lib

Fiche contact Champ social

Formulaire "Champ social"
Publics avec lesquels vous travaillez
Pratiques culturelles avec vos publics
Votre projet au Centre Pompidou

Jeu concours Elina Brotherus

 

 

Time to « carry a person to another place » !

 

Brotherus

 

Durant toute la durée de l’exposition, prêtez-vous au jeu d’Elina Brotherus en imitant ses photographies produites dans le cadre de la Carte blanche PMU 2017.

Les consignes sont simples : imitez l’une des images de l’exposition et publiez sur Instagram votre meilleure photo avec les hashtags #CarteBlanchePMU et #ExpoPMUElinaBrotherus.

Le 22 octobre, trois lauréats seront choisis par Elina Brotherus.

Le 1er recevra un tirage de lecture de l’œuvre Carry a person to another place, le deuxième recevra un catalogue dédicacé par l’artiste et le troisième gagnera une carte d’adhésion Duo 1an !

Consultez le règlement ici.

 

 

PMU, partenaire de la Galerie de photographies

PMU_LOGO

En direct

 

 

Le Centre Pompidou comme si vous y étiez !

Suivez en « live » une sélection de rencontres, d’entretiens, de débats et de conférences du Centre Pompidou depuis votre écran.

Hommage à Pontus HULTÉN

 

24 novembre 2017 à 19H

Hommage à Pontus Hultén, à l’occasion des 40 ans du Centre Pompidou. Une rencontre autour de cette figure de la scène artistique internationale, en présence de Daniel Birnbaum, directeur du Moderna Museet, Stockholm.

Suivez le live ici

Masterclass Christian Petzold

 

26 novembre 2017 à 15H

Le Centre Pompidou consacre une rétrospective et une exposition inédite aux cinéastes Harun Farocki et Christian Petzold à travers plus de cent vingt films, installations et écrits.

Suivez le live ici

En replay

 

Revoir les évènements suivants :

Une oeuvre dans le Bronx avec Thomas Hirschhorn et Erik Farmer Diffusion le 8 novembre 2017 à 19h

Thomas Hirschhorn et Erik Farmer reviennent sur le projet du Gramsci Monument construit par les habitants d’un quartier défavorisé de New York.

Rencontre avec Harmony Korine Diffusion le 8 octobre 2017 à 17h

À l’occasion de la première rétrospective et exposition de ses œuvres en France, le public est convié à une rencontre exceptionnelle avec le cinéaste et artiste américain, Harmony Korine. Il revient sur sa carrière, ses pratiques artistiques et sur ses projets.

Mon Internet avec Yorgo Tloupas Diffusion le 28 septembre 2017 à 19h

Directeur artistique, Yorgo Tloupas a de multiples activités dans les domaines de la communication et du design graphique. Il nous renseigne sur son usage et ses pratiques du web.

Expositions

Accueil > lib > Expositions

Des expositions monographiques, historiques, thématiques, pour offrir au visiteur un panorama sans cesse renouvelé de l’art et de la création moderne et contemporaine, ouvert au monde.

Retrouvez l'agenda des expositions du moment ici !

André Derain

4 octobre 2017 - 29 janvier 2018

Galerie 2

Un nouveau regard porté sur l’œuvre d’André Derain dans une décennie qui vit l’éclosion du fauvisme et du cubisme. Puissante et déterminante, l’œuvre d’avant-guerre de Derain montre toute son audace fascinante.

Cosmopolis

18 octobre - 18 décembre 2017

Galerie 3

Pour cette première édition, Cosmopolis, met en lumière les pratiques collaboratives et les collectifs d’artistes : deux mois d’exposition, d’échanges et de performances autour du thème « collective intelligence ».

Prix Marcel Duchamp

27 septembre - 8 janvier 2018

Galerie 4

Les quatre finalistes du Prix Marcel Duchamp 2017 - Maja Bajević, Joana Hadjithomas et Khalil Joreige, Charlotte Moth et Vittorio Santoro - sont invités à participer à une exposition collective.

Nalini Malani

18 octobre 2017 - 8 janvier 2018

Musée - Niveau 4

Cinquante années de création de Nalini Malani, une artiste pionnière du film, de la photographie, de l’art vidéo et de la performance en Inde.

Mémoires des futurs. Modernités indiennes

du 18 octobre 2017 au 19 février 2018

Galerie 0, Musée - Niveau 4

Une exposition conçue pour la galerie 0, dans le parcours du Musée, un  format expérimental et des programmes discursifs. Avec les artistes : Pablo Bartholomew, Goutam Ghosh, Gauri Gill, Sosa Joseph, Benitha Perciyal, Ram Rahman, Seher Shah.

Lee Ung-no

20 septembre 2017 - 27 novembre 2017

Musée - Niveau 5

Un hommage est rendu au travail de Lee Ung-no, artiste formé à la peinture traditionnelle en Corée et au Japon.  Une généreuse donation de peintures et sculptures est exposée au musée.

Bernard Lassus

jusqu'à fin novembre 2017

Musée - Niveau 5

Un hommage est rendu dans une salle du musée à Bernard Lassus, plasticien, coloriste, paysagiste, et urbaniste. Il invite aussi le visiteur à s’immerger dans son « Jardin monde » sur la terrasse du niveau 5 du Centre Pompidou. Une expérience sensible entre art, architecture et environnement.

L'Œil écoute

4 mai 2017 - 1er avril 2018

Musée - niveau 5

Avec le parcours « L’Œil écoute » le visiteur du musée goûte par l’œil et par l’oreille aux « soirées parisiennes » qui, de la butte Montmartre à Montparnasse, du Bal Bullier au Tabarin, de Joséphine Baker aux Black Birds fascineront tant les artistes de la modernité.

Photographisme

Klein, Ifert, Zamecznik

 

8 novembre 2017 - 29 janvier 2018

Galerie de photographies, Forum -1

Avec plus d’une centaine d’œuvres et de documents, une exposition inédite consacrée à l’histoire des relations entre photographie et arts graphiques.

Jean Echenoz

29 novembre 2017 - 5 mars 2018

Bpi, Niveau 2

Une exposition inédite autour de l’univers de Jean Echenoz, écrivain, explorateur et détourneur de genres littéraires : roman d’aventure, d’espionnage, biographie… Une course audacieuse contre l’ennui.

musée

 

 

En transformation encore et toujours, le Musée rouvre grand ses portes cet automne : réaménagé, il propose une nouvelle librairie, une nouvelle circulation chronologique de l’art moderne vers l’art contemporain, du niveau 5 au niveau 4 par l’intermédiaire d’un escalier flambant neuf, et de la Galerie 0 – espace prospectif. Plus lisible, plus fluide, plus ample, ce parcours dans la collection retrouve toute sa cohérence historique. Il invite le visiteur à cheminer, des maîtres et mouvements fondateurs de l’art moderne aux œuvres et thèmes phares, jusqu’aux figures de l’art contemporain, des plus reconnues jusqu’à celles dont l’œuvre commence à se distinguer.

Retrouvez l'actualité du musée ici.

Robert Delaunay, Manège de cochons, 1922 © Bertrand Prévost - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

La collection moderne (de 1905 aux années 1960)

La collection moderne est composée de plus de 7000 œuvres, couvrant les champs des arts plastiques (peintures, sculptures, objets) réalisées par 1535 artistes dont la date de naissance est antérieure à 1920, ainsi que plus de 800 œuvres anonymes d’art primitif.

Ces œuvres sont présentées au 5e étage des collections permanentes par rotation, dans un parcours commençant historiquement au début du 20e siècle et de la révolution fauve.

La collection moderne comprend des ensembles d’œuvres majeures de toutes les grandes figures de l’art moderne et issus des mouvements fondateurs de la modernité, d'Henri Matisse, Pablo Picasso, Georges Braque, Constantin Brancusi, Robert et Sonia Delaunay, Fernand Léger, Raoul Dufy, Juan Gris, Marcel Duchamp, Henri Laurens, Jean Arp, Vassili Kandinsky, Frantisek Kupka… La reconstitution de l’atelier d’André Breton - une « collection dans la collection » et lieu d’inspiration intellectuelle - constitue un point d'orgue du parcours du musée autour du surréalisme. Enfin, la période de l'après-guerre est également bien représentée au travers de mouvements tels que l’art informel (Jean Dubuffet, Jean Fautrier…), l’abstraction lyrique, CoBra,…

Dans la collection moderne, retrouvez l'exposition/le parcours « L’Œil écoute ».

À l'intérieur du Jardin d'Hiver, 1968-1970, de Jean Dubuffet, Polyuréthane sur époxy, 480 x 960 x550 CM, Photo © Manuel Braun, 2017

La collection contemporaine (des années 1960 à nos jours)

Les œuvres de la collection, émanant d’artistes nés après 1920, constituent un ensemble de peintures, sculptures, dessins, photographies et installations faisant également appel aux nouveaux médias.

Constituée au moment où le musée national d’art moderne rejoint l’enceinte du Centre Pompidou, la collection comporte plus de 2000 œuvres de 750 artistes dont les figures historiques sont Francis Bacon, Mark Rothko, Yves Klein, Jean Tinguely, Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Andy Warhol, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Annette Messager ou Bill Viola… et qui retrace certains grands mouvements.

Découvrez dans la collection contemporaine l'exposition : Nalini Malani : La rébellion des morts

La collection de photographies

Le musée national d’art moderne possède aujourd’hui la plus importante collection de photographies d’Europe. Ce fonds riche de 40 000 épreuves et de plus de 60 000 négatifs est constitué d’ensembles historiques majeurs. Cette collection est aujourd’hui l’un des rares ensembles au monde apte à présenter une histoire complète de la photographie moderne et contemporaine dans toute sa diversité, avec des points forts, notamment pour la photographie des années 1920 et 1930, l’œuvre de Man Ray, de Brassaï, de Constantin Brancusi, la Nouvelle vision et le Surréalisme.

La collection s’est également enrichie de photographies contemporaines, des années 1980 jusqu’à nos jours. Cette collection est montrée à la Galerie de photographies, un espace de 200 m2, en accès libre. La photographie est aussi très présente au sein du musée dans le parcours pluridisciplinaire des collections modernes et contemporaines où dialoguent les disciplines.

La collection de design

Le design est présent dans les collections en privilégiant un dialogue constant avec les arts plastiques et l’architecture. La collection de design réunit à ce jour plus de 5000 pièces françaises et internationales, créées par près de 400 designers, dont une centaine de créateurs français.

Les fonds modernes (Union des Artistes Modernes), italiens et scandinaves, sont représentés à travers les recherches fondatrices de Charlotte Perriand, Pierre Chareau, Eileen Gray ou Jean Prouvé. Des fonds monographiques recueillis au Centre Pompidou, après d’importantes donations, sont venus enrichir la collection comme ceux de Serge Mouille, Ettore Sottsass Jr., Michele de Lucchi, Richard Sapper, Philippe Starck ou Vincent Perrottet.

Riche en prototypes, en éléments de conception et pièces exceptionnelles, la collection offre une lecture constamment renouvelée de l’histoire du design, depuis les chefs-d’œuvre de l’invention de la modernité aux pièces permettant une réflexion plus prospective. 

La collection de nouveaux médias

Le Centre Pompidou possède la première collection d’œuvres nouveaux médias au monde, comportant 160 installations multimédia et près de 2000 multiples (bandes vidéos, bandes sonores, CD-Rom, sites internet) datés de 1963 à nos jours.  Le champ des nouveaux médias recouvre les œuvres vidéo réalisées sur support numérique mais aussi celles issues d’autres médias comme le cinéma, converties aux supports numériques pour les besoins de la diffusion.

Depuis la première installation entrée dans la collection en 1976 - Present Continuous Past(s) de Dan Graham -  de multiples acquisitions ont permis de réunir un corpus d’installations historiques que seul le Centre Pompidou a pu constituer grâce à l’intérêt précurseur de l’institution pour ce type d’œuvres. Par ailleurs, de nombreuses œuvres ont été produites ou coproduites par le service nouveaux médias et acquises par le biais de commandes à des artistes. Quelques œuvres emblématiques de la collection peuvent être citées : New Skin de Doug Aitken, Hors-Champs de Stan Douglas, Corps Étranger de Mona Hatoum, SWITCH de Tony Oursler ainsi que des œuvres phares Zapping Zone (Proposals for an Imaginary Televison) et Immemory de Chris Marker.

La collection cinéma

Films expérimentaux, films d’artistes, installations cinématographiques, vidéos, HD

La Collection cinéma est constituée de films de cinéastes expérimentaux, de films et d’installations réalisés par des artistes plasticiens.

En 1976, Pontus Hulten, le premier directeur du musée national d'art moderne au Centre Pompidou commandait à Peter Kubelka, l'un des représentants majeurs de l'École expérimentale, une programmation intitulée « Une histoire du cinéma », pour laquelle le musée achètera les cent premiers films qui constituent le noyau de la collection. Elle compte aujourd’hui environ 1300 œuvres réalisées par des plasticiens et des cinéastes issus de tous les horizons géographiques et culturels. Du Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902) à Untitled de Trisha Donnelly (2015), la collection couvre plus d'un siècle de pratiques cinématographiques expérimentales et artistiques qui se sont développées en marge du cinéma industriel.

Le Centre Pompidou acquiert chaque année de nouvelles œuvres, historiques ou contemporaines, qu'il conserve dans leur format de tournage. Il mène des campagnes de numérisation en constante évolution, contribuant ainsi à la sauvegarde du patrimoine cinématographique dont il a la charge ainsi qu'à sa diffusion, pour laquelle il utilise aujourd'hui tous les moyens offerts par la technologie numérique.

Vivez l’art sur scène !

Accueil > lib > Vivez l’art sur scène !

DANSE, MUSIQUE, PERFORMANCE, IMAGES

 

La saison 17-18 des spectacles vivants du Centre Pompidou se dévoile...

Accédez à la billetterie en ligne !

Marlene Monteiro Freitas, Bacantes - Prelúdio para uma purga © Filipe Ferreira

Des expériences scéniques nouvelles et audacieuses

À travers une nouvelle programmation de Spectacles vivants pour l’Automne 2017, le Centre Pompidou a choisi une fois de plus de témoigner des relations étroites qu’entretiennent les arts de la scène et la création plastique moderne et contemporaine.

Le chorégraphe Noé Soulier opère une sélection de vingt-cinq œuvres dans les collections du Centre Pompidou pour un spectacle-exposition sur le plateau de la Grande salle. Il invite le spectateur à redécouvrir les œuvres à travers les conditions visuelles et temporelles qui sont propres à l’espace du théâtre. Les artistes Gerard & Kelly et Christian Rizzo déploient leurs performances évolutives au cœur même du musée. Leur création fait écho au parcours de visite proposé au même moment dans le musée, et consacré aux rapports entre musique arts visuels, intitulé « l’Œil écoute ».

La chorégraphe Mette Ingvartsen expose ses corps-sculptures sur scène, à travers une pièce qui aborde les enjeux de l’érotisation des corps. Puisant dans des sources visuelles comme la photographie et l’art du tableau vivant. Explorant les registres de la statuaire au plus débridé, Marlene Monteiro Freitas compose avec ses douze performeurs une œuvre musicale et chorégraphique, une intense bacchanale pleine de mystère et d’intenses émotions. Le théâtre contemporain est aussi au rendez-vous ; avec Fanny de Chaillé qui met en scène un texte de Pierre Alferi dans une scénographie de Nadia Lauro. Elle nous invite avec humour et fulgurance à découvrir les dialogues qu’engagent trois personnages avec trois moments de leurs propres existences. Meg Stuart et Tim Etchells offrent un moment d’intimité et nous invitent à une rencontre de laquelle naît un nouveau langage entre pratique théâtrale et art chorégraphique. La programmation s’ouvre également au jeune public avec Emmanuelle Lafon et l’Encyclopédie de la Parole. Le spectacle sollicite les recherches technologiques de l’Ircam pour mettre en scène un personnage qui par la voix et le corps fait surgir des personnes aussi étonnants qu’inattendus.

À l’occasion des 40 ans du Centre Pompidou, les enjeux du répertoire de notre temps sont aussi abordés tout au long de la saison. Avec le concours de plusieurs institutions, un hommage est rendu à Alain Buffard avec Les Inconsolés, une œuvre majeure du chorégraphe disparu en 2012. Pichet Klunchun and myself, une pièce essentielle du répertoire de Jérôme Bel est présentée dans le cadre du portrait que lui consacre le Festival d’Automne à Paris. Sont aussi présentés Les Continents d’après Tiepolo du compositeur contemporain français Hugues Dufourt. Enfin, les musiques actuelles montent sur scène avec le mythique groupe de rock avant-gardiste The Residents et le jeune auteur-compositeur Peter Von Poehl. Il propose au Centre Pompidou une création scénique inédite en collaboration avec le vidéaste Sébastien Dupouey.

Les grands, Fanny de Chaillé © Marc Domage

SEPTEMBRE – OCTOBRE 2017

Septembre

Noé Soulier
Performing Art
Performance - 13,14,15 septembre
Avec le Festival d’Automne et le CND

Fanny de Chaillé
Les Grands
Théâtre - 20, 21, 22, 23 septembre
Avec le Festival d’Automne

Octobre

Mette Ingvartsen
to come (extended)
Danse - 5, 6, 7, 8 octobre
Avec le Festival d’Automne

Alain Buffard
Les Inconsolés
Danse - 12, 13, 14 octobre
Avec le CND

Gerard & Kelly
Timelining
Performance - 20, 21, 22 octobre
Avec le Festival d’Automne et la FIAC

Christian Rizzo
Comme crâne comme culte
Performance - 22 octobre
Avec la FIAC

Peter von Poehl et Sébastien Dupouey
Musique - 27 octobre

Pichet Klunchun and myself, Jérôme Bel © Association R.B.

NOVEMBRE – DECEMBRE 2017

Novembre

The Residents
In Between Dreams
Musique - 3 novembre

L’Encyclopédie de la Parole / Emmanuelle Lafon
blablabla
Théâtre - 8, 10, 11 novembre
Avec le Festival d'Automne et le Théâtre de la Ville-Parcours Enfance & Jeunesse

Hugues Dufourt
Les Continents d’après Tiepolo
Musique - 13 novembre
Avec le Festival d’Automne

Jérôme Bel
Pichet Klunchun and myself
Danse - 15, 16, 17, 18 novembre
Avec le Festival d’Automne

Meg Stuart & Tim Etchells
Shown & Told
Performance - 24, 25, 26 novembre
Avec le Festival d’Automne

Décembre

Marlene Monteiro Freitas
Bacchantes – prélude pour une purge
Danse - 13, 14, 15, 16 décembre
Avec le Festival d’Automne

Flood, Daniel Linehan © Jean-Luc Tanghe

à SUIVRE EN 2018...

 
Daniel Linehan

DD Dorvillier

Meg Stuart

Gwenaël Morin

Mette Ingvartsen

Jean-Luc Verna

Simon Mayer

Volmir Cordeiro

Thiago Granato
 
2b company

La Compagnie du Zerep

...et plein d'autres !

 

Paroles

Accueil > lib > Paroles

Parole artistique et scientifique, débattue et performée, parole aux designers, écrivains, cinéastes, penseurs : chaque année le Centre Pompidou propose près de quatre-vingt rencontres, débats, conversations et conférences.

Cette programmation fait écho aux thèmes des manifestations du Centre Pompidou, et développe d'autres propositions, d'autres rendez-vous. Parmi eux notamment, L’encyclopédie des guerres, œuvre littéraire performée de Jean-Yves Jouannais, et en cette rentrée la création  d'un festival consacré à la littérature hors du Livre, Extra !, marqué par le lancement du prix Bernard Heidsieck-Centre Pompidou.

La  Parole sort souvent des salles de conférences. Elle s'essaie aussi à de nouveaux formats, pour engager une conversation plus vivante avec le public sur des questions de société, pour croiser davantage les disciplines, pour offrir un meilleur écho aux nouveaux modes et réseaux de diffusion des idées. 

Retrouvez l'agenda des événements de la parole ici !

EXTRA !

Festival des littératures hors du livre

du 6 au 10 septembre 2017

Le Centre Pompidou participe à la rentrée littéraire 2017 et annonce la création du festival Extra !, festival des littératures hors du livre ainsi que d'un prix littéraire inédit, le Prix Bernard Heidsieck – Centre Pompidou, soutenu par la Fondazione Bonotto. Avec ce nouveau rendez-vous, le Centre Pompidou souhaite mettre en lumière les formes variées que prend aujourd'hui la littérature affranchie du livre.

Retrouvez le programme détaillé du festival ici.

Bureau des archives populaires

Philippe Artières

 

Après avoir collecté les souvenirs des visiteurs derrière son bureau installé au Centre Pompidou, Philippe Artières restitue son projet des Archives populaires du Centre Pompidou.

De nombreux visiteurs ont confié au Bureau des archives du Centre Pompidou un souvenir, une émotion, un document. Que dessine cette collection sensible, faite de fichiers numériques, d'enregistrements sonores, de feuilles de papiers ou encore de photographies ?

Lors de trois séances, dans l'espace Forum -1, Philippe Artières convie chacun à venir partager le travail d'inventaire de ces singuliers matériaux. Occasion de penser/classer et d'imaginer l'archive du dispositif qu'est le Centre Pompidou.

Plus d'informations sur l'événement ici.

Carte postale illustrée datant de la première guerre mondiale © DR

L'encyclopédie des guerres

Jean-Yves Jouannais

« L'Encyclopédie des guerres est un chantier littéraire qui ne prendra jamais la forme d'un livre. Celle-ci s'élabore au fil de conférences-performances, lors de rendez-vous mensuels au Centre Pompidou, depuis septembre 2008. »

L'Encyclopédie des guerres est un livre en train de s'écrire en public, sur scène. Un cabinet de curiosités qui prend la forme d'une encyclopédie, de L'Iliade à la Seconde Guerre mondiale…

En savoir plus sur le prochain rendez-vous ici.

Cinéma et vidéo

Accueil > lib > Cinéma et vidéo

Tout au long de l’année, le cinéma est chaque jour présent au Centre Pompidou, en salles, dans le musée et les expositions, de la simple séance en passant par la rétrospective, l’exposition-installation et jusqu’au festival.
Le visiteur est invité à voir et revoir en salles une programmation de films d’artistes conservés dans la collection du Centre Pompidou et à découvrir régulièrement son patrimoine vidéo.

En cette rentrée, huit temps forts rythment la saison. En octobre, le jeune touche-à-tout américain Harmony Korine présentera une exposition de ses peintures, dessins, photographies et vidéos, en plus de tous ses films. À l’hiver, les Allemands Harun Farocki et Christian Petzold, qui ont travaillé ensemble, seront à l’honneur avec des rétrospectives intégrales croisées de leurs œuvres retraversant les 20e et 21e siècles, accompagnées d’une exposition d’installations d’Harun Farocki.
Parallèlement, retrouvez les rendez-vous réguliers consacrés au cinéma expérimental, à la création vidéo et nouveaux médias, aux films de danse, au cinéma documentaire et aux films d’artistes.

Retrouvez l'agenda des séances et manifestations du moment ici !

© Manuel Braun

Hors Pistes

Festival de l'image en mouvement

Hors Pistes Productions

les 16 et 17 septembre 2017 - Hors Pistes Productions
Projections en présence des réalisateurs

Miroir d’une création en train de s’inventer, Hors Pistes participe depuis plusieurs années à la naissance d’œuvres originales créées pour la manifestation : performances, conférences, tournages, installations. Certaines deviennent des films,qui sont présentés dans leur version finale au cours de ce week end dédié aux productions Hors Pistes.Ce rendez-vous propose également de suivre, à travers leur nouveau film, les artistes, les réalisateurs qui ont pris part aux éditions précédentes du festival : il dévoile la création dans sa continuité.

Harmony Korine, Spring Breakers, 2013 © Mars Films

Cinéma

Cycles et expositions   

 

HARMONY KORINE

du 6 octobre au 5 novembre 2017 - dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

Harmony Korine, cinéaste américain issu de la culture underground, a été propulsé au-devant de la scène à l’âge de dix-huit ans, avec son scénario de Kids, réalisé par Larry Clark en 1995. Il réalise Gummo en 1997 qui l’établit comme le cinéaste le plus provocateur de sa génération. Après un long silence, il enchaîne succès et échecs (Mister Lonely, Trash Humpers) jusqu’au détonant Spring Breakers en 2012 qui le remet en selle (5 longs métrages et une dizaine de courts métrages et clips).

Fervent observateur de la société américaine qu’il n’hésite pas à railler, et plus particulièrement de la jeunesse américaine, il pratique en parallèle la peinture, la photographie, crée des installations, écrit, et réalise des publicités et des clips musicaux. Ce foisonnement artistique fera l’objet d’une exposition et son prochain film fera l’ouverture en avant-première de sa sortie en salles.
 
 

HARUN FAROCKI - CHRISTIAN PETZOLD

du 23 novembre 2017 au 7 janvier 2018 - dans le cadre du Festival d’Automne à Paris

Harun Farocki a créé, de la fin des années 1960 jusqu’à sa mort en 2014, une œuvre d’une ampleur impressionnante, constituée de près de 100 films et d’une trentaine d’installations multimédias, qui incorpore des images et dispositifs de nature multiple pour analyser les ressorts de la guerre, de l’économie, de la politique, et leurs manifestations et répercussions dans la société. Il a également collaboré avec Christian Petzold, considéré comme le cinéaste emblématique du renouveau du cinéma allemand entamé au début des années 2000, en co-écrivant les scénarios de ses films, qui sondent, entre présent et passé, les hantises de l’Europe contemporaine.

Cette double rétrospective et l’exposition d’installations d’Harun Farocki retraverseront l’histoire des 20e et 21e siècle, qui est la matière commune aux œuvres, et s’inscriront dans un vaste hommage à Farocki qui passera par l’Arsenal à Berlin et La Friche La Belle de Mai à Marseille.

© Centre Pompidou

LES RENDEZ-VOUS RÉGULIERS

Retrouvez l'agenda des séances et manifestations du moment ici !

     

FILM

Un mercredi par mois à 19h, et un mercredi par semaine en mai et juin, à 19h

« Film » propose un nouvel aperçu sur les collections cinématographiques du Musée.

VIDEO ET APRÈS

Un lundi par mois à 19h

« Vidéo et après » est un cycle de rencontres avec des artistes et des historiens de l’art proposant projections, conférences, performances et discussions.

FILMS DE DANSE

Les premiers jeudis du mois à 19h

Une approche pluridisciplinaire du film de danse qui multiplir les regards pour illustrer la richesse des propositions chorégraphiques. Avant-premières, nouveautés et redécouvertes sont mises à l’honneur dans les salles de cinéma du Centre Pompidou.

40 ANS DE FILMS DOCUMENTAIRES A LA BPI

Les deuxièmes jeudis du mois à 20h

PROSPECTIF CINÉMA

Les derniers jeudis du mois à 20h

Prospectif cinéma explore la production cinématographique d’artistes contemporains français et internationaux.

Rétrospective Bories / Chagnard

Mois du film documentaire édition 2017

du 9 au 27 novembre 2017

« Filmer pour nous c’est d’abord prendre parti. Et prendre parti, c’est toujours et encore choisir. » Claudine Bories et Patrice Chagnard résument ainsi leur démarche de documentaristes, depuis plus de quarante ans. Souvent social, parfois intime, toujours engagé, leur cinéma est tourné vers l’Autre et pour les autres. Cette rétrospective est l’occasion de rendre compte de cette générosité. À travers trente films et des rencontres, ce programme riche, représentatif d’un cinéma d’auteur qui nous parle du monde, nous invite à le comprendre.

visite et savoir

 

 

Partez à la découverte de toute la richesse des collections et des expositions, guidé par un conférencier du Centre Pompidou !

Retrouvez l'agenda des visites du moment ici !

Bruce Nauman, Dream passage with four corridors, 1984, panneaux, tubes fluorescents, 2 tables et 4 chaises en acier, 283x1241x1241cm © Centre Pompidou / DIST. RMN-GP

Dans le musée

 

Découvrez et explorez l’une des deux premières collections d’art moderne et contemporain au monde, avec un conférencier du Centre Pompidou. Une rencontre avec la création sous toutes ses formes : arts plastiques, architecture, design, nouveaux-médias sont racontés à travers le prisme des grands mouvements et figures majeures de l’art des 20e et 21e siècles.

Premiers dimanches
Le premier dimanche de chaque mois, un conférencier vous propose une promenade libre et surprenante dans les collections du Musée.

Cycle de visite « Face aux œuvres »
Déclinés en quatre séances, les cycles « Face aux œuvres » proposent une lecture thématique et approfondie de la collection. Programmées en soirée, ces visites-conférences explorent la création moderne et contemporaine devant les œuvres.

« L'œil écoute »
Les liens unissant musique et arts plastiques tout au long du 20e siècle offrent d’étonnants contrepoints visuels et sonores. Un parcours des collections à voir et à entendre, à travers un dispositif conçu en collaboration avec l’IRCAM.

« Le temps à l'œuvre »
Le temps est un élément constitutif de l’œuvre. Ce cycle propose d’explorer les différentes facettes du temps à l’œuvre, de sa conception à sa réception, de sa production à son exposition.

« Art total, art vivant »
Au cours du 20e siècle, la théâtralité s’invite et s’invente dans l’art : actions, performances, happenings, installations placent le corps au cœur de la relation entre l’artiste et le spectateur. Un nouveau rapport à l’œuvre, à l’espace et à l’art s’établit alors.

« Exil et la création »
L’'exil, l'errance, réels ou fantasmés, sont des imaginaires qui ont contribué à nourrir les avant-gardes. Ce cycle explore le champ de la création comme expression de cette quête intérieure.

« Le photographique dans l'art »
La photographie a infiltré les arts plastiques, et réciproquement. Une lecture d'œuvres de la collection à partir des spécificités propres à la photographie est proposée pour cette visite conférence : fragmentation, cadrage, instantanéité, reproductibilité...

Dans les expositions

 

Pour laisser parler ses émotions, poser un regard curieux et critique sur la création, découvrir avec un conférencier les enjeux et moments forts d'une exposition.

  • André Derain : tous les samedis à 12h, 15h et 17h / tous les dimanches à 12h et 15h
  • César : tous les samedis à 15h / tous les dimanches à 15h et 17h
  • Cosmopolis : les lundis 23 octobre, 6 et 20 novembre, le 4 décembre à 19h

 
En anglais :

  • André Derain  : tous les dimanches à 17h
  • César : tous les samedis à 17h

Visites adaptées

 

Des programmes conçus pour répondre à plusieurs situations de handicap. Des visites spécifiques sont organisées, tous les mois (hors vacances d'été), dans les collections  du Centre Pompidou, les expositions ou à la découverte du bâtiment, en compagnie d'un conférencier formé aux médiations orales adaptées.

Personnes déficientes visuelles. Visites écouter voir
A travers ses commentaires et ses descriptions détaillées, le conférencier donne à voir des œuvres et éclaire le parcours de l'artiste.

Personnes malentendantes. Visites en lecture labiale
Spécialisé dans les techniques de diction, le conférencier propose une découverte de l'exposition ou des collections.
Des audiophones équipés de boucles magnétiques et de casquess sont mis à disposition.

Personnes sourdes. Visites en langue des signes
Le conférencier, sourd, s'exprime en langue des signes française, permettant une découverte visio-gestuelle de l'histoire de l'art, des mouvements, des artistes.

l'adhésion version pop'

 

Le nouveau programme d’adhésion POP’ réinvente la relation du Centre Pompidou avec ses adhérents en vous proposant de participer à des créations collectives, à des performances, et à beaucoup d’autres évènements.

Découvrez tous les avantages et les temps forts de la saison qui vous sont proposés toute l’année avec le programme POP’.

Adhérez en ligne

Vous êtes créateur !

Avec POP’, le Centre Pompidou vous invite à devenir de véritables acteurs lors d’évènements collaboratifs.

Vous seront proposés tout au long de l’année :
-   Des créations collectives
-   Des performances
-   Des ateliers
-   Des débats
-   Des rencontres

Et bien d’autres manifestations exceptionnelles !

André Derain, La danse, 1906, huile sur toile, 185 x 228 cm, collection particulière

L’accès illimité aux expositions et au musée toute l'année

 

Découvrez les expositions de la saison 2017-2018

Les accrochages des collections modernes et contemporaines du musée national d'art moderne

Ce parcours dévoile une nouvelle présentation des collections modernes et renoue avec une progression chronologique marquée par de grands jalons historiques.

Le spectacle vivant a prix réduit

Bénéficiez du tarif réduit sur tous les spectacles du Centre Pompidou et de l’Ircam :

Des expériences scéniques nouvelles et audacieuses

A travers une nouvelle programmation de Spectacles vivants pour l’Automne 2017, le Centre Pompidou a choisi une fois de plus de témoigner des relations étroites qu’entretiennent les arts de la scène et la création plastique moderne et contemporaine

En septembre :

  • Noé Soulier – Performing Art les 13, 14 et 15 septembre
    Avec le Festival d’Automne et le CND
  • Fanny de Chaillé Les Grand sles 20, 21, 22, 23 septembre
    Avec le Festival d’Automne

 

En octobre :

Le cinéma en toute liberté

Accédez gratuitement à toutes les séances de cinéma* et recevez également des invitations à des avant-premières organisées en partenariat avec les Inrocks.

Cinéaste issu de la culture underground, Harmony Korine est considéré comme le cinéaste le plus provocateur de sa génération. Fervent observateur de la société américaine qu’il n’hésite pas à railler, il s’intéresse particulièrement à la jeunesse et aux individus qui se marginalisent, notamment dans le détonant Spring Breakers (2012), immense succès critique et public. Harmony Korine pratique également la peinture, la photographie, crée des installations et écrit.
Il est mis à l’honneur au Centre Pompidou avec une exposition et une rétrospective de ses films, et sera présent pour accompagner de nombreuses projections ainsi que des évènements live.

  • Christian Petzold / Harun Farocki du 24 novembre 2017 au 7 janvier 2018

Harun Farocki a créé, de la fin des années 1960 jusqu’à sa mort en 2014, une œuvre d’une ampleur impressionnante, qui incorpore des images et dispositifs de nature multiple pour analyser les ressorts de la guerre, de l’économie, de la politique et leurs manifestations et répercussions dans la société. Il a également collaboré avec Christian Petzold, considéré comme le cinéaste emblématique du renouveau du cinéma allemand entamé au début des années 2000, en coécrivant les scénarios de ses films qui sondent, entre présent et passé, les hantises de l’Europe contemporaine.

Retrouvez les séances de cinéma sur l’agenda du Centre Pompidou.

* Le billet exonéré est à retirer aux caisses 1 heure avant le début de la séance, sauf festivals et soirées événementielles, dans la limite des places réservées aux adhérents.

Un programme riche de visites

Déclinés en quatre séances, les cycles « Face aux œuvres » proposent une lecture thématique de la collection. Programmées en soirée, ces visites-conférences explorent la création moderne et contemporaine devant les œuvres.
Tarif réduit de 20€ au lieu de 25€ pour les adhérents

- Cycle « L’œil écoute »

Les liens qui ont unis musique et arts plastiques tout au long du 20 siècle ont offerts d’étonnants contre-points visuels et sonores. Un parcours des collections à travers un dispositif sonore conçu en collaboration avec l’IRCAM.

-   Cycle « Le temps à l’œuvre »

Le temps est un élément constitutif de l’œuvre. Ce cycle propose d’explorer les facettes du temps à l’œuvre, de sa conception à sa réception, de sa production, à son exposition

-   Cycle « Art total, art vivant »

Au cours du 20ème siècle, la théâtralité s’invite et s’invente dans l’art : actions, performances, happenings, installations placent le corps au cœur de la relation entre l’artiste et le spectateur. Un nouveau rapport à l’œuvre, à l’espace et à l’art s’établit alors.

-   Cycle « Exil et la création »

L’exil, l’errance, réels ou fantasmés, sont des imaginaires qui ont nourri les avant-gardes. Ce cycle explore la création artistique comme expression de cette quête intérieure.

-   Cycle « Le photographique dans l’art »

La photographie a infiltré les arts plastiques, et réciproquement. Une lecture d’œuvres de la collection à partir des spécificités propres à la photographie est proposée pour cette visite conférence : fragmentation, cadrage, instantanéité, reproductibilité, …

De la Galerie des enfants au musée, de l’Atelier des enfants aux grandes expositions temporaires, le Centre Pompidou imagine des activités pour tous les âges (dès 2 ans) et pour tous les goûts !
Si de nombreuses activités sont proposées en famille, au Centre Pompidou, l’adulte n’est pas un accompagnateur ou un spectateur, il participe à l’activité en cours, il est un relai, un acteur. La dimension participative des projets encourage le plaisir de faire et de s’amuser ensemble pour partager en famille un moment de créativité.

Consulter l'agenda en ligne

Tarif réduit de 8€ au lieu de 10€ pour les adhérents pour les ateliers.
Gratuité à la Galerie des enfants pour les adhérents et les moins de 26 ans.

© Hervé Véronèse

Des réductions dans les boutiques et les librairies

Le programme POP’ vous réserve aussi des avantages en boutique :

  •  5 % de réduction à la boutique et aux librairies du Centre Pompidou
  •  10% de réduction sur la boutique en ligne, hors livres

© Manuel Braun

Des offres exclusives chez nos partenaires

Recevez des offres chaque mois (invitations et tarifs réduits sur les expositions, concerts et spectacles) et des avantages permanents (tarifs réduits sur les cartes d’abonné) chez nos nombreux partenaires culturels de la saison 2017-2018 (Musée national Picasso-Paris, Palais de Tokyo, Opéra de Paris,...).

Cosmopolis #1

 

Collective intelligence 

 

18 octobre - 18 décembre 2017
Galerie 3
 

Le Centre Pompidou présente la première édition de Cosmopolis, un nouveau format de manifestation dédié aux pratiques artistiques qui mettent en commun recherche et partage de savoirs. Cette plateforme - expositions, interventions, performances, échanges - met en lumière ces nouvelles pratiques et crée les conditions du questionnement social, urbain, politique, qu'elles suscitent. Cosmopolis offre une visibilité aux diverses géographies de l'art contemporain, à des démarches et des expériences enracinées dans un contexte local, en réseau au niveau international et concernées par des questions de traduction culturelle.

Le sujet du cosmopolitisme est au centre de la plateforme, dessinant la figure de l’artiste comme navigateur, intercesseur et militant. Dans le contexte de l'accélération de mobilité, de migrations, de contacts culturels, ces artistes citoyens expérimentent des modes d’engagement et ouvrent des espaces d'imagination transculturels. Cette première édition intitulée « Collective Intelligence » est consacrée aux collectifs d’artistes, dont les formes et les projets se sont multipliés cette dernière décennie, en particulier sur les scènes artistiques d’Afrique, d’Amérique latine et d’Asie.

UN DISPOSITIF VIVANT ET PLURIEL

Pendant deux mois, une quinzaine de collectifs internationaux sont invités au Centre Pompidou à concevoir un dispositif vivant, en proposant des interactions fortes avec le public. Au cœur de la manifestation, une exposition présente installations, projections et autres œuvres ; tandis que des temps forts donnent un second tempo : ateliers, conversations, conférences, lectures, débats et performances. Après une première période de recherches, menée à Paris dès 2016, de nouvelles micro-résidences (entre deux semaines et un mois) à la Cité Internationale des Arts permettent aux artistes de concevoir et d'affermir leurs projets d'œuvres.

DES COLLECTIFS ENGAGÉS

100 ans après la Révolution russe, Chto Delat, de Saint-Petersbourg, présente un projet d’après les leçons tirées du communautarisme pratiqué par les Zapatistas au Mexique. Le collectif chinois Polit-Sheer-Form Office explore l’héritage du collectivisme communiste en Chine. Art Labor, collectif vietnamien, crée un « café hamac » où l’histoire coloniale de la culture du café, les enjeux de son industrialisation, et la cosmologie du peuple autochtone Jarai, se croisent et s’éclairent. Le collectif ruangrupa de Jakarta propose un projet de « parasitage » du Centre Pompidou : travaillant à partir de matériaux récupérés des expositions précédentes, il réalise un abri pour une bibliothèque et un centre de ressources.
PorEstosDias, jeune collectif de Medellin en Colombie, présente son projet « La Faltante », création d’édition artisanale et collective d’un numéro manquant d’une revue. Deux nouveaux opus seront produits au cours d’ateliers menés au sein de la manifestation. Chimurenga, projet de recherches et d’édition collaboratif d’Afrique du Sud, invite le public hors les murs, à La Colonie, lieu ouvert en 2016 par l’artiste Kader Attia, pour une exposition, des discussions et des performances.

UNE PROGRAMMATION THÉMATIQUE

Une programmation thématique intitulée « Collective Intelligence : Circulations » présente chaque semaine des discussions, des projections, des ateliers et des performances musicales. Au sein de l’exposition, alternent des propositions variées tels une intervention du théoricien culturel
Arjun Appadurai sur la traduction culturelle, un atelier de « Escuela de Garaje » par le collectif Laagencia de Bogotá et un hommage à Miriam Makeba du guitariste Alioune Agbo.

Recherche artistique : outils et stratégies
Mondialité et relation
Savoirs autochtones
Identité et biopolitique
Hospitalité et cosmopolitisme
Traduction culturelle
Savoirs en partage
Économies alternatives
Écologie et décolonialisme

UNE PENSÉE EN LIGNE

Cosmopolis, c’est aussi une plateforme en ligne évolutive et interactive, outil complémentaire de recherche, de partage et de diffusion à la disposition des collectifs invités et consultable librement.
Ce site dédié réunit des textes et des contenus multimédia mis à jour en temps réel pendant toute la durée de l’événement. Pérenne, ce dispositif en ligne sera réactivé et réinventé à chaque édition de la manifestation.

Découvrez le site internet dédié !

Les collectifs exposés

Pompidou-Cosmopolis

 
Arquitectura Expandida (Colombie)

Fondé en 2010 à Bogota (Colombie), par Felipe Gonzalez, Ana Lopez Ortego et Harold Guyaux
Laboratoire d’auto-construction urbaine qui pense et construit des lieux de vie en collaboration avec les citoyens, le collectif est en résidence depuis l’été avec des associations de Clichy-sous-Bois pour concevoir des outils à disposition des habitants.

ArtLabor (Vietnam)

Fondé en 2012 à Ho Chi Minh City (Vietnam) par Phan Thao-Ngyen, Truong Cong Tung (artistes) et Arlette Quynh-Ahn Tran (curatrice)
Collectif qui mêle recherches en sciences sociales, savoirs d’experts et dialogue avec le public, Art Labor recrée au sein de l’espace de Cosmopolis #1 un café hamac typique des autoroutes au Vietnam. Une dégustation de café est proposée aux visiteurs. Une vidéo interroge la culture industrielle du café Robusta dans le centre du pays, sur les terres ancestrales du peuple Jaraï.

Chimurenga (Afrique du Sud)

Fondé en 2002 par Ntone Edjabe au Cap (Afrique du Sud)
Plate-forme éditoriale qui mène une activité de publication, de commissariat, de radiodiffusion et de création, Chimurenga s’interroge ici sur les différents récits qui ont émergé autour de la mort de Laurent-Désiré Kabila, Président de la République démocratique du Congo de 1997 jusqu’à son assassinat en 2001. Du 13 au 17 décembre, ils investissent avec leur radio Pan-African Space Station le bar agora La Colonie (Paris, 10e arr.) ouvert par l’artiste Kader Attia.

Chto Delat (Russie)

Fondé en 2003 à Saint Petersbourg (Russie). Les membres les plus actifs sont : Dmitry Vilensky, Nikolay Oleinikov, Natalia Pershina et Olga Egorova
Chto Delat (« Que faire ? ») est un groupe d’artistes, de critiques, de philosophes et d’écrivains. Le collectif se présente comme une plate-forme d’actions artistiques ayant pour horizon de « politiser la production de savoirs ». Leur installation met en scène leurs recherches sur les formes actuelles de communautarisme politique chez les zapatistes dans la région du Chiapas au Mexique. Inspirés d’Emiliano Zapata qui revendiqua dès 1911 la restitution de territoires communaux aux populations indiennes, les zapatistes luttent en faveur de l’autonomie des peuples indigènes et contre le néolibéralisme.

Council (France)

Fondé en 2013 à Paris, l’équipe est aujourd’hui composée de Francesca Bertolotti-Bailey, Salomé Burstein, Grégory Castéra, Giulia Tognon et Sandra Terdjman
L’organisation recherche, produit et soutient des projets artistiques afin de favoriser de nouvelles voies de compréhension des problèmes sociétaux. Le projet de journal présenté ici porte sur l’interprétation légale du concept de « contrenature ». La publication est conçue pour étendre le travail d’une ONG d’avocats et proposer des outils pour interpréter autrement ce concept dans un contexte légal et éviter qu’il soit utilisé dans le but de criminaliser certaines pratiques sexuelles.

Foundland (Pays-Bas / Égypte)

Fondé en 2009 par Lauren Alexander (Afrique du Sud) et Ghalia Esrakbi (Syrie). Basé aujourd’hui entre Amsterdam et Le Caire
Foundland exploite des formes artistiques diverses : films, design, conférences. En 2011, le conflit en Syrie a mis en lumière de nouvelles problématiques au sein du collectif, qui sont à l’origine des deux projets présentés ici. Dans Maher’s groundplan drawing [Dessin du plan de base de Maher, 2017], un réfugié syrien retrace le plan de son ancienne maison aujourd’hui détruite. The New World (2017) retrace l’histoire d’un couple de musiciens originaire du Proche-Orient et émigré aux États-Unis en 1947, à partir de recherches en archives.

Iconoclasistas (Argentine)

Fondé en 2006 à Buenos Aires (Argentine) par Pablo Ares et Julia Risler
Iconoclasistas envisage la cartographie comme un instrument politique pouvant affecter les points de vue. Cosmopolis #1 présente À qui appartient la terre ? (2017), une carte et une affiche qui rendent compte de leur enquête sur le statut et la vie des femmes agricultrices en zone rurale.

Invisible Borders (Nigeria)

Fondé en 2009 au Nigéria par Emeka Okereke
Le collectif explore les variétés de savoirs et de pratiques artistiques qui peuvent découler d’un road-trip. A Trans-African World Space (Third Iteration) présenté dans Cosmopolis #1, puise dans les archives de trois road trips entrepris en 2012 (de Lagos à Libreville), en 2014 (de Lagos à Sarajevo) et en 2016. Borders Within, le voyage effectué en 2016 à travers le Nigéria, avait pour but d’explorer les lignes de faille du pays cent ans après l’unification des protectorats coloniaux du Nord et du Sud par la Grande-Bretagne. Les oeuvres qui en résultent entremêlent photographies, textes et vidéo, et combinent le questionnement critique des voyageurs, leurs journaux quotidiens et les voix de celles et ceux qu’ils ont rencontrés au cours du voyage.

Laagencia (Colombie)

Santiago Pinyol, Mariana Murcia, Diego García, et Sebastián Cruz
Le projet central du collectif est l’Escuela de garaje [l’École du garage], lieu où artistes et spécialistes de toutes les disciplines partagent leurs savoirs à travers des ateliers, projections, groupes d’étude et banquets. Pendant toute la durée de Cosmopolis #1, Laagencia intervient en lien avec le programme discursif « Collective Intelligence : Circulations ». Les dimanches à 17h, le collectif propose notamment un atelier public en lien avec ce programme.

Mixrice (Corée du Sud)

Fondé en 2002 à Séoul (Corée du Sud) par Cho Jieun et Yang Chulmo
Mixrice interroge les phénomènes de migration, en particulier les travailleurs migrant de l’Asie du Sud vers la Corée). Réintroduisant le point de vue de l’individu - son imaginaire, ses souvenirs et ses récits - au coeur de leurs recherches, le tandem collabore avec des migrants. Avec The vine chronicle, le tandem décale son regard en s’intéressant à un autre type de migration : celles des plantes.

Polit-Sheer-Form Office (Chine)

Fondé en Chine en 2005 par les artistes Hong Hao, Xiao Yu, Song Dong, Liu Jianhua et le commissaire et critique Leng Lin
Face à ce qu’ils considèrent comme une fuite en avant vers l’individualisme, PSFO cherche à revenir de manière critique sur les traces du collectivisme. Dans Cosmopolis #1, trois dispositifs mettent en scène cette recherche. Par exemple, Fitness for all [Fitness pour tous] invite les visiteurs à utiliser des machines d’exercice physique du même type que celles placées dans les parcs publics de la République de Chine pour encourager la population à faire
de l’exercice ensemble.

PorEstosDias (Colombie)

Fondé en 2012 à Medellín (Colombie) par Olga Acosta, Juan Moreno, Alejandra Jaramillo, Juan D. Restrepo et Jaime Carmona
Projections, repas, ateliers… chaque activité est l’occasion d’ouvrir le dialogue, souvent de manière informelle autour d’un sujet concernant le vivre ensemble. Le projet présenté ici, La Faltante, consiste à imaginer et à concevoir artisanalement un numéro manquant d’une revue existante. Dans le cadre de Cosmopolis #1, le collectif propose au public des ateliers pour concevoir deux « numéros manquants » de revues supplémentaires.

Ruangrupa (Indonésie)

Fondé en 2000 à Jakarta (Indonésie) par Ade Darmawan, Hafiz, Ronny Agustinus, Oky Arfie Hutabarat, Lilia Nursita, Rithmi
Le nom du collectif vient de « ruang », espace en sanskrit ou bahasa indonésien et de « rupa », forme visuelle. Collectif à géométrie variable, de 6 à 50 personnes, ruangrupa a initié toutes sortes de projets : un festival d’art vidéo, de musique, un journal en ligne, une bibliothèque, une école d’art... Pour Cosmopolis #1, le collectif ouvre un centre de ressources dans l’espace d’exposition. Élaboré à partir de matériaux recyclés provenant du Centre Pompidou et des productions des autres collectifs, l’installation évolue avec la manifestation.

The Tentative Collective (Pakistan)

Fondé en 2011 à Karachi (Pakistan) par Yaminay Nasir Chaudhri,Fazal Rizvi, Hajra Haider
Tentative Collective intègre souvent dans ses projets des collaborateurs qui ne sont pas issus des mondes de l’art (pêcheurs, femmes au foyer, travailleurs domestiques). L’installation vidéo Shershah and other stories dresse un portrait de quatre sites de la ville. Elle revient en particulier sur la notion de déchet, pensée comme un revers de la modernité.

GLOBAL COLLECTIVE

 

Dans le cadre de Cosmopolis, le Centre Pompidou invite chaque samedi pendant toute la durée de l’exposition des artistes, acteurs et activistes culturels, opérant sur des modes collaboratifs divers et dans des espaces géo-culturels très variés. Un programme conçu et modéré par Catherine David, Directrice adjointe du Musée national d’art moderne, en charge de la Recherche et de la Mondialisation.
 

Intervenants : Lin Yilin et Xu Tan, du collectif historique Big Tail Elephant ; Ou Ning, commissaire, chercheur et artiste ; Christian Nyampeta, artiste ; Zheng Guogu, artiste ; Clémentine Deliss, chercheuse et membre du Laboratoire Agit’Art de Dakar qu’elle présentera en hommage à Issa Samb ; Ram Rahman, photographe, historien de la photographie et activiste culturel ; Heba Y. Amin, artiste et activiste culturelle ; Li Xiaofei, Clinton Watkins et Jim Speers du collectif Field Recordings.

Les directions et les départements du Centre Pompidou

Accueil > lib > Les directions et les départements du Centre Pompidou

Le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (Cnac-GP) est composé de deux départements, huit directions et de l’Agence comptable. Les directeurs de département sont, à l’instar du directeur général, nommés par arrêté du ministre chargé de la Culture sur proposition du Président du Centre ; les autres directeurs sont, comme tous les agents de l’établissement, nommés par le Président du Centre.

Consultez l'organigramme du Centre Pompidou !

Le Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle

MISSIONS

Le département du Musée national d'art moderne / Centre de création industrielle a pour mission :

 • d'inventorier, de conserver, de restaurer, d'enrichir, de présenter au public et de mettre en valeur les collections d'œuvres d'art dont le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou a la garde, dans les domaines des arts plastiques, des arts graphiques, de la photographie, du cinéma expérimental, de la vidéo, des nouveaux médias, de la création industrielle, du design et de l'architecture depuis le début du 20e siècle ; ces collections comprennent également les fonds documentaires et les archives qui les concernent ;
 • de présenter au public, en tous lieux, toute manifestation visant à diffuser et à approfondir la connaissance de l'art depuis le début du 20e siècle ;
 • de favoriser la création contemporaine sous toutes ses formes.

 

ORGANISATION

Le département du Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle comprend :

 • la conservation des collections arts plastiques, qui s’organise en 8 services : collections modernes, collections contemporaines, création contemporaine et prospective, arts graphiques, photographie, cinéma expérimental, nouveaux médias et restauration des œuvres ;
 • la création industrielle, qui comprend les services architecture, design et prospective industrielle ;
 • le service de la Bibliothèque Kandinsky - centre de documentation et de recherche du musée national d’art moderne - centre de création industrielle, qui comporte une salle de lecture ouverte également aux chercheurs en histoire de l’art du 20e siècle ;
 • le service des collections, placé sous l’autorité conjointe de la direction de la production.

A noter qu’une partie du personnel du service restauration des œuvres et du service des collections, exerce ses missions au sein des réserves, localisées en dehors du bâtiment principal Centre Pompidou.

Le département du musée assure le secrétariat de la commission d’acquisition et le secrétariat de la commission des prêts et dépôts, et le commissariat de l’accrochage des œuvres de la collection et de la plupart des expositions temporaires.

Le département du développement culturel (Ddc)

MISSIONS

Le département du développement culturel a pour mission :

  • de participer, par tous moyens, à l'enrichissement et à la diffusion de la création contemporaine sous toutes ses formes comme à la réflexion sur les questions touchant à la société et à la culture contemporaines ;
  • de présenter au public, en tous lieux, toute manifestation relevant de sa mission, notamment dans les domaines du spectacle vivant, du cinéma et de l'audiovisuel, de la promotion des formes artistiques émergentes, de la réflexion sur les grandes mutations de l’art et de la culture d'aujourd’hui.

ORGANISATION

Le Ddc se compose :
  • du service de la parole
  • du service des cinémas
  • du service des spectacles vivants

La direction des publics (Dpu)

MISSIONS

La direction des publics forme les publics de demain par des actions éducatives et une programmation spécifique à destination des enfants, des adolescents et des jeunes adultes en vue de :
  • fidéliser les visiteurs et rechercher de nouveaux publics, par des actions de développement, une politique tarifaire adaptée, et de favoriser l’accès des publics handicapés et du champ social
  • proposer à tous les publics des dispositifs écrits, oraux et multimédia permettant une meilleure compréhension de la programmation du Centre et de sa collection
  • accueillir, orienter et informer les publics du Centre, et surveiller les œuvres dans les galeries d’exposition et dans les espaces du Musée
  • participer à une meilleure connaissance des publics du Centre par des enquêtes régulières

ORGANISATION

La direction se compose de quatre services :
  • le service de l’action éducative et de la programmation publics jeunes
  • le service du développement des publics
  • le service de l’information des publics et de la médiation
  • le service de l’accueil des publics

La direction du bâtiment et de la sécurité (Dbs)

MISSIONS

La direction du bâtiment et de la sécurité est responsable de la sécurité des personnes et des biens, notamment des œuvres, de jour comme de nuit. La direction assure le bon fonctionnement du bâtiment et des locaux annexes ainsi que des installations techniques. Elle est à ce titre chargée des travaux, de la maintenance, de l’entretien, du mobilier et de la signalétique.

ORGANISATION

La direction du bâtiment et de la sécurité se compose de 3 services :
  • service du bâtiment
  • service de la sécurité 
  • service des moyens généraux

La direction de la communication et des partenariats (Dcp)

MISSIONS

La direction de la communication et des partenariats propose et met en œuvre la stratégie de communication et la politique d’image de l’établissement.
A ce titre, elle est garante de l’identité visuelle de l’établissement, organise la promotion des manifestations et activités du Centre Pompidou, réalise ou fait réaliser les supports de communication à destination des médias. Par le biais de la recherche de mécènes et partenaires médias et internationaux, elle contribue financièrement à la réalisation des projets stratégiques, des expositions et des événements du Centre.
Elle gère également l’accueil des personnalités et la privatisation des espaces.
Elle est en charge de la communication interne.

ORGANISATION

La direction de la communication et des partenariats se compose d’un service, de 5 pôles et d’une délégation :
  • service des relations publiques et des privatisations
  • pôle mécénat et partenariats
  • pôle presse
  • pôle image
  • pôle communication interne
  • pôle de gestion

La direction des éditions (Dired)

MISSIONS

La direction des éditions est responsable de l’édition d’ouvrages dans les domaines d’intervention du Centre Pompidou ainsi que de la réalisation de produits dérivés. Elle définit la politique de diffusion de ces productions et  assure la responsabilité éditoriale du site internet de l’établissement.

ORGANISATION

La direction des éditions se compose de 4 services et de 2 pôles :
 • service éditorial
 • service iconographie et gestion des droits
 • service commercial
 • service multimédia (SMu)
 • pôle de gestion administrative et financière
 • pôle fabrication

La direction juridique et financière (Djf)

MISSIONS

La direction juridique et financière établit le budget et contrôle son exécution. Elle est compétente pour l’ensemble des questions financières qui relèvent de l’ordonnateur. Elle conduit la politique d’achat public et joue à ce titre un rôle d’analyse et de conseil auprès des services lors de la passation des marchés. Elle anime le réseau des correspondants budgétaires, et des correspondants marchés dans les services. Elle assure également le secrétariat d’appel d’offre, le traitement des questions juridiques et une mission de conseil et d’analyse, notamment des contentieux. Elle est responsable de la politique d’archivage au sein de l’établissement.

ORGANISATION

La direction juridique et financière se compose du :
 • service de l’achat public
 • service des finances et du contrôle de gestion
 • service juridique et des archives

La direction de la production (Dirprod)

MISSIONS

La direction de la production est responsable de la production des activités artistiques et culturelles du Centre, conçues et programmées par les départements, la direction des publics ou les organismes associés. Elle est chargée de la conception et de la réalisation techniques de ces manifestations, dans les espaces d’exposition et les espaces communs. Elle procède à l’accueil et à la mise en place logistique et technique des manifestations qui se déroulent dans les salles de spectacle et de cinéma, ainsi que sur la Piazza. Elle établit et gère les budgets et contrats correspondants. Elle assure la gestion des frais de missions de l’établissement.

ORGANISATION

La direction de la production se compose de 8 services :
 • service architecture et réalisations muséographiques
 • service de la régie des œuvres
 • service audiovisuel
 • service des ateliers et moyens techniques
 • service des manifestations
 • service administratif et financier
 • service de la régie des salles
 • service des collections (sous tutelle conjointe du Mnam/Cci)

La direction des ressources humaines (Drh)

MISSIONS

Elle est chargée de la définition et de la mise en œuvre de la politique des ressources humaines du Centre Pompidou. Elle assure à ce titre les processus liés au recrutement, au développement des carrières et à la formation continue. Elle prend en charge l’administration du personnel et notamment les opérations de paye. Elle est responsable de la médecine de prévention, de l’application des règles d’hygiène et de sécurité et de la politique d’action sociale en faveur du personnel. Enfin, elle coordonne les relations sociales et assure le secrétariat des instances représentatives du personnel. 

ORGANISATION

La direction des ressources humaines se compose du :
 •  service du personnel
 •  service des carrières et de la formation
 •  service de médecine de prévention
 •  pôle relations sociales

La direction des systèmes d’information et télécommunications (Dsit)

MISSIONS

La direction des systèmes d’information et télécommunications est responsable du développement et de la cohérence des systèmes d’information du Centre. A ce titre, elle assiste les utilisateurs dans la définition de leurs besoins fonctionnels, propose et met en place les solutions informatiques, installe et gère les équipements informatiques et les réseaux.

ORGANISATION

La direction des systèmes d’information et télécommunications se compose du :
  • service des études et du développement
  • service de l’exploitation et des réseaux

L’agence comptable (AC)

MISSIONS

L’agence comptable est chargée de l’ensemble des opérations d’encaissement des ressources, de paiement des dépenses, de la tenue des comptes de l’établissement, notamment la production du compte financier, de ses annexes, des opérations bancaires afférentes, de la gestion de ses liquidités ainsi que de la présentation du bilan. Elle assure un rôle de conseil auprès de l’ordonnateur dans les domaines de sa compétence.

ORGANISATION

L’agence comptable se compose d’un service de la caisse centrale et des sections suivantes :
  • comptabilité
  • dépenses
  • paye
  • recettes

Informations

Accueil > lib > Informations

Du fait d’un mouvement social contre l’application d’une loi réformant les modalités de recrutement du personnel du Centre Pompidou, le Centre Pompidou sera fermé aujourd'hui.

En raison d’un mouvement social lié à la mise en œuvre de la loi du 20/04/2016 relative à la « déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires », le Centre n'ouvrira pas ses portes.

Si vous avez effectué l’achat d’un ou plusieurs billet(s) pour visiter le Centre Pompidou ou assister à une séance de cinéma ou à un spectacle ce jour, nous vous proposons d’échanger ou de rembourser vos billets. Pour cela, il vous suffit de nous contacter par téléphone au 01 44 78 12 33 ou par email en nous indiquant si vous souhaitez :

  • un échange en nous précisant la nouvelle date souhaitée ;
  • un remboursement en nous fournissant vos coordonnées bancaires (RIB ou IBAN).

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée et restons à votre disposition pour vous assister sur ce sujet,

En espérant vous accueillir prochainement au Centre Pompidou.

Biographie du président du Centre Pompidou

Accueil > lib > Biographie du président du Centre Pompidou

Serge Lasvignes est né en 1954. Il est agrégé de lettres et ancien élève de l'Ecole nationale d'administration (promotion Liberté-Egalité-Fraternité, 1987-89). Après un début de carrière au Conseil d’Etat,  il fut Directeur des affaires générales, internationales et de la coopération au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Insertion professionnelle (1995-96), puis Directeur des affaires juridiques au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (1996-97).

Il est ensuite nommé Directeur au Secrétariat général du gouvernement (1997-2006) avant de devenir Secrétaire général du gouvernement (2006-15).

Serge Lasvignes est depuis avril 2015, Président du Centre national d'art et de culture Georges Pompidou et Président des Conseils d'administration de la Bibliothèque publique d'information (Bpi), de l'Institut de recherche et de coordination acoustique/musique (Ircam) et du Centre Pompidou-Metz.