet. Il pressent dans leurs toiles la révélation d’un « secret », qu’il entreprend de définir dans ses écrits sur la peinture. Il y confie aussi les deux expériences fondatrices de son « initiation » à l’art moderne. La première est celle de la « chambre obscure », expé...

 lire la suite

Blaise Cendrars, 1887-1961 : Poète et aventurier

Blaise Cendrars avait déjà parcouru le monde avant de s’installer à Paris en 1912. Poète de la modernité urbaine, d’un monde en plein bouleversement, il fréquente l’avant-garde des arts et des lettres de l’époque : Guillaume Apollinaire, Marc Chagall, Fernand Léger, Léopold Survage ainsi que Sonia Delaunay, avec laquelle il réalise en 1913 le premier « livre simultané », Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France.

Blaise Cendrars partage avec beaucoup de ses amis peintres une approche artistique fondée sur la synesthésie entre couleurs, poèmes, musiques et sons. Il est alors ...

 lire la suite

André Breton, 1896-1966 : 42, rue Fontaine

Passionné par la poésie symboliste, André Breton, mobilisé à partir de 1915 aux services psychiatriques des hôpitaux militaires, fait les rencontres déterminantes de Jacques Vaché, Louis Aragon et Guillaume Apollinaire, et découvre la pensée de Sigmund Freud. En 1919, Breton crée la revue Littérature avec Aragon et Philippe Soupault, rejoints par Paul Eluard. Après la rupture avec le mouvement dada, Breton écrit le Premier Manifeste du surréalisme publié en octobre 1924, dont le principe fondateur est celui de « l’automatisme psychique pur », interrogeant les mécanismes du rêve et de...

 lire la suite

Will Grohmann, 1887-1968 : Un critique entre l’Allemagne et la France

« Ce qui me captivait, c’était ce que je ne comprenais pas ».

Pendant plus de 50 ans, de la Grande Guerre à sa mort en 1968, Will Grohmann accompagne le développement de l’art allemand et international en tant que critique, historien de l’art, collectionneur et commissaire d’expositions. Grâce à ses études à Paris entre 1909 et 1910, ce chercheur allemand devient un passeur entre les deux pays. Collaborateur privilégié pour les Cahiers d’art, il y publie les premières monographies de Paul Klee (1929) et de Vassily Kandinsky (1930). C’est au Bauhaus, en 1921, qu’il fait la connaissance de ces de...

 lire la suite

Guillaume Apollinaire, 1880-1918 : Poète de la modernité et défenseur des avant-gardes

Poète de la modernité et chantre des avant-gardes, Guillaume Apollinaire est l’un de ces grands passeurs qui illumine de sa verve et de son esprit le Paris du début du siècle.

Prônant le renouvellement de l’expression artistique, il expérimente la pratique du calligramme, poème visuel dont la composition typographique forme un dessin. Ami de nombreux artistes, Apollinaire participe à l’effervescence de la scène parisienne, se liant avec Henri Matisse, Raoul Dufy, Le Douanier Rousseau, Marie Laurencin… Critique d’art prolifique à L’Intransigeant, fondateur de la revue Les Soirées de Pa...

 lire la suite

Louis Aragon, 1897-1982 : Du surréalisme au communisme

Né en 1897, Louis Aragon prend part dans les années 1920 aux activités dadaïstes, puis surréalistes. Adhérent du Parti communiste au début de l’année 1927, il participe en 1930 au Congrès des écrivains révolutionnaires à Kharkov, où il se désolidarise du surréalisme. À son retour d’Union soviétique, il publie le poème Front rouge, dont la violence – « Descendez les flics, camarades [...] Feu sur Léon Blum » – lui vaut d’être condamné pour appel au meurtre. C’est l’« Affaire Aragon » qui est à l’origine de plusieurs tracts et pamphlets surréalistes. Mais, contrairement à la plupart des aut...

 lire la suite

Pierre Restany, 1930-2003 : Le militantisme à l’oeuvre

La personnalité de Pierre Restany est si étroitement liée au Nouveau Réalisme, courant majeur de l’art des années 1960 dont il fut l’initiateur, que l’on tend à oublier toute la diversité du parcours de cette figure tutélaire mais aussi controversée.

C’est dans le Paris des années 1950 que Restany commence à déployer ses talents de critique à la plume acerbe et généreuse, pour enrichir d’une vision nouvelle les débats autour de l’abstraction. Observateur passionné d’un monde en pleine mutation des deux côtés de l’Atlantique, il saura, par ses écrits et ses expositions, faire émerger et soutenir...

 lire la suite

Georges Bataille, 1897-1962 : D’Acéphale au Grand Transparent: surréalisme et mythologie moderne

La fondation d’une mythologie moderne est consubstantielle au projet surréaliste. Les réflexions des ethnologues, qui constituent l’essentiel du comité de rédaction de la revue Documents fondée par Georges Bataille en 1929, contribuent à placer la question mythologique au coeur du surréalisme des années trente. Il revient à George Bataille d’avoir voulu actualiser les rituels sociaux, en lesquels Marcel Mauss et ses élèves ont vu les agents de la cohésion des sociétés primitives. La revue Minotaure, créée en 1933, rapproche les deux tendances du surréalisme incarnées par André B...

 lire la suite

Autres ressources

les événements en rapport