L'œuvre Dhôtel nuancé d'abricot - Centre Pompidou

L'œuvre

Dhôtel nuancé d'abricot

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Bertrand Prévost - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Jean Dubuffet (1901 - 1985)

Dhôtel nuancé d'abricot

juillet 1947 - août 1947

Huile sur toile

116 x 89 cm

Inscriptions :S.D. au revers en H.G. : J. Dubuffet / 47

Achat avec la participation de la Scaler Foundation, 1981

Numéro d'inventaire : AM 1981-501

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

Ce portrait de l’écrivain André Dhôtel témoigne de la fascination de Jean Dubuffet pour les « drolatiques petites danses-ballets des rides et petit théâtre des grimaces et des torsions » qui animent certains visages. Dans Dhôtel nuancé d’abricot, la matière, incisée à la manière des graffiti, laisse apparaître un rose orangé délicat pour les contours de la tête et du buste et un brun pour les traits du visage. Les cercles concentriques des yeux et des lunettes, la denture, telle une grille, et les rides comme autant de lignes qui barrent le front, transforment le personnage en une effigie p...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Ce portrait à la fois tendre et féroce de l’écrivain André Dhôtel répond de façon magistrale à l’objectif poursuivi par Dubuffet de rendre sa fascination pour les « drolatiques petites danses-ballets des rides et petit théâtre des grimaces et des torsions » (Fasc. III, p. 14, Jean Dubuffet dans Portraits, cat. exp., galerie René Drouin, 7-31 octobre 1947), qui animent certains visages. Dans Dhôtel nuancé d’abricot (Fasc. III, n°155), la matière incisée à la manière des graffiti laisse apparaître un rose orangé délicat pour les contours de la tête et du buste, et un brun pour les traits. Le...

 lire la suite

Sophie Duplaix

Autres reproductions de l'œuvre

Autres ressources

Les collections