Vivez l’art sur scène !

Accueil > lib > Vivez l’art sur scène !

Pour cette seconde partie de saison de spectacles vivants, le Centre Pompidou propose au public des expériences scéniques nouvelles et audacieuses.

Découvrez en musique, sur Deezer, la programmation de janvier à mai 2017 des Spectacles vivants !

Réservez vos places dès maintenant !

Des expériences scéniques nouvelles et audacieuses

La gréco-suisse Alexandra Bachzetsis et l’américaine DD Dorvillier présentent leurs dernières créations chorégraphiques à travers lesquelles elles redéfinissent l’espace du plateau. Chacune invite le spectateur à une rencontre intime avec la danse et la composition musicale. Tânia Carvalho dessine un paysage humain inspiré de la poésie de Fernando Pessõa ; Fabrice Lambert tente un portrait collectif énergique et radieux. Thomas Hauert, enfin, explore l’acte d’interprétation, commun au danseur, au musicien et au spectateur, en mélangeant références savantes et populaires.
 
Le 40ème anniversaire du Centre Pompidou offre durant toute l’année 2017 une occasion de méditer le passé et prendre de l’élan. De nombreux artistes, qu’ils soient chorégraphes, metteurs en scène et musiciens ont choisi cette saison de considérer un héritage artistique, pour le faire vivre et le transcrire, ici et maintenant. Ainsi, Catherine Legrand propose une ré-création de Jours étranges, une pièce troublante transmise par le grand chorégraphe Dominique Bagouet. Fruit de ses travaux sur la performance historique et de son dialogue avec Anna Halprin, Anne Collod présente Parades & Changes, replays in expansion, monument redécouvert de la post modern dance américaine. Le metteur en scène Gwenaël Morin conjugue l’engagement utopique d’Antoine Vitez et le classicisme puissant de Molière ;  enfin, La Nòvia subvertit les codes de la musique minimale de Terry Riley en la réadaptant pour une instrumentation traditionnelle et régionale. Les artistes revisitent également leurs carrières : La Ribot exécute une sélection de ses Pièces distinguées, pièces interdisciplinaires et indisciplinées qu’elle invente depuis 1993, tandis que le musicien suédois Jay-Jay Johanson rejoue sur scène son album culte de 1997, Whiskey.
 
A l’occasion de la manifestation Mutations / Créations, l'Ircam propose la pièce de théâtre Le Sec et l’Humide, ainsi qu’une soirée Ircam Live. Le panorama musical est complété par une invitation à la jeune scène française avec les deux groupes Rendez-Vous et Theodora.

Janvier

Tânia Carvalho

APERÇU – 5 Room Puzzle

Danse

Comment assembler un puzzle à cinq pièces dont les formes se reconfigurent sans cesse ? Pour la chorégraphe portugaise Tânia Carvalho, les relations humaines sont souvent absurdes et paradoxales. À l’image d’un puzzle impossible, elle dessine un paysage, un aperçu des relations humaines en transformation : des pièces qui ne s’imbriquent jamais parfaitement et se réarticulent indéfiniment. Un idéal de complémentarité inatteignable d’où jaillissent poésie et mystère des rapports humains. Tânia Carvalho conjugue intime et universel avec une danse qui interroge la rêverie, la solitude, l’incommunicabilité et le désir dans les liens avec l’autre.
11, 12, 13, 14 janvier à 20h30
Avec le Théâtre de la Ville

Acheter un billet

Fabrice Lambert

Jamais Assez

Danse

De l’obscurité à l’éblouissement, du silence au vacarme, de la lenteur à la rapidité, les dix danseurs de cette création de Fabrice Lambert explorent leurs limites et, par extension, celles de l’humanité. Jamais Assez est né des questions suscitées par le documentaire Into Eternity de Michael Madsen qui décrit, à Onkalo, en Finlande, le chantier du centre d'enfouissement des déchets nucléaires du pays. Une entreprise titanesque, calquée sur le temps de la disparition de la radioactivité : 100 000 ans. Le chorégraphe interroge la dimension vertigineuse, incommensurable de cette ambition ; il explore la relation du mouvement à l’énergie et au pouvoir de masse, ausculte l’espace, étire le temps. Jamais Assez dresse le portrait d’une humanité jamais rassasiée qui toujours court plus vite, saute plus haut, creuse plus profond.
18, 19, 20, 21 janvier à 20h30
Avec le Théâtre de la Ville

Acheter un billet

Février

Théodora / Rendez-Vous

Musique

Cet événement réunit deux groupes protagonistes de la nouvelle scène musicale française pour une soirée riche en surprises. L’univers de Théodora, ancienne bassiste du groupe Théodore, Paul et Gabriel, mélange des influences classiques à des sons électro, techno, hip hop et à son amour du « songwriting » bien ciselé. Son set sera accompagné de nouvelles projections live. Rendez-Vous assène une musique martiale dont les nuances s’étendent du post-punk à la cold wave. Les quatre musiciens réinventent une electronic body music (EBM) assortie d’un certain héroïsme romantique. Pour cette soirée au Centre Pompidou, le quatuor s’allie à un collectif de vidéastes pour une création visuelle inédite.
10 février à 20h30

Acheter un billet

Alexandra Bachzetsis

Massacre : Variations On a Theme

Danse

Comment simplifier une structure complexe – musicale, chorégraphique ou artistique – sans la compromettre ? C’est l’interrogation qui inspire à Alexandra Bachzetsis une nouvelle création pour trois danseuses et deux pianos. Son titre est une métaphore de la réduction à l’essentiel. L’artiste identifie ce rituel de sacrifice dans de nombreuses expressions culturelles et les transforme en sources visuelles et chorégraphiques : de la musique northern soul et à la danse techno, de la sape congolaise aux traditions du peuple yoruba. Bachzetsis déconstruit et reconstruit un vocabulaire chorégraphique qui offre une réponse esthétique à la problématique de l’excès.
16, 17, 18 février à 20h30

Acheter un billet

DD Dorvillier, Sébastien Roux, Thomas Dunn

Extra Shapes

Danse

Extra Shapes renouvelle l’expérience sensorielle du spectacle de danse. L’artiste DD Dorvillier propose simultanément une chorégraphie, un concert et un spectacle de lumière. Conçue en collaboration avec le compositeur Sébastien Roux, le créateur lumière Thomas Dunn et trois danseurs, cette pièce explore les affinités et les antagonismes entre mouvement, son et lumière. La scène est un rectangle fait de trois bandes colorées correspondant chacune à une partition, pour les danseurs, pour les haut-parleurs, pour la lumière. Ces partitions autonomes sont jouées à trois reprises. Le public installé autour de la scène se déplace pour expérimenter sous différentes facettes les limites perceptives du son, de la lumière et du mouvement.
23 and 24 février à 20h30 / 25 février à 17h et à 20h30

Acheter un billet

Mars

Catherine Legrand, d’après Dominique Bagouet

Jours étranges

Danse

Catherine Legrand, accompagnée de six danseuses, revisite Jours étranges, une pièce majeure de l’un des chorégraphes emblématiques de la nouvelle danse française : Dominique Bagouet. Sur la musique de l’album Strange Days de The Doors, les danseuses incarnent la turbulence, l’exaltation, la révolte, la fragilité. Un hymne sensuel, nostalgique et incandescent à la jeunesse qui passe l’épreuve du temps, plus de vingt-cinq ans après sa création.
Catherine Legrand, qui signe ici la « re-création » de Jours étranges, était l’assistante de Dominique Bagouet sur la pièce d’origine.
Un spectacle du 40e anniversaire du Centre Pompidou présenté également le 1er mars à Brest (Le Quartz) et le 4 avril à Armentières (Le Vivat).
9, 10, 11 mars à 20h30

Acheter un billet

Jonathan Littell / Guy Cassiers

Le Sec et l’Humide

Théâtre/Mutations-Créations

Pendant l'écriture des Bienveillantes, Jonathan Littell a écrit Le Sec et l'Humide, autour de la figure du fasciste belge Léon Degrelle. Le récit est mis en scène par Guy Cassiers, qui a souvent concentré son travail sur des figures du pouvoir et qui utilise aujourd’hui les outils de l’Ircam. Un conférencier raconte la campagne de Russie et la fuite en Espagne du fasciste représenté par des archives sonores.
15, 16 mars

Acheter un billet

IRCAM Live

CONCERT / MUTATIONS-CRÉATIONS / ATELIERS DU FORUM

Pendant les Ateliers du Forum Ircam, rendez-vous international des professionnels et des artistes avec les technologies dédiées à la musique et au son, le concert Ircam live présente une nouvelle génération de musiciens de l'électronique, et la performance d'un artiste majeur. Chaque année, des artistes émergents ou déjà confirmés peuvent découvrir et pratiquer les innovations issues d’un laboratoire de recherche tel que l’Ircam et se produire à l’occasion d’une soirée. Un programme conçu avec les Spectacles vivants du Centre Pompidou.
18 mars
Avec l’IRCAM

Acheter un billet

Jay-Jay Johanson

Whiskey

Musique

En 1996, Jay-Jay Johanson, fasciné par le jazz et le trip-hop de Bristol, faisait irruption avec élégance et un album calmement enregistré dans l’archipel de Stockholm, Whiskey. Jay-Jay Johanson puisait dans une armée de disques pop, jazz et symphoniques samplés, où s'orchestraient des rencontres musicales aussi inattendues que celle de Lee Hazlewood, Talk Talk et John Coltrane. 20 ans plus tard, l’artiste, connu aussi aujourd’hui pour ses collaborations dans le cadre de films et d’installations artistiques, rejoue dans la Grande salle du Centre Pompidou cet album mythique et revisite ses paysages sonores du passé.
30 mars à 20h30

Acheter un billet

Avril

La Ribot

Another Distinguée

Danse

Danseuse, chorégraphe et artiste visuelle, résolument transdisciplinaire, La Ribot est inclassable. En 1993, elle initie le projet des Pièces distinguées, courtes actions organisées en séries et présentées dans différents dispositifs qui vont de la scène du théâtre à la galerie d’art. En 2003, La Ribot rassemble dix années de travail des Pièces distinguées et présente Panoramix à la Tate Modern à Londres. Another Distinguée, créée en 2016, ajoute à cette série d’œuvres une nouvelle strate. Une invitation paradoxale à s’abandonner dans l’oubli et à s’adonner à un exercice de mémoire. Pour chaque pièce, tour à tour héroïnes et super héros, guerriers, sirènes, La Ribot et ses acolytes s’inventent une identité... pour mieux s’en dépouiller.
5, 6, 7 à 20h30 / 8, 9 avril à 17h et à 20h30
Avec le CND

Acheter un billet

Gwenaël Morin

Les Molière de Vitez

Théâtre

En 1978, Antoine Vitez crée à Avignon une tétralogie de vingt actes, composée des quatre pièces majeures de Molière.
C’est avec une troupe composée de jeunes acteurs issus de la même promotion du Conservatoire régional de Lyon que Gwenaël Morin est parti à la recherche de cette tétralogie.
Plutôt que de tenter la reconstitution d’une reconstitution, il s’agissait de réinventer, pour notre temps présent et avec la même sobriété, avec le même élan et désir utopique, la puissance d’une forme théâtrale inédite. Gwenaël Morin s’est emparé avec joie « de la nécessité de faire du n’importe quoi avec les classiques, la nécessité de la rupture. »
19, 20, 21, 22 avril à 20h30 et 23 avril à 14h

Acheter un billet

Anna Halprin / Morton Subotnick / Anne Collod & guests

Parades & Changes, Replay in Expansion

Danse

Longtemps interdite aux États-Unis parce qu’interprétée nu, Parades & Changes, œuvre majeure de la chorégraphe Anna Halprin, élaborée en 1965 en collaboration avec le compositeur Morton Subotnick, a exercé une influence déterminante sur la « post-modern dance » américaine. Basée sur l’improvisation structurée et l’utilisation de partitions (« scores ») comme outils de création et d’écriture, la pièce déploie une série de « parades » qui traversent l’espace scénique et met en jeu des actions quotidiennes altérées, des corps sonores, des voyages d’objets, des temporalités distendues. En dialogue avec Anna Halprin, aujourd’hui âgée de 96 ans, Anne Collod propose de redécouvrir cette pièce dans une complète refondation des diverses versions des années 1960 et 2000, en une forme renouvelée.
Un spectacle du 40e anniversaire du Centre Pompidou présenté également le 3 mai à Nîmes (Théâtre de Nîmes) et à Lille lors du Festival Latitudes contemporaines (du 7 au 24 juin).
27, 28 avril à 20h30

Acheter un billet

Mai

Terry Riley / La NÒvia

In C

Musique

In C est une pierre angulaire de la musique du 20e siècle. Cette œuvre de Terry Riley marque le début du courant le plus important de la musique savante occidentale : la musique répétitive (ou minimaliste). Partition pour instrumentarium libre, In C a été jouée par les meilleurs ensembles du monde et montrée dans des versions plus étonnantes les unes que les autres. Œuvre hors du commun, In C est reconnue pour avoir influencé beaucoup de musiciens dont The Who, le Velvet Underground, Soft Machine ou encore Tangerine Dream.
Un spectacle du 40e anniversaire du Centre Pompidou présenté également le 28 avril à Nantes (Lieu Unique) et au Centre Pompidou-Metz.
5 mai à 20h30

Acheter un billet

Thomas Hauert

Inaudible

Danse

Interpréter, cette activité engage le musicien, le danseur mais aussi le spectateur en prise avec une forêt de signes. Sur son thème de prédilection, le chorégraphe Thomas Hauert mobilise notre mémoire à partir de Gershwin, charriant Broadway et les clichés sur l’Amérique. Dans ce va-et-vient entre narration et liberté d’abstraction, apparaissent des fragments du Jeu de la mort du Roi, le chef d’œuvre vocale et synthétique de Mauro Lanza, qui culbute les caractères du trivial, du noble et du kitsch.
17, 18 mai
Avec l’IRCAM

Acheter un billet

Instruments © Ortega Bariol

Envoyez-nous un courriel pour recevoir les informations et offres spéciales des spectacles vivants !

   

 

Retrouvez les spectacles vivants du Centre Pompidou sur