L'œuvre Piano optophonique - Centre Pompidou

L'œuvre

Piano optophonique

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Philippe Migeat - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
Domaine public

À propos de l'œuvre

Wladimir Baranoff Rossiné (1888 - 1945)

Piano optophonique

[1920 - 1923]

Caisse en bois, amplificateur mono, dispositif de projection avec disque en plexiglas et écran (2 à 4 m²)

239 x 120 x 164 cm Poids : 490 kg

(Reconstitution par Jean Schifrine, 1971)

Oeuvre sonore.

« Au matin », ouverture de la Suite n°1 (opus 46) de "Peer Gynt" (1888) d'Edvard Grieg, Allegro Pastorale en mi majeur. Cet extrait (inachevé) est monté 6 fois de suite. Le thème, alternativement joué à la flûte et au hautbois, décrit le lever du soleil.

L'équipement d'origine comportait un dispositif mécanique composé de disques dessinés et peints par l'artiste (pouvant être actionnés manuellement ou mécaniquement -reliés aux touches d'un clavier), de prismes, lentilles, miroirs, d'une source lumineuse. Pour la reconstitution du Piano de Jean Schifrine en 1971, deux disques peints sur verre (dont AM 1972-3 (1)) sont aussi reconstitués. Depuis 1994, il y a un disque coloré en plexiglas.

réalisé à Paris

Don Mme Wladimir Baranoff-Rossiné et son fils Eugène, 1972

Numéro d'inventaire : AM 1972-3

Autres reproductions de l'œuvre

Les collections