Russie vingtième siècle

   

En 2017, le Centre Pompidou a lancé un vaste programme de recherche consacré à l’histoire des arts en Russie et dans les zones géographiques marquées par la présence de la culture russe. Focalisé sur le 20e siècle, ce programme traverse entités politiques (Empire Russe, Union soviétique et Fédération de Russie) et lieux d’émigration.

Engageant différents partenaires, au premier rang desquels la Vladimir Potanin Foundation, il repose sur le constat d’une histoire partagée : la place singulière occupée par Paris dans la géographie artistique du moderne a fait de la capitale française un lieu d’accueil, de résidence et de travail pour de nombreux artistes russes dès le début du 20e siècle. La collection du Musée national d’art moderne (Mnam) reflète cette situation particulière à travers des fonds d’une profondeur unique, accompagnés d’importantes archives conservées par la Bibliothèque Kandinsky.

La collection

Le programme « Russie 20e siècle » fait suite à la vaste campagne d’acquisition ayant permis l’entrée en collection de plus de 500 œuvres, présentées au public lors des expositions « Kollektsia ! » (conçue avec Olga Sviblova, directrice du Multimedia Art Museum de Moscou) et « Kollektsia+ », entre septembre 2016 et avril 2017. Cet ensemble reflète les grands moments de l’histoire de l’art d’après-guerre en URSS et en Russie - notamment le non-conformisme, le conceptualisme moscovite, le sots art, l’art de la pérestroïka ou l’actionnisme des années 1990.

Il complète les extraordinaires fonds modernes conservés par le Mnam : depuis la fin du 19e siècle, ses collections n’ont cessé de s’enrichir d’œuvres d’artistes russes installés en France ou simplement de passage. La générosité de ces derniers, alliée à celle de leurs familles et de leurs proches, a joué un rôle primordial dans ces acquisitions successives, renforcée depuis par différentes dations. À eux seuls, Marc Chagall, Natalia Gontcharova, Vassily Kandinsky, Mikhaïl Larionov ou Antoine Pevsner sont représentés par plusieurs milliers de pièces. Le programme « Russie 20e siècle » permet d’enrichir la documentation de cette vaste collection et contribue à la préparation de nouvelles acquisitions.

La collection de « cinéma expérimental » fait l’objet d’une attention particulière : chaque année, une enveloppe budgétaire spécifique permet l’acquisition d’œuvres filmiques. Des séances de projections accompagnées d’interventions de spécialistes permettent de présenter au public la diversité et la richesse du cinéma russe.

En décembre 2017, un programme consacré à Dziga Vertov et à l’avènement du cinéma sonore en URSS, a réuni une dizaine des spécialistes internationaux, dont François Albera, Oksana Bulgakowa, Maria Korolkova, Valérie Pozner, Andreï Smirnov, Antonio Somaini et Irina Tcherneva.

 

Consultez ici l'ensemble de la collection russe du Centre Pompidou

 

Chronologie

Archives et documentation

Texte Archives et documentation

Revue « A-YA », Don d’Igor Shelkovsky à la Bibliothèque Kandinsky

C’est d’abord dans le cadre de la préparation de l’exposition Paris-Moscou (31 mai 1979 - 5 novembre 1979) que la bibliothèque Kandinsky (alors centre de documentation du Mnam) a procédé à l’acquisition de premiers ensembles permettant de documenter les artistes russes ou d’origine russe installés en France. Ainsi des fonds Jacques Lipchitz (1891, Lituanie, alors Empire russe - 1973, Capri), Mikhaïl Fiodorovitch Larionov (1881, Tiraspol, alors Empire russe - 1964, Fontenay-aux-Roses), Natalia Sergueïevna Gontcharova (1881, Ladyjino, gouvernement de Toula - 1962, Paris), Leopold Frédéric Leopoldovitch Stürzwage dit Leopold Survage (1879, Moscou - 1968, Paris) et parmi les architectes Vladimir Bodiansky (Kharkov, 1894 - Paris, 1966).

Enfin le legs consenti par Nina Kandinsky en 1981 a permis l’entrée en collection des archives de Vassili Kandinsky (1866, Moscou - 1944, Paris), dont une partie a été classée Trésor national par l’État en 2008. L’ensemble du parcours de l’artiste est représenté par les papiers et photographies personnelles, son travail théorique par les manuscrits de ses textes fondateurs, son rôle essentiel par l’abondante correspondante qu’il entretint avec les autres artistes, les responsables des institutions muséales, etc. La bibliothèque de l’artiste a également été en partie remise comme une grande partie du matériel de son atelier.

On citera encore la photographe Hélène Mossoloff dite Hélène Adant (1903, Russie - 1985, France) dont les reportages consacrés à Matisse à Vence ont été confiés à la bibliothèque en 1990, en même temps que quelques archives personnelles par Lydia Delectorskaya (1910, Tomsk, Russie - 1998, France), assistante et modèle de Matisse.

Enfin le fonds Marc Vaux – dont les 127.000 plaques de verre numérisées sont accessibles en ligne depuis peu – propose près de 360 références d’artistes nés en Russie parmi lesquels Charla Orloff (1888-1968), André Lanskoy (1902-1976), Boris Pastoukhoff (1894-1974), Serge Poliakov (1900-1969), Boris Smirnoff (1895-1976), Anna Semenoff (1888-1977), Leopold Survage (1879-1968), Constantin Terechkovitch (1902-1978), Marie Vassiliev (1884-1957), Léon Zack (1892-1980), Ossip Zadkine (1890-1967)…  Ces reproductions d’œuvres et vues d’ateliers seront opportunément complétées par les dossiers documentaires des artistes correspondants, ainsi que par les séries de revues qui proposent des matériaux essentiels pour qui s’intéresse à la Russie.

Design graphique, usage de la photographie, typographies, les revues sont autant des supports de diffusion des idées et des théories que des laboratoires éditoriaux et artistiques. On citera la revue URSS en construction, revue mensuelle illustrée produite de 1929 à 1949 à laquelle contribuent des artistes éminents tels que El Lissitzky et Alexandre Rodchenko. Ou encore des titres moins connus comme Strelec (1915-1923), Lef : Zurnal Levogo fronta iskusstv (Gosizdat Moscou, 1923-1925) ou Novyj Lef : zurnal levogo fronta iskusstv (Gosizdat Moscou, 1925-1927).

Par ailleurs les catalogues d’expositions et monographies d’artistes de référence ont été enrichis d’entrées essentielles ces dernières années dans le cadre des expositions « Kollektsia ! » et « Kollektsia+ ». En 2018, le don de la bibliothèque de l’historien d’art et commissaire d’expositions Vassili Rakitine (1939-2017) a permis d’intégrer près de 2.000 ouvrages. Le fonds regroupe les textes de référence sur l’art russe du 20e siècle et ses avant-gardes, aussi bien les travaux de l’époque soviétique que les monographies et catalogues d’exposition plus récents. Des reprints ainsi que les premières publications en Russie d’écrits d’artistes tel Du spirituel dans l’art de Kandinsky, constituent également la richesse de cette collection.

Le programme « Russie 20e siècle » contribue également à l’enrichissement de ces fonds documentaires par la production d’archives vivantes : des entretiens exhaustifs ont été réalisés avec Erik Boulatov, Boris Groys, Oscar Rabine ou Igor Shelkovski. Ils seront prochainement consultables à la Bibliothèque Kandinsky.

Événements

Texte Événements

Oleg Kulik. Rencontre au Centre Pompidou le 19 septembre 2018 © Centre Pompidou / H. Véronèse

Un mercredi par mois, les « Chroniques russes » retracent le cours des arts en Russie et en URSS, du début du 20e siècle à aujourd’hui. Au croisement des disciplines, artistes et spécialistes internationaux mettent en lumière les différentes facettes de cette histoire.

 

Retrouvez ici l'ensemble des conférences enregistrées depuis 2016

Consultez les dates des prochaines conférences dans l'agenda

 

Suivez toute l'actualité sur notre page Facebook

Publications

Une collection coéditée par le Centre Pompidou et les Presses du réel permet de donner à lire, en version française, des textes critiques fondamentaux souvent non traduits. Le premier ouvrage de la collection, Et pourtant elle tourne d’Ilya Ehrenbourg, publié sous la direction de Valérie Pozner, sera disponible au printemps 2019. D’autres ouvrages suivront, consacrés notamment au productivisme et au conceptualisme moscovite.

L’accueil des chercheurs

Avec le lancement du programme « Russie 20e siècle », la Bibliothèque Kandinsky s’impose comme l’un des principaux centres de ressources en matière de culture russe en dehors de Russie. De nombreux jeunes chercheurs viennent quotidiennement consulter les vastes fonds documentaires qui y sont conservés. Le musée accueille en outre des stagiaires désireux de parfaire leur formation en participant aux différents aspects du programme de recherche.

Contacts

Responsable du projet : Nicolas Liucci-Goutnikov, conservateur au Mnam-Cci
Coordinatrice scientifique : Natacha Milovzorova

Contact : kollektsia@centrepompidou.fr