Les œuvres

Accueil > Collections > Les œuvres

Rassemblant plus de 100 000 œuvres, les collections du Centre Pompidou (musée national d’art moderne - centre de création industrielle) constituent l’un des premiers ensembles mondiaux de référence pour l’art des 20e et 21e siècles. Des grands fonds historiques aux acquisitions les plus récentes, elles couvrent les domaines des arts plastiques, du dessin, de la photographie, des nouveaux médias, du cinéma expérimental, de l’architecture, du design et de la prospective industrielle.

Retrouvez les œuvres phares, redécouvrez les artistes emblématiques ( Henri Matisse, Georges Rouault, Georges Braque, Pablo Picasso, Sonia et Robert Delaunay, Fernand Léger, Vassily Kandinsky, František Kupka, André Breton, Alberto Giacometti, Jean Dubuffet…) et les mouvements fondateurs de l’art moderne (fauvisme, cubisme, surréalisme, abstractions lyriques et abstractions froide). La richesse de cette incomparable collection retrace les temps forts de l’aventure de la modernité en reflétant sa complexité, les généalogies, les échanges, les métissages et les passeurs qui ont contribué à écrire l’histoire de l’art de la première moitié du 20e siècle. Découvrez l’accrochage inédit des collections contemporaines consacré aux œuvres récentes entrées au musée grâce à la générosité des mécènes, des artistes et des donateurs. Cette traversée, construite autour de thèmes et d’artistes, vous invite à lire l’art du présent, ouvert sur le monde...

Effectuez une recherche dans les collections

La collection moderne (de 1905 aux années 1960)

La collection moderne est composée de plus de 7000 œuvres, couvrant les champs des arts plastiques (peintures, sculptures, objets) réalisées par 1535 artistes dont la date de naissance est antérieure à 1920, ainsi que plus de 800 œuvres anonymes d’art primitif.

Ces œuvres sont présentées au 5e étage des collections permanentes par rotation, dans un parcours commençant historiquement au début du 20e siècle et de la révolution fauve.

La collection moderne comprend des ensembles d’œuvres majeures de toutes les grandes figures de l’art moderne et issus des mouvements fondateurs de la modernité, d'Henri Matisse, Pablo Picasso, Georges Braque, Constantin Brancusi, Robert et Sonia Delaunay, Fernand Léger, Raoul Dufy, Juan Gris, Marcel Duchamp, Henri Laurens, Jean Arp, Vassili Kandinsky, Frantisek Kupka… La reconstitution de l’atelier d’André Breton - une « collection dans la collection » et lieu d’inspiration intellectuelle - constitue un point d'orgue du parcours du musée autour du surréalisme. Enfin, la période de l'après-guerre est également bien représentée au travers de mouvements tels que l’art informel (Jean Dubuffet, Jean Fautrier…), l’abstraction lyrique, CoBra,…

La collection contemporaine (des années 1960 aux années 1990)

Les œuvres de la collection, émanant d’artistes nés après 1920, constituent un ensemble de peintures, sculptures, dessins, photographies et installations faisant également appel aux nouveaux médias.

Constituée au moment où le musée national d’art moderne rejoint l’enceinte du Centre Pompidou, la collection comporte plus de 2000 œuvres de 750 artistes dont les figures historiques sont Francis Bacon, Mark Rothko, Yves Klein, Jean Tinguely, Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Andy Warhol, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Annette Messager ou Bill Viola… et qui retrace certains grands mouvements.

La création contemporaine et prospective (depuis les années 1990)

La collection de création contemporaine et prospective met l’accent sur les artistes nés après 1960 et dont les œuvres ont été réalisées à partir de 1990 jusqu’à nos jours. Elle est constituée de près de 400 œuvres comprenant des peintures, des sculptures et des installations, souvent multidisciplinaires, présentées en rotation dans de nombreux accrochages au 4e étage du musée, dans les espaces du Centre Pompidou et hors-les-murs.

Depuis 2000 sont notamment entrées dans la collection des œuvres de Yaël Bartana, Karla Black, Mircea Cantor, Olafur Eliasson, Koo Jeong A, Guyton Walker, Roman Ondák, Gabriel Orozco, Philippe Parreno, Anri Sala et Adrián Villar Rojas...

La collection de photographies

Le musée national d’art moderne possède aujourd’hui la plus importante collection de photographies d’Europe. Ce fonds riche de 40 000 épreuves et de plus de 60 000 négatifs est constitué d’ensembles historiques majeurs. Cette collection est aujourd’hui l’un des rares ensembles au monde apte à présenter une histoire complète de la photographie moderne et contemporaine dans toute sa diversité, avec des points forts, notamment pour la photographie des années 1920 et 1930, l’œuvre de Man Ray, de Brassaï, de Constantin Brancusi, la Nouvelle vision et le Surréalisme.

La collection s’est également enrichie de photographies contemporaines, des années 1980 jusqu’à nos jours. Cette collection est montrée à la Galerie de photographies, un espace de 200 m2, en accès libre. La photographie est aussi très présente au sein du musée dans le parcours pluridisciplinaire des collections modernes et contemporaines où dialoguent les disciplines.

La collection de design

Le design est présent dans les collections en privilégiant un dialogue constant avec les arts plastiques et l’architecture. La collection de design réunit à ce jour plus de 5000 pièces françaises et internationales, créées par près de 400 designers, dont une centaine de créateurs français.

Les fonds modernes (Union des Artistes Modernes), italiens et scandinaves, sont représentés à travers les recherches fondatrices de Charlotte Perriand, Pierre Chareau, Eileen Gray ou Jean Prouvé. Des fonds monographiques recueillis au Centre Pompidou, après d’importantes donations, sont venus enrichir la collection comme ceux de Serge Mouille, Ettore Sottsass Jr., Michele de Lucchi, Richard Sapper, Philippe Starck ou Vincent Perrottet.

Riche en prototypes, en éléments de conception et pièces exceptionnelles, la collection offre une lecture constamment renouvelée de l’histoire du design, depuis les chefs-d’œuvre de l’invention de la modernité aux pièces permettant une réflexion plus prospective. 

La collection cinéma

Films expérimentaux, films d’artistes, installations cinématographiques, vidéos, HD

La Collection cinéma est constituée de films de cinéastes expérimentaux, de films et d’installations réalisés par des artistes plasticiens.

En 1976, Pontus Hulten, le premier directeur du musée national d'art moderne au Centre Pompidou commandait à Peter Kubelka, l'un des représentants majeurs de l'École expérimentale, une programmation intitulée « Une histoire du cinéma », pour laquelle le musée achètera les cent premiers films qui constituent le noyau de la collection. Elle compte aujourd’hui environ 1300 œuvres réalisées par des plasticiens et des cinéastes issus de tous les horizons géographiques et culturels. Du Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902) à Untitled de Trisha Donnelly (2015), la collection couvre plus d'un siècle de pratiques cinématographiques expérimentales et artistiques qui se sont développées en marge du cinéma industriel.

Le Centre Pompidou acquiert chaque année de nouvelles œuvres, historiques ou contemporaines, qu'il conserve dans leur format de tournage. Il mène des campagnes de numérisation en constante évolution, contribuant ainsi à la sauvegarde du patrimoine cinématographique dont il a la charge ainsi qu'à sa diffusion, pour laquelle il utilise aujourd'hui tous les moyens offerts par la technologie numérique.

La collection de nouveaux médias

Le Centre Pompidou possède la première collection d’œuvres nouveaux médias au monde, comportant 160 installations multimédia et près de 2000 multiples (bandes vidéos, bandes sonores, CD-Rom, sites internet) datés de 1963 à nos jours.  Le champ des nouveaux médias recouvre les œuvres vidéo réalisées sur support numérique mais aussi celles issues d’autres médias comme le cinéma, converties aux supports numériques pour les besoins de la diffusion.

Depuis la première installation entrée dans la collection en 1976 - Present Continuous Past(s) de Dan Graham -  de multiples acquisitions ont permis de réunir un corpus d’installations historiques que seul le Centre Pompidou a pu constituer grâce à l’intérêt précurseur de l’institution pour ce type d’œuvres. Par ailleurs, de nombreuses œuvres ont été produites ou coproduites par le service nouveaux médias et acquises par le biais de commandes à des artistes. Quelques œuvres emblématiques de la collection peuvent être citées : New Skin de Doug Aitken, Hors-Champs de Stan Douglas, Corps Étranger de Mona Hatoum, SWITCH de Tony Oursler ainsi que des œuvres phares Zapping Zone (Proposals for an Imaginary Televison) et Immemory de Chris Marker.

La collection d'art graphique

Le Cabinet d’art graphique du musée national d’art moderne conserve la collection d’œuvres sur papier du Centre Pompidou. Elle compte environ 20 000 dessins et estampes. Ce fonds, issu des collections du Jeu de Paume et du musée du Luxembourg lors de la création du Cabinet d’art graphique, en 1975, s’est considérablement enrichi avec le temps. La partie historique de cette collection, de 1905 aux années 1960, a accueilli de nouveaux grands fonds : Antonin Artaud, Victor Brauner, Marc Chagall, Robert Delaunay, Jean Dubuffet, Marcel Duchamp, Vassily Kandinsky, František Kupka, Henri Matisse, Joan Miró… 

Le pan contemporain de la collection s’est accru grâce à une politique dynamique d’acquisitions soutenue par la générosité des donateurs et artistes, en prise avec la création graphique française et internationale.

Acquisitions, dons et dations

La collection du musée est devenue, en quelques décennies l’un des ensembles mondiaux de référence pour les arts graphiques du 20e et 21e siècles grâce à une politique d’acquisition dynamique et soutenue. La collection se caractérise par la pluridisciplinarité des œuvres acquises et conservées et les choix d’acquisitions depuis l’ouverture du Centre Pompidou ont permis de respecter cet équilibre en privilégiant l’entrée d’œuvres de toutes disciplines et de toutes provenances.

Tout d’abord constituées à partir des « collections historiques » de l’ancien musée national d’art moderne, elle a été enrichie grâce à une commission d’acquisition qui a rendu possibles des achats patrimoniaux et des acquisitions contemporaines, à une époque où les œuvres historiques étaient accessibles. De nombreuses dations ont également magnifiquement contribué à la richesse de la collection. La dation est une disposition de loi qui permet au contribuable de payer un du fiscal par la remise d’œuvres d’art, livres, objets de collection ou documents de haute valeur artistique et historique. Des œuvres d’Henri Matisse, Marcel Duchamp, Alexander Calder, Constantin Brancusi mais aussi de Francis Bacon, Mark Rothko, Roberto Matta, Joan Miró, et des ensembles de photographies de Marc Riboud, Brassaï et Henri Cartier-Bresson ont ainsi pu entrer en collection.

Dons et donations provenant avant tout des artistes eux-mêmes - comme Cy Twombly ou Gérard Fromanger - de leur famille - comme l’exceptionnelle donation de deux œuvres d’Henri Matisse en 2013 - ou de collectionneurs – telle que la donation de 1 200 dessins de Florence et Daniel Guerlain en 2012 ont permis d’accroître et de donner encore plus d’amplitude à cette collection exceptionnelle.

La Société des Amis du Musée comme la Centre Pompidou Foundation ont été des soutiens majeurs pour l’enrichissement de la collection. La Société des Amis du Musée a consacré la totalité de ses moyens pour permettre l’entrée d’œuvres importantes de Huang Yong Ping, Daniel Buren, Rachel Whiteread, (avec la participation de la Clarence Westbury Foundation), Anish Kapoor, Jeff Wall, Carsten Höller, Alina Szapocznikow, Tunga, Anri Sala, Marwan, Paul Armand Gette ou Piero Gilardi. Elle a aussi fait entrer dans la collection de très nombreux artistes contemporains ou designers par le biais des assemblées de collectionneurs réunis dans le cadre du PAC (Projet pour l’art contemporain) ou du groupe Perspective.

Les sociétés d’amis américaine, japonaise et d’Amérique latine ont permis l’entrée en collection d’artistes, designers et photographes issus de ces scènes artistiques.