lib

Fiche contact Champ social

Formulaire "Champ social"
Publics avec lesquels vous travaillez
Pratiques culturelles avec vos publics
Votre projet au Centre Pompidou

Anniversaire de la disparition d'André Breton

Accueil > lib > Anniversaire de la disparition d'André Breton

Il y a cinquante ans, la voix d'André Breton, qui avait dominé la scène artistique de la fin de la Première Guerre mondiale aux années 1960, s'éteignait. L'après-guerre voyait naître de nouvelles générations d'artistes (surréalistes, révolutionnaires, lettristes, situationnistes) inspirés par cette figure de commandeur, mais qui - c'est le propre de la jeunesse - brocardait la figure du Père. Pour autant, l'héritage du surréalisme demeurait indélébile.

Cet hommage à André Breton s’inscrit dans la nouvelle séquence d’exposition-dossier proposée au musée, intitulée « Politiques de l’art ». De la protestation contre l’engagement de la France en 1925 dans la guerre du Rif à la Déclaration sur le droit à l’insoumission dans la guerre d’Algérie dite Manifeste des 121 en 1960, les surréalistes participèrent à tous les combats du 20e siècle pour la défense des libertés. André Breton a été l’un des premiers à dénoncer les procès de Moscou (1936-1938), tout en luttant contre la montée du fascisme. Dans son discours pour le Congrès international des écrivains en 1935, sa célèbre formule résume bien le projet surréaliste : « ‹ Transformer le monde ›, a dit Marx ; ‹ changer la vie ›, a dit Rimbaud : ces deux mots d’ordre pour nous n’en font qu’un. » 

André Breton et le Centre Pompidou, en quelques dates

1983 - Don d'Elisa Breton et Aube Breton Elleouët d'une œuvre d'André Breton.

1991 - Exposition « André Breton, la beauté convulsive ». Commissaires : Isabelle Monod-Fontaine et Agnès de la Beaumelle.

2002 - Installation du « Mur Breton » évoquant la collection d'André Breton, rue Fontaine, à l'occasion de l'exposition « La Révolution surréaliste ». Commissaire : Werner Spies.

2003 - Don d'Aube Breton Elleouët de deux peintures (Joan Miró et Victor Brauner) et d'un dessin (Roberto Matta) ; Don d'Aube Breton Elleouët et Oona Elleouët de deux peintures (Jean Arp et Man Ray).
Entrée par dation du « Mur Breton », ensemble de 255 objets et œuvres d'art réunis par André Breton dans le bureau de son atelier.

2014 - Transformation du « Mur Breton » en « Atelier Breton » avec l'ajout du bureau du fondateur du surréalisme et de ses objets (dépôt de la Bibliothèque littéraire Jacques Doucet, Paris).

2016 - Salle focus consacrée à « André Breton, surréalisme et politique. Du temps que les surréalistes avaient raison ». Commissaires : Jean-Michel Bouhours, Jean-Michel Goutier et Camille Morando.

Reconstitution du mur de l'atelier d'André Breton, rue Fontaine, 1922-1966 - Présentation par Didier Ottinger

Repères biographiques, 1896 - 1966

1896
Naissance d'André Breton à Tinchebray dans l'Orne.

1913 
Débute des études de médecine. Ses intérêts le portent naturellement vers la littérature, la poésie (Rimbaud, Mallarmé, Valéry), et vers les visites dans des musées, galeries et salons : « la découverte du musée Gustave Moreau, quand j'avais seize ans, a conditionné pour toujours ma façon d'aimer ».

1915-1918 
Mobilisé dans l'artillerie puis versé dans le service de santé à Nantes. Rencontre Jacques Vaché et Guillaume Apollinaire qui lui fait connaître les peintres cubistes, les arts primitifs et Derain. Au centre psychiatrique de la IIe armée, il approfondit les données de la psychanalyse. En 1917, il se lie avec Soupault et Aragon qui lui fait découvrir Les chants de Madoror de Lautréamont.

1919 
Avec Aragon et Soupault, il fonde la revue Littérature, rejoint le mouvement Dada créé en Suisse par Tristan Tzara. Rédige Les champs magnétiques, en écriture automatique, avec Soupault. Parution du Mont de piété, son premier recueil de poèmes, illustré de deux dessins de Derain.

1920-1921
Breton participe aux manifestations Dada et organise la première exposition de Max Ernst à Paris. Après son mariage avec Simone Kahn, il retrouve Tzara et Ernst au Tyrol puis, avec Eluard, se rend à Vienne où il rencontre Freud.

1922-1923 
Rupture avec Tzara. La révélation de la peinture « métaphysique » de Chirico est déterminante. Devient bibliothécaire et conseiller artistique du couturier Jacques Doucet auquel il fera acheter notamment La charmeuse de serpents du Douanier Rousseau et Les demoiselles d'Avignon de Picasso. A Barcelone où il se rend avec Picabia, il donne une conférence « Caractères de l'évolution moderne et ce qui en participe » dans laquelle il désigne comme révélatrices les œuvres de Chirico, Duchamp, Ernst, Picasso, Picabia et Man Ray. Parution de Clair de terre avec illustration de Picasso.

1924-1925
Parution des Pas perdus. Fait la connaissance de Joan Mirô et de André Masson. Publication du Manifeste du Surréalisme dans lequel André Breton définit le Surréalisme par la pratique de l'automatisme et les données du rêve. Début de parution de la revue La Révolution surréaliste dont il prendra la direction à partir du n°4 et où paraitront ses articles « Le Surréalisme et la peinture, réunis en volume en 1928. Simultanément, pour l'exposition intitulée « La Peinture surréaliste » organisée par la galerie Pierre, André Breton présente les peintures de Arp, Chirico, Ernst, Klee, Masson, Mirô, Man Ray.

1928
Parution de Nadja.

1929-1930
Crise et scission au sein du groupe surréaliste auquel se joignent Dali et Magritte. A La Révolution surréaliste succède Le Surréalisme au service de la Révolution où paraît le Second Manifeste du Surréalisme. Rédaction, en collaboration avec Eluard, de L'Immaculée Conception.

1932-1935 
Parution de Vases communicants. Epouse Jacqueline Lamba. Se rend à Prague avec Eluard puis à Ténériffe avec Benjamin Péret.

1936-1937
Naissance de sa fille Aube. Exposition surréaliste d'objets à la galerie Charles Ratton présentée par A. Breton. Ouvre une galerie rue de Seine, « Gravida », dont la porte est dessinée par Marcel Duchamp.

1938
Parution de L'Amour fou. Exposition internationale du surréalisme à la galerie des Beaux-Arts à Paris. Au Mexique, « lieu surréaliste par excellence », Breton rencontre Trotsky et Diego Rivera avec lesquels il écrit Pour un art révolutionnaire indépendant.

1939-1940
Mobilisé comme médecin à Poitiers. A Marseille, il est l'hôte du Comité de secours américain aux intellectuels à la villa Air-Bel, où il retrouve Dominguez, Victor-Brauner, Lam, Hérold, Masson, etc.

1941-1946
Séjourne cinq ans à New York où il retrouve Matta, Duchamp, Onslow-Ford, Tanguy, Ernst, Masson, etc. et se liera avec Donati, Gorky, David Hare, Selingmann, etc. En 1942, il fonde avec David Hare et Ernst la revue VVV où paraissent ses « Prolégomènes à un 3ème Manifeste du Surréalisme ou non ». La même année, il organise avec Duchamp l'exposition « First papers of Surrealism » et donne à la Yale University une conférence intitulée « Situation du Surréalisme entre deux guerres ». Avec Elise Claro, son épouse, il voyage en 1945 en Arizona et au Canada, il visite des réserves d'indiens Hopi et Zuni et rédige Arcane 17. Retour à Paris au printemps 1946.

1947
Organise avec l'aide de Marcel Duchamp et de Frédéric Kiesler l' « Exposition Internationale du Surréalisme » à la galerie Maeght.

1948
Une nouvelle revue, Néon, rassemble autour de Breton, Victor-Brauner, Péret, Toyen, Hérold, Heisler, Lam, Matta, etc.

1950
Achète une maison à St-Cirq-La-Popie (Lot) .

1952
La revue Médium et la galerie « A L'Etoile » scellée révèlent les œuvres de Hantaï, Degottex, Svanberg, Molinier.

1956
Fondation de la revue Le Surréalisme même.

1957
Parution de L'Art magique avec Gérard Legrand.

1959
Publication de ses poèmes accompagnant les Constellations de Miró. « Exposition Internationale du Surréalisme », sur le thème de l'Eros, à la galerie Daniel Cordier.

1961
Nouvelle revue surréaliste La Brèche dirigée par André Breton.

1965
Dernière exposition internationale du Surréalisme à la galerie de l'Oeil, « L'Ecart absolu », présentée par Breton.

1966
Mort d'André Breton à Paris.

Heureuse année 2018 !

 

 

En direct

 

 

Le Centre Pompidou comme si vous y étiez !

Suivez en « live » une sélection de rencontres, entretiens, débats et conférences du Centre Pompidou depuis votre écran.

Retrouvez bientôt une nouvelle programmation

À (re)voir :

Masterclasse Amir Naderi

Diffusion le 14 avril 2018 à 17h00

Le Centre Pompidou rend hommage à Amir Naderi, figure majeure du cinéma moderne iranien, pour la première fois en France, et donne à voir à travers plus de 20 films rares dont certains longtemps interdits, une vision de cette modernité.

À (re)voir ici

Rencontre avec Bunpei Yorifuji

Diffusion le 12 avril 2018 à 19h00

Illustrateur et directeur artistique, Bunpei Yorifuji a réalisé de nombreux projets notamment dans les domaines de la publicité et du design éditorial. Ses campagnes pour le métro de Tokyo sont certainement les plus connues, tout comme celles pour Japan Tabacco, Muji ou encore Milk Japan.

À (re)voir ici

Rencontre avec Edgar Arceneaux

Diffusion le 8 mars 2018 à 19h00

L'artiste américain fait une présentation commentée de son film Until, Until, Until... où il est question de blackface, du premier acteur noir de vaudeville américain et de censure.

À (re)voir ici

Rencontre avec David Goldblatt et Broomberg & Chanarin

Diffusion le 21 février 2018 à 18h30

Rencontre avec David Goldblatt, Adam Broomberg et Oliver Chanarin en écho à leurs expositions au Centre Pompidou. Ces trois artistes originaires d’Afrique du Sud échangeront sur leurs visions documentaires qui se répondent, tout en se contrastant.

À (re)voir ici

Rencontre avec Sheila Hicks

Diffusion le 11 février 2018 à 17h00

Rencontrez Sheila Hicks dans l’espace même de l’exposition « Lignes de vie » que lui consacre le Centre Pompidou, réunissant une centaine d’œuvres.

À (re)voir ici

Mon Internet avec Pacôme Thiellement

Diffusion le 9 février 2018 à 19h00

« Pop-philosophe », implacable érudit, Pacôme Thiellement nous renseigne sur son usage et ses pratiques du web. Une séance participative et délirante !

À (re)voir ici

Hommage à Jean-Luc Vilmouth

Diffusion le 19 janvier 2018 à 19h00

Cette soirée d’hommage revient sur l’œuvre de Jean-Luc Vilmouth, disparu en 2015. À travers ses sculptures, installations, vidéos ou performances, Vilmouth se demande « comment vivre ensemble ? » avec les objets dont il se disait « l’ami », mais aussi les plantes, les animaux et tout ce qui nous entoure.

À (re)voir ici

Une soirée sur les toits de Paris

 

VISITE & SOIRÉE AU RESTAURANT GEORGES

 

Après une immersion au sein de nos collections ou de nos expositions, prolongez la soirée autour d’un cocktail ou d’un dîner au restaurant Georges.

VIVEZ L’EXCEPTION, LE TEMPS D’UNE SOIRÉE

Au cœur du Marais, découvrez le temps d’une soirée un bâtiment à l’architecture emblématique.

Dès votre arrivée sur le parvis, vous emprunterez sans attendre l’ascenseur du restaurant Georges, où vous déposerez votre vestiaire. Guidés par l’œil expert d’un conférencier du Centre Pompidou ou avec votre propre guide, vous parcourrez l’exposition du moment ou le Musée, qui abrite la plus grande collection d’art moderne et contemporain d’Europe.

À l’issue de votre visite, vous pourrez regagner directement le restaurant où vous attendra votre table.

Lieu idéal pour se retrouver, débattre, échanger après la visite, le restaurant Georges vous accueillera dans un cadre au design industriel chic. Le temps d’un cocktail ou pour dîner, vous y dégusterez une cuisine contemporaine tout en contemplant la vue panoramique sur les toits de Paris.

 

UNE EXPÉRIENCE HAUT DE GAMME

- une entrée sans attente
- un vestiaire dédié au restaurant
- un confort de visite optimal, aux horaires les plus calmes
- une réservation simple

INFORMATIONS PRATIQUES

Offre disponible les mercredis, dimanches et lundis, à partir de 18h

Espaces de visite et thématiques :
Les expositions temporaires des Galeries 1 et 2
ou
Les collections du Musée
Visite des chefs d’œuvres : Chagall, Kandinsky, Picasso, Matisse, Miró, et bien d‘autres !
Paris, capitale des arts : Découvrez Paris au temps des avant-gardes. 
Collections contemporaines

Durée de la visite : 1h ou 1h30

Langues proposées : français, anglais, allemand, espagnol, italien

Menus :
Élaborés par les équipes du restaurant Georges à partir de produits issus d’une sélection rigoureuse (consulter les menus).

Taille des groupes :
de 7 à 25 personnes (maximum 2 groupes par structure, soit 50 personnes)

Tarifs :
- Visites : forfait groupe à partir de 150 € (voir les tarifs)
- Cocktail : 45 € par personne
- Dîner : 100 € par personne

RÉSERVEZ

 

au 01 44 78 12 57, du lundi au vendredi, de 9h30 à 13h
Pour toute question, nous restons à votre disposition par email

Consultez nos Conditions Générales de Vente

Un dimanche, une œuvre

Les podcasts du Centre Pompidou

Au Centre Pompidou © Jérémie et Émilie

Écoutez ! Le Centre Pompidou se découvre par les oreilles, s'exporte, s'écoute chez soi, dans le métro ou à vélo, au casque ou à l'enceinte. 

Les podcasts « Un dimanche, une œuvre » donnent à entendre une œuvre et son auteur. La journaliste Lydie Mushamalirwa plonge à la source des insondables archives du Centre Pompidou et les fait revivre en mêlant aux conférences historiques, des brins de musiques contemporaines, d’interviews inédits et des points de vue détonants. Les virgules sonores originales, conçues spécialement par la chanteuse Nawel Ben Kraiem et Nassim Kouti, ponctuent cette immersion sonore et entêtante dans les collections du Musée national d'art moderne qui se déploie à vos oreilles.

La série inaugurale de cinq épisodes interroge les liens entre art et consommation, en écho à la construction controversée du Centre Pompidou en 1977, qualifié alors de « plus grand supermarché de l’art ». Elle aborde avec humour et précision la place de l'artiste dans notre société de consommation, le rôle du marché de l'art et celui du musée, à travers cinq univers artistiques et leur réponse à l'injonction du « toujours plus ». Cinq fois 25 min d’écoute et d’évasion comme antidotes à la consommation médiatique, au profit d’un face-à-face sonore avec les chefs d’œuvre du Centre Pompidou. 

Rendez-vous tous les premiers dimanches du mois pour découvrir un nouveau podcast !

Retrouvez également tous nos podcasts sur l'application du Centre Pompidou, les applis Podcasts et Podcasts Addict, Soundcloud et sur les réseaux sociaux du Centre Pompidou.

Roue de bicyclette, Marcel Duchamp, 1913/1964

Disponible à partir du 4 mars 2018

 

Découvrez le teaser

 

Écoutez le podcast

 

Retrouvez l'œuvre ici

Pour aller plus loin :

Global Groove, Nam June Paik, 1958-1973

Disponible à partir du 1er avril 2018

 

Découvrez le teaser

 

Écoutez le podcast

 

Retrouvez l'œuvre ici

Pour aller plus loin :

Le Déjeuner sur l'herbe, Alain Jacquet, 1964

Disponible à partir du 6 mai 2018

   

Écoutez le podcast

 

Retrouvez l'œuvre ici

Prochaines diffusions :

 

  • Dimanche 3 juin : 99 Cents, Andreas Gursky, 1999
  • Dimanche 1er juillet : Le Magasin, Ben, 1958-1973

« Pour moi, le pouvoir du son réside surtout dans la magie d’une voix, dans la vie qu’elle transmet, dans l’émotion qu’elle véhicule, souvent à l’insu de celui ou celle qui parle. Il y a donc dans une voix quelque chose de profondément vivant, à même de frayer un chemin sensible entre une œuvre et un public non-averti. Tout le monde n’est pas sensible à l’art contemporain mais tout le monde est potentiellement sensible au vivant ! »

Lydie Musharmalirwa

Prolongez votre expérience en participant aux matinées Art Détox !

   

Chaque 1er dimanche du mois, de 10h à 12h30, Art Détox vous fait découvrir par les sens une œuvre phare de la collection, à travers : 

  • une visite sportive alliant expérience corporelle et contemplation, avec Catherine Noyelle et Renaud Steinhausser
  • la dégustation d’une réinterprétation culinaire d’un chef-d’œuvre de la collection par le chef triplement étoilé de l’Arpège, Alain Passard
  • une conférence inédite et participative conduite par un historien d’art, un critique ou un artiste

Inscrivez-vous et retrouvez le programme complet ici

Soutenez le projet « Studio 13/16 au collège » !

 

 

Le projet « Studio 13/16 au collège » a besoin de vous !

Pour soutenir l’édition 2018 de « Studio 13/16 au collège », rien de plus simple : il vous suffit de cliquer sur « Je donne » pour réaliser, en quelques clics, un don de 1, 2, 5 ou 10 €. Quel qu'en soit le montant, votre don permettra de financer l'intervention d'artistes contemporains et leur résidence d'une semaine au sein des trois établissements participant au projet. 

Bouton - Je donne

© Marie-Julie Bourgeois

Studio 13/16… au collège ?

 

Depuis 2010, le Studio 13/16 offre, au sein du Centre Pompidou, un espace entièrement dédié aux adolescents. Lieu d’expérimentation et de pratique artistique, il propose une programmation en présence d’artistes issus de tous les champs de la création (plasticiens, DJs, chorégraphes, vidéastes…) permettant ainsi aux adolescents de s’essayer à l’art sous toutes ses facettes.

Placé sous le signe de la rencontre avec les artistes et de la création collective, le projet « Studio 13/16 au collège », exporte depuis 2014 le concept du Studio 13/16 dans des établissements d’Île-de-France. Déjà plus de dix collèges ont pu prendre part à cette initiative permettant aux adolescents de participer, au sein de leurs établissements, à des ateliers de création. 

Demandez le programme !

 

En 2018, le projet évolue à travers un nouveau format : durant une semaine en mai et en juin, trois établissements de Paris, Vitry et Pantin passeront à l’heure du Studio 13/16 et accueilleront chacun un artiste en résidence.

Tout au long de la semaine, l’artiste en résidence animera des ateliers pendant la pause déjeuner, dans la cour de récréation du collège, qui se transformera en espace de création. Pendant ces ateliers, les adolescents élaboreront un projet artistique dont la nature dépendra de l’artiste invité : installation, performance collective… Cette production, fruit de la réflexion et du travail des élèves pendant la semaine, restera de façon permanente dans l’établissement.

Enfin, chaque après-midi, une conférencière du Centre Pompidou proposera aux collégiens une conversation autour de l’art moderne et contemporain, de la collection du Centre Pompidou ou de ses expositions. Cette spécialiste s’appuiera sur la parole et l’expérience des participants pour approfondir la réflexion autour d’un sujet, d’une œuvre, ou d’un artiste qui aura retenu l’attention des élèves.

En parallèle de ces interventions au sein du collège, plusieurs classes seront invitées au Centre Pompidou pour participer aux ateliers du Studio 13/16 et découvrir les collections, guidées par une conférencière.

Élaboré dans un format participatif, le projet « Studio 13/16 au collège » se donne pour mission de stimuler la créativité des adolescents en offrant une véritable initiation à l’art et à la pratique artistique, le tout dans une ambiance festive et ludique !

© Fakepapers

© Hervé Véronèse 2017

« Laissez vos parents aux expos ! »

 

Dans la continuité du projet « Studio 13/16 au collège », à la rentrée 2018, le Centre Pompidou invitera chacune des familles des collégiens à venir visiter le Centre Pompidou. Les adolescents pourront alors profiter des ateliers du Studio 13/16 pendant que leurs parents accèderont gratuitement au musée.

Utilisable à tout moment de l’année, l’invitation « Laissez vos parents aux expos ! » permettra de prolonger l’expérience, cette fois en famille.

Merci d’avance pour vos dons qui permettront de faire vivre le projet « Studio 13/16 au collège » !

 

Bouton - Je donne

Laterna magica à Paris

Du 14 avril au 13 mai 2018

1ère édition parisienne

 

 

En collaboration avec le Centre Pompidou, le festival marseillais Laterna magica s’installe à Paris du 14 avril au 13 mai 2018.

Durant un mois, expositions, projections, spectacles, rencontres et ateliers prennent place au Centre Pompidou et dans plus d’une quinzaine de lieux complices. Graphisme, danse, dessin, performance et arts-plastiques tissent des liens insolites entre les pratiques artistiques. Des musées aux librairies, des galeries aux cinémas, ou encore des parcs aux fab-labs en passant par des lieux de création innovants, ouvrez l’œil !

Téléchargez le programme ici !

Week-end d’ouverture au Centre Pompidou

Samedi 14 et dimanche 15 avril 2018

14h-18h

Gratuit dans la limite des places disponibles

 

Rendez-vous au Centre Pompidou les samedi 14 et dimanche 13 avril pour un week-end créatif en famille. Ateliers, performances, rencontres, visites : un avant-goût de la programmation du festival !

 

Performances :

En cadence, marche ou danse ! - avec la graphiste Sandrine Nugue
sur la Piazza du Centre Pompidou - dispositif activé toutes les heures
Hissez les couleurs - avec les artistes Bonnefrite et Paul Cox
Samedi : 17h. Dimanche : 14h

Ateliers :

Cocorico - avec l’artiste Jean-Simon Roch
Gelaterna - avec la graphiste Fanette Mellier
Mon premier film
Rakugaki - avec l’artiste Bunpei Yorifuji
à partir de 2 ans
Silence, on tourne !
à partir de 6 ans
Diorama - avec les auteurs-illustrateurs Anouck Boisrobert et Louis Rigaud
à partir de 9 ans
Les imaginaires - avec l’artiste Marc Ippon de Ronda et son studio de création ATO
13-16 ans

Exposition-atelier :

Un enfant de 5 ans en ferait autant ! - conçue par l'artiste Claude Closky
à partir de 4 ans

Projection :

Mon Œil
à partir de 5 ans

Parcours au musée :

Tout et son contraire
à partir de 2 ans
Carnet de croquis
à partir de 6 ans

 

Retrouvez plus d'informations dans notre agenda

Et tout au long du festival...

 

Expositions :

Le Musée de poche
Petites histoires de nuits - Exposition de Kitty Crowther
Du samedi 14 avril au dimanche 13 mai 2018
Vernissage le samedi 14 avril 2018 à 15h, en présence de l’artiste

Librairie-Galerie Yvon Lambert
Élémentaire – Exposition de Philippe Weisbecker
Exposition du samedi 14 avril au dimanche 13 mai 2018
Vernissage le samedi 14 avril 2018, 18h- 20h, en présence de l’artiste

Librairie Petite Égypte
Sonate pour trois lecteurs - Installation graphique de Sophie Cure
Installation graphique du samedi 14 avril au dimanche 13 mai 2018

Galerie Martel 
Chris Ware
Jusqu’au samedi 19 mai 2018

Galerie Semiose
Dans quelle mesure - Exposition de Beat Zoderer
Jusqu’au samedi 28 avril 2018

Little Vilette
Little Expo : « Look, Look, Look… Les livres de Katsumi Kogamata »
Mercredi, samedi et dimanche, du samedi 14 avril au dimanche 3 juin 2018
à partir de 3 ans

La Villa Belleville
Deux mains, l’espace 
Du samedi 21 au dimanche 29 avril 2018

Confort Mental
Fantôme, l’exposition
Du mardi 24 au samedi 28 avril 2018
Vernissage le mardi 24 avril 2018 à 19h, en présence des artistes

Ateliers/Visites :

La Cité de l’architecture et du patrimoine
Play Session : carte blanche à Aurélien Débat
Du samedi 14 avril au dimanche 13 mai 2018
Vernissage samedi 14 avril 2018 de 14h à 18, en présence de l’artiste

Le Musée de poche
Refuge - Atelier avec Kitty Crowther
Le samedi 14 avril 2018, 11h (durée : 1h)
3-6 ans

Parc des Buttes Chaumont
L’Estampette – Bien à vous
Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018
à partir de 6 ans

École Militaire
Atelier « Mouchoirs d’instruction » - Avec Camille Jacoby et Clara Levieuge
Le jeudi 19 avril 2018, 10h et 14h
à partir de 8 ans

Galerie Semiose
Visite active de l’exposition « Dans quelle mesure »
Le mercredi 18 avril 2018, 15h
à partir de 6 ans

La Réserve Des Arts
Fantôme – visite de la Réserve des arts en présence des artistes
Le mercredi 18 avril 2018, 11h-12h

La Villa Belleville
Deux mains, l’espace – Atelier de gravure avec Julie Michelin, Julie Camus et Paul Diemunsch
Le samedi 21 avril 2018, 14h-18h
à partir de 5 ans

Projections :

Les Cinémas Indépendants Parisiens
L’Image en rythme, un ciné-atelier proposé par « Mon Œil »
Séances, à partir de 5 ans
•   Cinéma des cinéastes : mardi 24 avril 2018, 10h30
•   Chaplin Denfert : mercredi 25 avril 2018, 14h15

Le Forum Des Images
L’Image en rythme, un ciné-atelier proposé par « Mon Œil »
Séances, à partir de 5 ans, le mercredi 18 avril 2018, 15h

Little Villette
Little Ciné : « Images et imaginaires du Japon » 
Samedis 5 et 12, dimanches 6 et 13 mai 2018, 15h30 et 16h30
à partir de 4 ans

La Villa Belleville
Deux mains, l’espace – Sélection de films rares par Derek Woolfenden
Le dimanche 22 avril 2018, 19h30
à partir de 10 ans

Rencontres :

Librairie Le Monte-En-L’air
Rencontre autour de la revue Lagon
Le samedi 12 mai 2018, 19h

Librairie Petite Égypte
Sonate pour trois lecteurs - Lecture-performance avec le collectif Bim, en présence de Sophie Cure
Le jeudi 19 avril 2018, 19h

Le Musée de poche
Veillée du soir - Avec la conteuse Violaine Joffart
Samedi 5 mai 2018, 19h-21h
pour les 4-10 ans (pyjama obligatoire)

Confort Mental et Draft Atelier
Fantôme - Résidence
Du lundi 16 au lundi 28 avril 2018, 16h-19h : résidence ouverte chez Confort Mental
Samedi 21 et dimanche 22 avril 2018, 16h-19h : résidence ouverte chez DRAFT Ateliers

Publications :

La Vie merveilleuse des éléments de Bunpei Yorifuji
Présentation le 14 avril 2018, 14h-18h, Librairie Flammarion (Centre Pompidou, Forum 0)

« Série graphique - Connaître et pratiquer le design graphique au collège »
Présentation le dimanche 13 mai 2018, à partir de 18h, Studio 13/16 (Centre Pompidou, Forum -1)

© Fanette Mellier

Une proposition du Centre Pompidou et de Fotokino

Hommage à Yves Klein

 

À l’occasion des 90 ans de la naissance d’Yves Klein, le 28 avril 1928, le Centre Pompidou rend hommage à l’artiste.

Rendez-vous du 25 au 29 avril pour découvrir ou re-découvrir quelques-unes de ses œuvres phares dans le musée !

Nos réseaux sociaux voient aussi la vie en bleu. Suivez-nous sur Facebook et Twitter !

Écoutez la photographe et réalisatrice Agnès Varda évoquer l'œuvre Anthropométrie de l’époque bleue (ANT 82) : 

 

 

Extrait du DVD Suivez l'artiste © Cinétévé – Centre Pompidou, 2004 / Distribution : Editions Montparnasse

"Yves Klein, coiffé d'un bicorne, devant une toile", ADAGP, Paris 2015, André Morain, SAIF, Paris, 2015

Biographie

Yves Klein naît le 28 avril 1928 à Nice, de parents tous deux artistes. Son père, Fred Klein, est un peintre figuratif qui expose dès le début des années trente, et sa mère, Marie Raymond, peintre abstrait géométrique, est largement reconnue à partir de 1945. Cet environnement le familiarise très tôt avec le milieu artistique, mais Yves Klein s’oriente tout d’abord vers une autre carrière.

S’il peint spontanément depuis son adolescence, c’est en subordonnant la peinture à d’autres activités. Tout d’abord au judo auquel il s’initie en 1947, alors que cette pratique n’est pas encore réduite à un sport mais se veut une méthode d’éducation intellectuelle et morale visant à la maîtrise de soi. A l’occasion d’un de ses premiers cours, il rencontre Armand Fernandez, le futur Arman. En 1952, il part se perfectionner au Japon où il devient ceinture noire, quatrième dan, grade qu’aucun Français n’a atteint à cette époque. De retour en France, la Fédération Française de Judo lui refusant d’enseigner, il ouvre, en 1955, sa propre école qu’il décore de monochromes, mais qu’il est contraint, pour des raisons financières, de fermer l’année suivante.

Parallèlement au judo, Yves Klein découvre en 1947 la mystique des Rose-Croix. Les monochromes qu’il peint deviennent, pour lui, des objets de culte. Il lit régulièrement la Cosmogonie, texte fondateur de l’ordre de Max Heindel. Cet ouvrage enseigne la connaissance par l’imagination, considérée comme la plus puissante des facultés humaines. Aussi, lorsqu’en 1958, Klein lit L’Air et les Songes, du philosophe Gaston Bachelard, il y décèle un écho à sa propre pensée.

C’est à partir de 1955 que Klein présente ses travaux dans un cadre artistique : il expose au Club des solitaires de Paris des monochromes de différentes couleurs, sous le titre Yves, peintures. Il y rencontre le critique d’art Pierre Restany avec lequel il collaborera toute sa vie : sa carrière de peintre est lancée.

En 1957, il entame son "époque bleue", choix de couleur confirmé par son voyage à Assise où il découvre les ciels de Giotto. Il reconnaît en lui le véritable précurseur de la monochromie bleue qu’il pratique : uniforme et spirituelle. Klein met radicalement en œuvre cette monochromie bleue qu’il perçoit chez Giotto, notamment grâce à la texture si particulière de sa peinture qui fait l’objet d’une formule originale, validée en 1960 par l’Institut National de la Propriété industrielle : cette peinture est ce qu’il appelle l’IKB (International Klein Blue). Dès lors artiste de renommée mondiale, il participe à la fondation du Nouveau Réalisme avec notamment Restany et Arman, tout en poursuivant ses recherches personnelles.

Mais les monochromes bleus ne sont qu’un aspect de son travail qui se déploie à travers différentes techniques. A partir de 1960, Klein utilise l’or, le feu, et met en place des œuvres rassemblant une trilogie de couleurs bleue, or et rose. En 1961, il réalise un ex-voto en forme de triptyque qu’il dédie à Sainte Rita ; il organise la même année une exposition en Allemagne, à Krefeld, où il répartit les trois couleurs dans l’espace ; il les utilise pour les faire-part de son mariage avec Rotraut Uecker en janvier 1962 qu’il métamorphose ainsi en œuvre d’art.

Il meurt d’une crise cardiaque en juin 1962.

Pour aller plus loin

 

À VOIR :

Toutes les œuvres d'Yves Klein dans les collections du Centre Pompidou

À LIRE :

Dossier pédagogique consacré à Yves Klein

À ÉCOUTER :

Visite guidée dans les collections, autour de la couleur bleue (dans le cadre du cycle visites-conférences "Face aux œuvres : Déclinaison d'une palette", 2013)

Kanal - Centre Pompidou

Une année de préfiguration : 5 mai 2018 > 10 juin 2019

 

Ce week-end, KANAL – Centre Pompidou ouvre ses portes pour une année exceptionnelle de préfiguration, qui durera jusqu’en juin 2019 !

 

© NOA – EM2N – SBA

Ce 5 mai, KANAL – Centre Pompidou ouvre ses portes jusqu’en juin 2019 et permet au public de découvrir un patrimoine architectural exceptionnel, chargé d’histoire et conservé à l’état brut. Bénéficiant de la richesse des collections du Centre Pompidou, l’ancien garage Citroën se transforme ainsi en un site accueillant plusieurs expositions mêlant arts visuels, design et architecture, grandes installations, créations d’artistes installés à Bruxelles et programmation de spectacles vivants coproduits pour cette occasion avec de nombreux opérateurs culturels de la ville. Ce projet permet au public de découvrir un patrimoine architectural exceptionnel, chargé d’histoire et conservé à l’état brut.

KANAL – Centre Pompidou projet ambitieux porté par la Région Bruxelles-Capitale, va doter Bruxelles d’un pôle culturel propice au rayonnement de la capitale européenne. Dans le cadre d’un partenariat de 10 ans conclu entre le Centre Pompidou, la Région Bruxelles-Capitale et la Fondation Kanal, l’ancien garage accueillera non seulement un musée d’art moderne et contemporain, mais aussi le Centre d’Architecture bruxellois CIVA. Il hébergera en outre de nombreux espaces publics à vocations multiples, dont différentes scènes de spectacles vivants. 

Du 5 mai 2018 au 10 juin 2019, sur un mode résolument expérimental, l’ancien garage se transforme en une plateforme ouverte à une réflexion sur les enjeux du musée de demain. 

 

« Née de notre collaboration avec nos partenaires, le Centre Pompidou, le CIVA et la scène culturelle bruxelloise, ce projet affirme de manière forte l’ambition de faire rayonner Bruxelles à l’étranger, tout en étant un lieu culturel accessible et apprécié de nos concitoyens et des nombreux visiteurs du monde entier. »
Michèle Sioen, Présidente de la Fondation KANAL

« A travers l’union de deux institutions culturelles – la Fondation KANAL et le Centre Pompidou –, ce sont deux pays qui s’unissent. Nos pays : la Belgique et la France. Plus qu’une simple coopération, je vois dans ce projet une aventure européenne : une aventure de solidarité, de liberté et de création. »
Françoise Nyssen, Ministre de la Culture de la République Française

« KANAL représente un investissement culturel important. Il s'agit d'un projet magnifique et ambitieux qui contribue à la transformation urbaine de Bruxelles en une ville internationale des arts ! »
Sven Gatz, Ministre flamand de la Culture, des Médias, de la Jeunesse, et de Bruxelles

« Occuper le Garage Citroën en l'état "brut", c'était pour le Centre Pompidou une grande première, un vrai défi. [...] Cette préfiguration, c'est pour nous le prologue d'une aventure commune et la façon d'exprimer aussitôt l'esprit de cette aventure : construire ensemble une nouvelle façon de partager l'émotion artistique, susciter le croisement des disciplines et l'interaction des acteurs, faire vivre la culture au diapason d'une ville ouverte et généreuse. »
Serge Lasvignes, Président du Centre Pompidou

Au programme de ce week-end exceptionnel

 

Expositions :

L’Usine de films amateurs conçue par Michel Gondry
Tôles
Station to station
- jusqu'au 10 juin 2019

Objet : Administration
- jusqu'au 7 janvier 2019

Le Lion, sa cage et ses ailes, d'Armand Gatti
- jusqu'au 3 septembre 2018

Le lieu du film
- jusqu'au 5 juillet 2018

Auditorium, de Franz West
- jusqu'au 14 août 2018

Walk the Chair, La Ribot
- jusqu'au 12 novembre 2018

 

Arts vivants :

Samedi 5 mai :
14h : Julien Libeer - Singing Molenbeek/Flagey – concert
15h : ICTUS -  Jesse Broekman - Bernard Heidsieck – concert
16h / 16h30 / 17h15 / 18h15 : La Companie du Zerep – performance
19h15 : Need Company (Maarten Seghers & the Horrible Facts) – performance
22h15 : ICTUS - Gordon Monahan – concert
22h45 : Kreemer (Cameron Jamie / Dennis Tyfus) – concert
23h : Soirée Cat Club
23h30 : El Condé de Torrefiel – DJ set

Dimanche 6 Mai :
15h : Adrien Castillo – performance
16h / 17h / 18h / 19h : La Companie du Zerep – performance

 

Toutes les infos sur la programmation à retrouver ici

En pratique

 

Accès : Quai des Péniches, 1000 Bruxelles

Horaires : 
Week-end d’ouverture : non stop du samedi 5 mai à 12h au dimanche 6 mai à 20h
À partir du 7 mai : lundis, mercredis, jeudis de 12h à 22h ; vendredis, samedis de 12h à 00h ; dimanches de 12h à 20h - fermé les mardis

Tarifs  : 
Tarif unique pour le week-end d’ouverture : 5€
À partir du 7 mai :
14€ - expositions
10€ - spectacle arts vivants
19€ - spectacle arts vivants + expositions

 

Consultez le site de la fondation Kanal - Centre Pompidou

Suivez l'événement sur Facebook et sur Instagram

Expositions

 

 

Des expositions monographiques, historiques, thématiques, pour offrir au visiteur un panorama sans cesse renouvelé de l’art et de la création moderne et contemporaine, ouvert au monde.

Retrouvez l'agenda des expositions du moment ici

Chagall, Lissitzky, Malévitch. L'avant-garde russe à Vitebsk (1918-1922)

Du 28 mars au 16 juillet 2018

Galerie 2

Un ensemble inédit de deux cent cinquante œuvres et documents, pour découvrir l’école populaire d’art fondée par Chagall dans sa ville natale de Vitebsk, et éclairer pour la première fois les années post-révolutionnaires où, loin des métropoles russes, l’histoire de l’art s’écrit à Vitebsk.

En savoir plus

Latiff Mohidin. « Pago Pago » (1960-1969)

Du 28 février au 28 mai 2018

Musée - niveau 5, salle 1

Focus sur la période de formation du peintre et poète malaisien, Latiff Mohidin (né en 1941).

En savoir plus

Vincent Meessen

Du 28 mars au 28 mai 2018

Galerie 0 - Musée niveau 4

Vincent Meessen décentre et multiplie les perspectives pour mesurer l’impact de la modernité coloniale (ici, au Congo et au Sénégal) sur la fabrique des subjectivités contemporaines (ici, un Mai 68 parisien).

En savoir plus

Histoire(s) d'une collection

Bientôt !

Du 25 mai 2018 au 7 janvier 2019

Musée - niveau 5

Plus de cent vingt œuvres, accompagnées d’un appareil documentaire inédit, permettent d’interroger, des années 1920 à l’ouverture du Centre Pompidou, l’identité du Musée national d’art moderne et de ses devanciers, le Musée des artistes vivants (ou musée de Luxembourg) et le musée du Jeu de Paume. Jalonnant le parcours de visite principal, cette nouvelle séquence d'expositions-dossiers met en relief la concordance ou les écarts entre les choix d’acquisition accomplis par le Musée, et le cours de l’histoire des arts.

En savoir plus

UAM - Une aventure moderne

Bientôt !

Du 30 mai au 27 août 2018

Galerie 1

L’UAM, Union des artistes modernes, incarne la modernité française au 20e siècle, sous l’égide des noms les plus emblématiques : de Le Corbusier à Mallet-Stevens, d’Eileen Gray à Charlotte Perriand, de René Herbst à Pierre Chareau… Au cours d’un parcours chronologique articulé en différentes sections, l’exposition remonte aux origines françaises de cet idéal où tous les arts se côtoient et se conjuguent à travers les réalisations collectives et les œuvres de chacun.

En savoir plus

Acquisitions récentes du Cabinet d'art graphique

Bientôt !

Du 30 mai au 3 septembre 2018

Galerie d'art graphique, Musée niveau 4

Une sélection de plus de 100 œuvres sur papier, de plus de 50 artistes, acquises par le musée depuis 2011.

En savoir plus

Jean-Jacques Lebel, l'outrepasseur

Bientôt !

Du 30 mai au 30 septembre 2018

Galerie du Musée, Musée - niveau 4

« Peintre de la transversalité » selon son ami Félix Guattari, Jean-Jacques Lebel (né en 1936) développe depuis les années 1950 une inclassable pratique. Cette exposition inédite réunit une cinquantaine d’œuvres et de nombreux documents d’archives, pour (re)découvrir cet artiste et activiste, un des plus importants « passeurs » de la seconde moitié du 20e siècle en France.

En savoir plus

Musée

   

 

Explore the modern and contemporary collections and their temporary hangs!

Find out more infos by viewing the calendar online

Robert Delaunay, Manège de cochons, 1922 © Bertrand Prévost - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP

La collection moderne (de 1905 aux années 1960)

La collection moderne est composée de plus de 7000 œuvres, couvrant les champs des arts plastiques (peintures, sculptures, objets) réalisées par 1535 artistes dont la date de naissance est antérieure à 1920, ainsi que plus de 800 œuvres anonymes d’art primitif.

Ces œuvres sont présentées au 5e étage des collections permanentes par rotation, dans un parcours commençant historiquement au début du 20e siècle et de la révolution fauve.

La collection moderne comprend des ensembles d’œuvres majeures de toutes les grandes figures de l’art moderne et issus des mouvements fondateurs de la modernité, d'Henri Matisse, Pablo Picasso, Georges Braque, Constantin Brancusi, Robert et Sonia Delaunay, Fernand Léger, Raoul Dufy, Juan Gris, Marcel Duchamp, Henri Laurens, Jean Arp, Vassili Kandinsky, Frantisek Kupka… La reconstitution de l’atelier d’André Breton - une « collection dans la collection » et lieu d’inspiration intellectuelle - constitue un point d'orgue du parcours du musée autour du surréalisme. Enfin, la période de l'après-guerre est également bien représentée au travers de mouvements tels que l’art informel (Jean Dubuffet, Jean Fautrier…), l’abstraction lyrique, CoBra,…

 

Découvrez à partir du 25 mai, le nouveau parcours d'exposition-dossier qui jalonne le niveau 5 du Musée : « Histoire(s) d'une collection ». Plus de 120 œuvres permettent de retracer, des années 20 à l'ouverture du Centre Pompidou, la passionnante constitution des collections du Musée national d'art moderne.
En savoir plus

À l'intérieur du « Jardin d'Hiver » de Jean Dubuffet (1968-1970) Photo © Manuel Braun, 2017

La collection contemporaine (des années 1960 à nos jours)

Les œuvres de la collection, émanant d’artistes nés après 1920, constituent un ensemble de peintures, sculptures, dessins, photographies et installations faisant également appel aux nouveaux médias.

Constituée au moment où le musée national d’art moderne rejoint l’enceinte du Centre Pompidou, la collection comporte plus de 2000 œuvres de 750 artistes dont les figures historiques sont Francis Bacon, Mark Rothko, Yves Klein, Jean Tinguely, Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Andy Warhol, Joseph Beuys, Christian Boltanski, Annette Messager ou Bill Viola… et qui retrace certains grands mouvements.

La collection de photographies

Le musée national d’art moderne possède aujourd’hui la plus importante collection de photographies d’Europe. Ce fonds riche de 40 000 épreuves et de plus de 60 000 négatifs est constitué d’ensembles historiques majeurs. Cette collection est aujourd’hui l’un des rares ensembles au monde apte à présenter une histoire complète de la photographie moderne et contemporaine dans toute sa diversité, avec des points forts, notamment pour la photographie des années 1920 et 1930, l’œuvre de Man Ray, de Brassaï, de Constantin Brancusi, la Nouvelle vision et le Surréalisme.

La collection s’est également enrichie de photographies contemporaines, des années 1980 jusqu’à nos jours. Cette collection est montrée à la Galerie de photographies, un espace de 200 m2, en accès libre. La photographie est aussi très présente au sein du musée dans le parcours pluridisciplinaire des collections modernes et contemporaines où dialoguent les disciplines.

Découvrez en ce moment à la Galerie de photographies, la pièce monumentale Divine violence d'Adam Broomberg et Oliver Chanarin, récemment entrée dans les collections (jusqu'au 21 mai).

La collection de design

Le design est présent dans les collections en privilégiant un dialogue constant avec les arts plastiques et l’architecture. La collection de design réunit à ce jour plus de 5000 pièces françaises et internationales, créées par près de 400 designers, dont une centaine de créateurs français.

Les fonds modernes (Union des Artistes Modernes), italiens et scandinaves, sont représentés à travers les recherches fondatrices de Charlotte Perriand, Pierre Chareau, Eileen Gray ou Jean Prouvé. Des fonds monographiques recueillis au Centre Pompidou, après d’importantes donations, sont venus enrichir la collection comme ceux de Serge Mouille, Ettore Sottsass Jr., Michele de Lucchi, Richard Sapper, Philippe Starck ou Vincent Perrottet.

Riche en prototypes, en éléments de conception et pièces exceptionnelles, la collection offre une lecture constamment renouvelée de l’histoire du design, depuis les chefs-d’œuvre de l’invention de la modernité aux pièces permettant une réflexion plus prospective. 

La collection de nouveaux médias

Le Centre Pompidou possède la première collection d’œuvres nouveaux médias au monde, comportant 160 installations multimédia et près de 2000 multiples (bandes vidéos, bandes sonores, CD-Rom, sites internet) datés de 1963 à nos jours.  Le champ des nouveaux médias recouvre les œuvres vidéo réalisées sur support numérique mais aussi celles issues d’autres médias comme le cinéma, converties aux supports numériques pour les besoins de la diffusion.

Depuis la première installation entrée dans la collection en 1976 - Present Continuous Past(s) de Dan Graham -  de multiples acquisitions ont permis de réunir un corpus d’installations historiques que seul le Centre Pompidou a pu constituer grâce à l’intérêt précurseur de l’institution pour ce type d’œuvres. Par ailleurs, de nombreuses œuvres ont été produites ou coproduites par le service nouveaux médias et acquises par le biais de commandes à des artistes. Quelques œuvres emblématiques de la collection peuvent être citées : New Skin de Doug Aitken, Hors-Champs de Stan Douglas, Corps Étranger de Mona Hatoum, SWITCH de Tony Oursler ainsi que des œuvres phares Zapping Zone (Proposals for an Imaginary Televison) et Immemory de Chris Marker.

La collection cinéma

Films expérimentaux, films d’artistes, installations cinématographiques, vidéos, HD

La Collection cinéma est constituée de films de cinéastes expérimentaux, de films et d’installations réalisés par des artistes plasticiens.

En 1976, Pontus Hulten, le premier directeur du musée national d'art moderne au Centre Pompidou commandait à Peter Kubelka, l'un des représentants majeurs de l'École expérimentale, une programmation intitulée « Une histoire du cinéma », pour laquelle le musée achètera les cent premiers films qui constituent le noyau de la collection. Elle compte aujourd’hui environ 1300 œuvres réalisées par des plasticiens et des cinéastes issus de tous les horizons géographiques et culturels. Du Voyage dans la lune de Georges Méliès (1902) à Untitled de Trisha Donnelly (2015), la collection couvre plus d'un siècle de pratiques cinématographiques expérimentales et artistiques qui se sont développées en marge du cinéma industriel.

Le Centre Pompidou acquiert chaque année de nouvelles œuvres, historiques ou contemporaines, qu'il conserve dans leur format de tournage. Il mène des campagnes de numérisation en constante évolution, contribuant ainsi à la sauvegarde du patrimoine cinématographique dont il a la charge ainsi qu'à sa diffusion, pour laquelle il utilise aujourd'hui tous les moyens offerts par la technologie numérique.

Vivez l'art sur scène !

DANSE, THÉÂTRE, MUSIQUE, PERFORMANCE

 

Découvrez toute une saison de spectacles vivants au Centre Pompidou

Acheter un billet

« Flood », Daniel Linehan © Laurent Philippe 2005

Le Centre Pompidou poursuit son action en faveur des formes les plus novatrices des arts de la scène dans les domaines du théâtre, de la danse, de la musique et de la performance.

Une vingtaine de propositions illustrent son engagement et mettent en lumière la diversité de la création contemporaine. Meg Stuart revient avec BLESSED, une pièce majeure de son répertoire où le geste humain est mis à l’épreuve des éléments primordiaux de la nature ; tandis que DD Dorvillier explore l’expérience sensorielle du spectacle avec Only One of Many. Le public est aussi invité à découvrir deux nouvelles pièces de Gwenaël Morin, qui s’empare du répertoire classique du théâtre, ou bien Babarman de Sophie Perez et Xavier Boussiron, conçu pour un public adulte et enfant. La diversité de la création musicale actuelle s’exprime à travers des artistes issus de la jeune garde française tel que Vale Poher et Titus d’Enfer, l’invitation au label Lumière Noire ainsi qu’à l’occasion de la soirée Ircam Live, dédiée aux expérimentations de la musique électronique.

Une attention particulière est portée aux jeunes artistes de la scène française et internationale : le français Gaëtan Rusquet et l’autrichien Simon Mayer pour la performance, l’américain Daniel Linehan, présenté avec le Théâtre de la Ville, et les brésiliens Volmir Cordeiro et Thiago Granato pour la danse, les suisses de la 2b company pour le théâtre.

Des projets croisent les frontières entre les disciplines : le plasticien Jean-Luc Verna présente un projet scénique tandis que Liz Santoro investit les espaces du musée. En juin, « Japonismes 2018 », organisé avec la Fondation du Japon, est inauguré avec l’exposition et les concerts de Ryoiji Ikeda. La manifestation se poursuit ensuite tout l’automne avec une vaste programmation de la scène japonaise. En fin de saison, le programme s’inscrit dans le cadre de deux grandes manifestations transversales du Centre Pompidou : « Move » et « Manifeste » festival de l’Ircam. 

« Meanwhile », Gaëtan Rusquet © Giannini Urmeneta Ottiker

Janvier - Mars 2018

 

JANVIER

Lemanic Modern Ensemble : L’Œil écoute
George Benjamin, Beat Furrer, Stefano Gervasoni, Hanspeter Kyburz
Musique - 13 janvier
Avec l’Ircam

Daniel Linehan : Flood
Danse - 17, 18, 19, 20 janvier
Avec le Théâtre de la Ville

DD Dorvillier et Sébastien Roux : Only One of Many
Performance - 24, 25, 26 janvier

 

FÉVRIER

Meg Stuart : BLESSED
Danse - 7, 8, 9 février

Gaëtan Rusquet : Meanwhile
Performance - 16, 17 février

Gwenaël Morin : Andromaque et Dandin
Théâtre - 21, 22, 23, 24, 25 février

 

MARS

Vale Poher / Titus d’Enfer / Malik Djoubi
Musique - 2 mars

Ircam Live
Musique - 7 mars

Jean-Luc Verna : Uccello, uccellacci & The Birds
Performance - 15, 16 mars

Mette Ingvartsen : 21 Pornographies
Danse - 22, 23, 24 mars

Simon Mayer : Sons of Sissy
Danse - 28, 29, 30 mars

Liz Santoro et Pierre Godard : Learning (For Claude Shannon)
Performance - 31 mars

« Western Dramedies », 2b company © Dorothée Thébert Filliger

Avril - mai 2018

 

AVRIL

Thiago Granato / Volmir Cordeiro : Trança et Ciel
Danse - 5, 6, 7 avril

2B Company : Les Potiers et Western Dramedies
Théâtre - 12, 13, 14 avril

Jefta Van Dinther : Dark Field Analysis 
Danse, Performance - 19, 20, 21 avril

Lumière Noire : Rhys Chatham / Krikor Kouchian / Chloé et Vassilena Serafimova 
Musique - 28 avril

   

MAI

Sophie Perez et Xavier Boussiron / La Compagnie du Zerep : Babarman, Mon cirque pour un royaume 
Théâtre - 25, 26, 27 mai
Spectacle tout public à partir de 7 ans. Les enfants entre 7 et 11 ans assisteront au spectacle sans leurs parents, sous un chapiteau installé sur scène. Les parents, adultes et enfants de plus de 11 ans seront placés dans le gradin de la salle.
 Acheter un billet

François Morellet, « Fig. 9, Répartition aléatoire de 40 000 carrés suivant les chiffres pairs et impairs d’un annuaire de téléphone (50% bleu, 50% rouge) », Papier mural sérigraphié, 1963 © Centre Pompidou / photo : Ph. Migeat / Dist. Rmn-Gp

Juin 2018

Dans le cadre du Festival ManiFeste 2018

 

Georges Aperghis : Thinking Things
6 et 7 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Not Here
6 juin - Église Saint-Merry

VxH - La voix humaine
du 6 au 10 juin - Le Centquatre

Illumination
8 juin - Cité de la musique

La Fabrique des monstres ou Démesure pour mesure
du 8 au 13 juin - MC93

Monologues
11 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Inscape
14 juin - Cité de la musique

 

RYOJI IKEDA :

Ryoji Ikeda : Datamatics
15 et 16 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Ryoji Ikeda : Formula
16 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Ryoji Ikeda : C4i
16 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

 

Concerts du Cursus de l'Ircam
16 juin - Le Centquatre

Gérard Pesson : Un Instantané
19 juin - Nouveau théâtre de Montreuil

In Vivo Théâtre
du 19 au 23 juin - T2G, Gennevilliers

Réplicas - La Muette
22 juin - T2G, Gennevilliers

Pockets of Space
23 et 24 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Stockhausen 1
23 juin - Le Centquatre

C'Le chantier - In Vivo Danse
26 juin - Le Centquatre

Angelin Prejocaj : Helikopter + Still Life
du 28 au 30 juin - La Villette

Stockhausen 2
29 juin - Centre Pompidou
  Acheter un billet

Concert de l'atelier d'interprétation des musiques électroacoustiques
30 juin - Centre Pompidou

Final : Ensemble intercontemporain / Ensemble Ulysses
30 juin - Le Centquatre

 

Plus d'infos sur le site www.manifeste.ircam.fr

PARTENAIRES

 

Théâtre de la Ville_transparent       Ircam_40_transparent

Paroles

Accueil > lib > Paroles

Parole artistique et scientifique, débattue et performée, parole aux designers, écrivains, cinéastes, penseurs : chaque année le Centre Pompidou propose près de quatre-vingts rencontres, débats, conversations et conférences.

Cette programmation fait écho aux thèmes des manifestations du Centre Pompidou, et développe d'autres propositions, d'autres rendez-vous. Parmi eux notamment, L’encyclopédie des guerres, œuvre littéraire performée de Jean-Yves Jouannais, et en cette rentrée la création  d'un festival consacré à la littérature hors du Livre, Extra !, marqué par le lancement du prix Bernard Heidsieck-Centre Pompidou.

La  Parole sort souvent des salles de conférences. Elle s'essaie aussi à de nouveaux formats, pour engager une conversation plus vivante avec le public sur des questions de société, pour croiser davantage les disciplines, pour offrir un meilleur écho aux nouveaux modes et réseaux de diffusion des idées. 

Retrouvez l'agenda des événements de la parole ici !

L'Observatoire des Passions

Philippe Mangeot

Conservatoire des passions, terrain de jeux passionnels, mais aussi lieu de commerce lucratif, Internet nous oblige à repenser et reconfigurer le « traité des passions » hérité de l’âge classique. C’est à cette exploration que Philippe Mangeot nous conviera tout au long de l’année, à travers un rendez-vous mensuel public.

Ex-président d’Act-Up Paris, co-fondateur de la revue Vacarme, enseignant, co-scénariste du film 120 battements par minutes, Philippe Mangeot a été au cœur des luttes et des batailles intellectuelles qui ont secoué la France ces vingt dernières années.

Plus d'informations sur l'événement ici

Mon Internet

Comment les artistes, les écrivains, les penseurs, naviguent-ils sur le web ? Quels sites visitent-ils fréquemment et inspirent leur regard ? Que pensent-ils de toutes les images qui circulent sur Internet, et comment vivent-ils avec elles ?

Nouvelle forme de conférences au Centre Pompidou, Mon internet vous convie à accompagner une personnalité invitée, artiste, penseur, auteur, musicien, cinéaste… dans sa navigation en direct sur le web.

Plus d'informations sur les dates et les invités ici

L'encyclopédie des guerres

Jean-Yves Jouannais

« L'Encyclopédie des guerres est un chantier littéraire qui ne prendra jamais la forme d'un livre. Celle-ci s'élabore au fil de conférences-performances, lors de rendez-vous mensuels au Centre Pompidou, depuis septembre 2008. »

L'Encyclopédie des guerres est un livre en train de s'écrire en public, sur scène. Un cabinet de curiosités qui prend la forme d'une encyclopédie, de L'Iliade à la Seconde Guerre mondiale…

En savoir plus sur le prochain rendez-vous ici

Cinéma et vidéo

Accueil > lib > Cinéma et vidéo

Tout au long de l’année, le cinéma est chaque jour présent au Centre Pompidou, en salles, dans le musée et les expositions, de la simple séance en passant par la rétrospective, l’exposition-installation et jusqu’au festival.
Le visiteur est invité à voir et revoir en salles une programmation de films d’artistes conservés dans la collection du Centre Pompidou et à découvrir régulièrement son patrimoine vidéo.

En cette rentrée, huit temps forts rythment la saison. En octobre, le jeune touche-à-tout américain Harmony Korine présentera une exposition de ses peintures, dessins, photographies et vidéos, en plus de tous ses films. À l’hiver, les Allemands Harun Farocki et Christian Petzold, qui ont travaillé ensemble, seront à l’honneur avec des rétrospectives intégrales croisées de leurs œuvres retraversant les 20e et 21e siècles, accompagnées d’une exposition d’installations d’Harun Farocki.
Parallèlement, retrouvez les rendez-vous réguliers consacrés au cinéma expérimental, à la création vidéo et nouveaux médias, aux films de danse, au cinéma documentaire et aux films d’artistes.

Retrouvez l'agenda des séances et manifestations du moment ici !

Cinéma

Cycles et expositions   

   

AMIR NADERI ET LA MODERNITÉ

du 5 avril au 17 juin 2018

Pour la première fois en France, le Centre Pompidou présente l'ensemble des films du cinéaste Ami Naderi, en sa présence, et revient sur la singularité du cinéma moderne iranien dont il est une figure majeure.

 

Cycle À l'œuvre. Être(s) au travail

du 6 au 29 avril 2018

Des films des Frères Lumière à aujourd’hui, un parcours engagé à travers les époques et les formes cinématographiques, avec notamment des œuvres de Dziga Vertov, Jean-Daniel Pollet, Frederick Wiseman, Claire Simon, Sergueï Loznitsa, Mariana Otero…proposé par La Cinémathèque du documentaire.

© Hervé Véronèse

Les rendez-vous réguliers

 

FILM

Un mercredi par mois à 19h, et un mercredi par semaine en mai et juin, à 19h
« Film » propose un nouvel aperçu sur les collections cinématographiques du Musée.

VIDÉO ET APRÈS

Un lundi par mois à 19h
« Vidéo et après » est un cycle de rencontres avec des artistes et des historiens de l’art proposant projections, conférences, performances et discussions.

FILMS DE DANSE

Les premiers jeudis du mois à 19h
Une approche pluridisciplinaire du film de danse qui multiplir les regards pour illustrer la richesse des propositions chorégraphiques. Avant-premières, nouveautés et redécouvertes sont mises à l’honneur dans les salles de cinéma du Centre Pompidou.

40 ANS DE FILMS DOCUMENTAIRES A LA BPI

Les deuxièmes jeudis du mois à 20h

PROSPECTIF CINÉMA

Les derniers jeudis du mois à 20h
Prospectif cinéma explore la production cinématographique d’artistes contemporains français et internationaux.

 

Retrouvez l'agenda des séances et manifestations du moment ici !

Visite et savoir

 

 

Partez à la découverte de toute la richesse des collections et des expositions, guidé par un conférencier du Centre Pompidou !

Retrouvez l'agenda des visites du moment ici !

Bruce Nauman, Dream passage with four corridors, 1984, panneaux, tubes fluorescents, 2 tables et 4 chaises en acier, 283x1241x1241cm © Centre Pompidou / DIST. RMN-GP

Dans le musée

 

Découvrez et explorez l’une des deux premières collections d’art moderne et contemporain au monde, avec un conférencier du Centre Pompidou. Une rencontre avec la création sous toutes ses formes : arts plastiques, architecture, design, nouveaux-médias sont racontés à travers le prisme des grands mouvements et figures majeures de l’art des 20e et 21e siècles.

Premiers dimanches
Le premier dimanche de chaque mois, un conférencier vous propose une promenade libre et surprenante dans les collections du Musée.

Cycle de visite « Face aux œuvres »
Déclinés en quatre séances, les cycles « Face aux œuvres » proposent une lecture thématique et approfondie de la collection. Programmées en soirée, ces visites-conférences explorent la création moderne et contemporaine devant les œuvres.

« L'œil écoute »
Les liens unissant musique et arts plastiques tout au long du 20e siècle offrent d’étonnants contrepoints visuels et sonores. Un parcours des collections à voir et à entendre, à travers un dispositif conçu en collaboration avec l’IRCAM.

« Le temps à l'œuvre »
Le temps est un élément constitutif de l’œuvre. Ce cycle propose d’explorer les différentes facettes du temps à l’œuvre, de sa conception à sa réception, de sa production à son exposition.

« Art total, art vivant »
Au cours du 20e siècle, la théâtralité s’invite et s’invente dans l’art : actions, performances, happenings, installations placent le corps au cœur de la relation entre l’artiste et le spectateur. Un nouveau rapport à l’œuvre, à l’espace et à l’art s’établit alors.

« Exil et la création »
L’'exil, l'errance, réels ou fantasmés, sont des imaginaires qui ont contribué à nourrir les avant-gardes. Ce cycle explore le champ de la création comme expression de cette quête intérieure.

« Le photographique dans l'art »
La photographie a infiltré les arts plastiques, et réciproquement. Une lecture d'œuvres de la collection à partir des spécificités propres à la photographie est proposée pour cette visite conférence : fragmentation, cadrage, instantanéité, reproductibilité...

Dans les expositions

 

Pour laisser parler ses émotions, poser un regard curieux et critique sur la création, découvrir avec un conférencier les enjeux et moments forts d'une exposition.

En anglais :

Visites adaptées

 

Des programmes conçus pour répondre à plusieurs situations de handicap. Des visites spécifiques sont organisées, tous les mois (hors vacances d'été), dans les collections  du Centre Pompidou, les expositions ou à la découverte du bâtiment, en compagnie d'un conférencier formé aux médiations orales adaptées.

Personnes déficientes visuelles. Visites écouter voir
A travers ses commentaires et ses descriptions détaillées, le conférencier donne à voir des œuvres et éclaire le parcours de l'artiste.

Personnes malentendantes. Visites en lecture labiale
Spécialisé dans les techniques de diction, le conférencier propose une découverte de l'exposition ou des collections.
Des audiophones équipés de boucles magnétiques et de casquess sont mis à disposition.

Personnes sourdes. Visites en langue des signes
Le conférencier, sourd, s'exprime en langue des signes française, permettant une découverte visio-gestuelle de l'histoire de l'art, des mouvements, des artistes.

l'adhésion version pop'

Découvrez les nombreux avantages et temps forts de la saison qui vous sont proposés tout au long de l’année en devenant adhérent POP.

Adhérez en quelques clics en ligne

Vous êtes créateur !

Avec POP’, le Centre Pompidou vous invite à devenir de véritables acteurs lors d’évènements collaboratifs.

Vous seront proposés tout au long de l’année :

  • des créations collectives
  • des performances
  • des ateliers
  • des débats
  • des rencontres

Et bien d’autres manifestations exceptionnelles !

L’accès illimité aux expositions et au musée toute l'année

 

Découvrez les expositions de la saison 2017-2018 :

Ainsi que les accrochages des collections modernes et contemporaines du musée national d'art moderne :

Ce parcours dévoile une nouvelle présentation des collections modernes et renoue avec une progression chronologique marquée par de grands jalons historiques.

Un nouveau parcours dans les collections contemporaines, entre mouvements et expérimentations récentes.

Le spectacle vivant à prix réduit

Bénéficiez du tarif réduit de 14€ au lieu de 18€, sur tous les spectacles du Centre Pompidou et de l’Ircam.

Des expériences scéniques nouvelles et audacieuses

À travers une nouvelle programmation de spectacles vivants, le Centre Pompidou a choisi une fois de plus de témoigner des relations étroites qu’entretiennent les arts de la scène et la création plastique moderne et contemporaine.

 

En mars :

En avril :

En mai : 

© Hervé Véronèse

Le cinéma en toute liberté

Accédez gratuitement à toutes les séances de cinéma* du Centre Pompidou et de la cinémathèque du documentaire de la Bpi. Recevez également des invitations à des avant-premières organisées en partenariat avec Les Inrocks.

  • Johan van der Keuken - du 17 janvier au 19 mars 2018 – dans le cadre de la cinémathèque du documentaire de la Bpi

 

Retrouvez toutes les séances de cinéma dans l’agenda

* Dans les cinémas du Centre Pompidou et de la Bpi, dans la limite des places réservées aux adhérents, hors Cinéma du Réel. Le billet exonéré est à retirer aux caisses 1 heure avant le début de la séance, sauf festivals et soirées événementielles.

© Manuel Braun

Un programme riche de visites

 

Cycles « Face aux œuvres »

Bénéficiez du tarif réduit de 20€ au lieu de 25€ pour les 4 séances des cycles « Face aux œuvres »

Déclinés en quatre séances, les cycles « Face aux œuvres » proposent une lecture thématique de la collection. Programmées en soirée, ces visites-conférences explorent la création moderne et contemporaine devant les œuvres.

- Cycle « L’œuvre et ses processus de création »
L’archivage, la répétition, l’accumulation, le hasard, l’image comme trace… autant de processus qui transforment l’œuvre en une expérience.

- Cycle « Le public : regardeur, acteur, spectateur ou voyeur ? »
De l’œuvre qui se laisse admirer à celle qui se laisse traverser, de l’œuvre qui se met en mouvement à celle qui se réactive… Regardeurs et spectateurs entretiennent de nouvelles relations à l’œuvre.

-  Cycle « Art total, art vivant »
Au cours du 20e siècle, la théâtralité s’invite et s’invente dans l’art : actions, performances, happenings, installations placent le corps au cœur de la relation entre l’artiste et le spectateur. Un nouveau rapport à l’œuvre, à l’espace et à l’art s’établit alors.

-  Cycle « L’art, la femme, question de genre ? »
Une relecture de la collection du Centre Pompidou sous l’angle du féminin dans l’art.

-  Cycle « Le photographique dans l’art »
La photographie a infiltré les arts plastiques, et réciproquement. Une lecture d’œuvres de la collection à partir des spécificités propres à la photographie est proposée pour cette visite conférence : fragmentation, cadrage, instantanéité, reproductibilité…

 

Ateliers dédiés aux enfants et aux familles

Tarif réduit de 8€ au lieu de 10€ pour les ateliers dédiés aux enfants et aux familles
Gratuité à la Galerie des enfants pour les adhérents et les moins de 26 ans

De la Galerie des enfants au musée, de l’Atelier des enfants aux grandes expositions temporaires, le Centre Pompidou imagine des activités pour tous les âges et pour tous les goûts !

Découvrez « la cosy visite », le nouveau parcours pour partager en famille la première expérience au musée des tout-petits (0-2 ans). 

Si de nombreuses activités sont proposées en famille, au Centre Pompidou, l’adulte n’est pas un accompagnateur ou un spectateur, il participe à l’activité en cours, il est un relai, un acteur. La dimension participative des projets encourage le plaisir de faire et de s’amuser ensemble pour partager en famille un moment de créativité.

 

Consultez l'agenda en ligne

© Hervé Véronèse

Des réductions dans les boutiques et les librairies

 

Le programme POP’ vous réserve aussi des avantages en boutique :

  •  5 % de réduction à la boutique et dans les librairies du Centre Pompidou
  •  10% de réduction sur la boutique en ligne, hors livres

© Manuel Braun

Des offres exclusives chez nos partenaires

 

Recevez des offres chaque mois (invitations et tarifs réduits sur les expositions, concerts et spectacles) et des avantages permanents (tarifs réduits sur les cartes d’abonné) chez nos nombreux partenaires culturels de la saison 2017-2018 (Musée national Picasso-Paris, Palais de Tokyo, Opéra de Paris...)

Les directions et les départements du Centre Pompidou

Accueil > lib > Les directions et les départements du Centre Pompidou

Le Centre national d’art et de culture Georges Pompidou (Cnac-GP) est composé de deux départements, huit directions et de l’Agence comptable. Les directeurs de département sont, à l’instar du directeur général, nommés par arrêté du ministre chargé de la Culture sur proposition du Président du Centre ; les autres directeurs sont, comme tous les agents de l’établissement, nommés par le Président du Centre.

Consultez l'organigramme du Centre Pompidou !

Le Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle

MISSIONS

Le département du Musée national d'art moderne / Centre de création industrielle a pour mission :

 • d'inventorier, de conserver, de restaurer, d'enrichir, de présenter au public et de mettre en valeur les collections d'œuvres d'art dont le Centre national d'art et de culture Georges-Pompidou a la garde, dans les domaines des arts plastiques, des arts graphiques, de la photographie, du cinéma expérimental, de la vidéo, des nouveaux médias, de la création industrielle, du design et de l'architecture depuis le début du 20e siècle ; ces collections comprennent également les fonds documentaires et les archives qui les concernent ;
 • de présenter au public, en tous lieux, toute manifestation visant à diffuser et à approfondir la connaissance de l'art depuis le début du 20e siècle ;
 • de favoriser la création contemporaine sous toutes ses formes.

 

ORGANISATION

Le département du Musée national d’art moderne / Centre de création industrielle comprend :

 • la conservation des collections arts plastiques, qui s’organise en 8 services : collections modernes, collections contemporaines, création contemporaine et prospective, arts graphiques, photographie, cinéma expérimental, nouveaux médias et restauration des œuvres ;
 • la création industrielle, qui comprend les services architecture, design et prospective industrielle ;
 • le service de la Bibliothèque Kandinsky - centre de documentation et de recherche du musée national d’art moderne - centre de création industrielle, qui comporte une salle de lecture ouverte également aux chercheurs en histoire de l’art du 20e siècle ;
 • le service des collections, placé sous l’autorité conjointe de la direction de la production.

A noter qu’une partie du personnel du service restauration des œuvres et du service des collections, exerce ses missions au sein des réserves, localisées en dehors du bâtiment principal Centre Pompidou.

Le département du musée assure le secrétariat de la commission d’acquisition et le secrétariat de la commission des prêts et dépôts, et le commissariat de l’accrochage des œuvres de la collection et de la plupart des expositions temporaires.

Le département du développement culturel (Ddc)

MISSIONS

Le département du développement culturel a pour mission :

  • de participer, par tous moyens, à l'enrichissement et à la diffusion de la création contemporaine sous toutes ses formes comme à la réflexion sur les questions touchant à la société et à la culture contemporaines ;
  • de présenter au public, en tous lieux, toute manifestation relevant de sa mission, notamment dans les domaines du spectacle vivant, du cinéma et de l'audiovisuel, de la promotion des formes artistiques émergentes, de la réflexion sur les grandes mutations de l’art et de la culture d'aujourd’hui.

ORGANISATION

Le Ddc se compose de 4 services :
  • service de la parole
  • service des cinémas
  • service des spectacles vivants
  • service des manifestations, arts et société

La direction des publics (Dpu)

MISSIONS

La direction des publics forme les publics de demain par des actions éducatives et une programmation spécifique à destination des enfants, des adolescents et des jeunes adultes en vue de :
  • fidéliser les visiteurs et rechercher de nouveaux publics, par des actions de développement, une politique tarifaire adaptée, et de favoriser l’accès des publics handicapés et du champ social
  • proposer à tous les publics des dispositifs écrits, oraux et multimédia permettant une meilleure compréhension de la programmation du Centre et de sa collection
  • accueillir, orienter et informer les publics du Centre, et surveiller les œuvres dans les galeries d’exposition et dans les espaces du Musée
  • participer à une meilleure connaissance des publics du Centre par des enquêtes régulières

ORGANISATION

La direction se compose de 4 services :
  • service de la médiation culturelle
  • service du développement des publics
  • service de l’accueil des publics
  • service administratif

La direction du bâtiment et de la sécurité (Dbs)

MISSIONS

La direction du bâtiment et de la sécurité est responsable de la sécurité des personnes et des biens, notamment des œuvres, de jour comme de nuit. La direction assure le bon fonctionnement du bâtiment et des locaux annexes ainsi que des installations techniques. Elle est à ce titre chargée des travaux, de la maintenance, de l’entretien, du mobilier et de la signalétique.

ORGANISATION

La direction du bâtiment et de la sécurité se compose de 3 services :
  • service du bâtiment
  • service de la sécurité 
  • service des moyens généraux

La direction de la communication et des partenariats (Dcp)

MISSIONS

La direction de la communication et des partenariats propose et met en œuvre la stratégie de communication et la politique d’image de l’établissement.
A ce titre, elle est garante de l’identité visuelle de l’établissement, organise la promotion des manifestations et activités du Centre Pompidou, réalise ou fait réaliser les supports de communication à destination des médias. Par le biais de la recherche de mécènes et partenaires médias et internationaux, elle contribue financièrement à la réalisation des projets stratégiques, des expositions et des événements du Centre.
Elle gère également l’accueil des personnalités et la privatisation des espaces.
Elle est en charge de la communication interne.

ORGANISATION

La direction de la communication et des partenariats se compose de 7 pôles et 2 services :
  • pôle mécénat et partenariats
  • pôle presse
  • pôle privatisations
  • pôle image
  • pôle éditorial
  • pôle communication interne
  • pôle gestion
  • service des relations publiques
  • service multimédia

La direction des éditions (Dired)

MISSIONS

La direction des éditions est responsable de l’édition d’ouvrages dans les domaines d’intervention du Centre Pompidou ainsi que de la réalisation de produits dérivés. Elle définit la politique de diffusion de ces productions et  assure la responsabilité éditoriale du site internet de l’établissement.

ORGANISATION

La direction des éditions se compose de 4 services et de 2 pôles :
 • service éditorial
 • service iconographie et gestion des droits
 • service commercial
 • pôle de gestion administrative et financière
 • pôle fabrication

La direction juridique et financière (Djf)

MISSIONS

La direction juridique et financière établit le budget et contrôle son exécution. Elle est compétente pour l’ensemble des questions financières qui relèvent de l’ordonnateur. Elle conduit la politique d’achat public et joue à ce titre un rôle d’analyse et de conseil auprès des services lors de la passation des marchés. Elle anime le réseau des correspondants budgétaires, et des correspondants marchés dans les services. Elle assure également le secrétariat d’appel d’offre, le traitement des questions juridiques et une mission de conseil et d’analyse, notamment des contentieux. Elle est responsable de la politique d’archivage au sein de l’établissement.

ORGANISATION

La direction juridique et financière se compose de 3 services :
 • service de l’achat public
 • service des finances et du contrôle de gestion
 • service juridique et des archives

La direction de la production (Dirprod)

MISSIONS

La direction de la production est responsable de la production des activités artistiques et culturelles du Centre, conçues et programmées par les départements, la direction des publics ou les organismes associés. Elle est chargée de la conception et de la réalisation techniques de ces manifestations, dans les espaces d’exposition et les espaces communs. Elle procède à l’accueil et à la mise en place logistique et technique des manifestations qui se déroulent dans les salles de spectacle et de cinéma, ainsi que sur la Piazza. Elle établit et gère les budgets et contrats correspondants. Elle assure la gestion des frais de missions de l’établissement.

ORGANISATION

La direction de la production se compose de 8 services :
 • service architecture et réalisations muséographiques
 • service de la régie des œuvres
 • service de la production audiovisuelle
 • service des ateliers et moyens techniques
 • service des expositions
 • service administratif et financier
 • service de la régie des salles
 • service des collections (sous tutelle conjointe du Mnam/Cci)

La direction des ressources humaines (Drh)

MISSIONS

Elle est chargée de la définition et de la mise en œuvre de la politique des ressources humaines du Centre Pompidou. Elle assure à ce titre les processus liés au recrutement, au développement des carrières et à la formation continue. Elle prend en charge l’administration du personnel et notamment les opérations de paye. Elle est responsable de la médecine de prévention, de l’application des règles d’hygiène et de sécurité et de la politique d’action sociale en faveur du personnel. Enfin, elle coordonne les relations sociales et assure le secrétariat des instances représentatives du personnel. 

ORGANISATION

La direction des ressources humaines se compose de 3 services et 1 pôle :
 •  service gestion du personnel
 •  service emploi-compétences
 •  service de médecine santé et qualité de vie au travail
 •  pôle gestion

La direction des systèmes d’information et télécommunications (Dsit)

MISSIONS

La direction des systèmes d’information et télécommunications est responsable du développement et de la cohérence des systèmes d’information du Centre. A ce titre, elle assiste les utilisateurs dans la définition de leurs besoins fonctionnels, propose et met en place les solutions informatiques, installe et gère les équipements informatiques et les réseaux.

ORGANISATION

La direction des systèmes d’information et télécommunications se compose de 3 pôles et 3 services :
  • pôle qualité, méthodes et outils
  • pôle budget et achats
  • pôle téléphonie et câblage VDI
  • service des études et projets
  • service du support aux utilisateurs et ingénierie du poste de travail
  • service des infrastructures informatiques

L’agence comptable (AC)

MISSIONS

L’agence comptable est chargée de l’ensemble des opérations d’encaissement des ressources, de paiement des dépenses, de la tenue des comptes de l’établissement, notamment la production du compte financier, de ses annexes, des opérations bancaires afférentes, de la gestion de ses liquidités ainsi que de la présentation du bilan. Elle assure un rôle de conseil auprès de l’ordonnateur dans les domaines de sa compétence.

ORGANISATION

L’agence comptable se compose de 3 services :
  • service de la comptabilité, des recettes et de la qualité comptable
  • service dépenses et veille juridique
  • service de la caisse centrale

Informations

Accueil > lib > Informations

Du fait d’un mouvement social contre l’application d’une loi réformant les modalités de recrutement du personnel du Centre Pompidou, le Centre Pompidou sera fermé aujourd'hui.

En raison d’un mouvement social lié à la mise en œuvre de la loi du 20/04/2016 relative à la « déontologie et aux droits et obligations des fonctionnaires », le Centre n'ouvrira pas ses portes.

Si vous avez effectué l’achat d’un ou plusieurs billet(s) pour visiter le Centre Pompidou ou assister à une séance de cinéma ou à un spectacle ce jour, nous vous proposons d’échanger ou de rembourser vos billets. Pour cela, il vous suffit de nous contacter par téléphone au 01 44 78 12 33 ou par email en nous indiquant si vous souhaitez :

  • un échange en nous précisant la nouvelle date souhaitée ;
  • un remboursement en nous fournissant vos coordonnées bancaires (RIB ou IBAN).

Nous vous prions de bien vouloir nous excuser pour la gêne occasionnée et restons à votre disposition pour vous assister sur ce sujet,

En espérant vous accueillir prochainement au Centre Pompidou.

Biographie du président du Centre Pompidou

Accueil > lib > Biographie du président du Centre Pompidou

Serge Lasvignes est né en 1954. Il est agrégé de lettres et ancien élève de l'Ecole nationale d'administration (promotion Liberté-Egalité-Fraternité, 1987-89). Après un début de carrière au Conseil d’Etat,  il fut Directeur des affaires générales, internationales et de la coopération au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Insertion professionnelle (1995-96), puis Directeur des affaires juridiques au ministère de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (1996-97).

Il est ensuite nommé Directeur au Secrétariat général du gouvernement (1997-2006) avant de devenir Secrétaire général du gouvernement (2006-15).

Serge Lasvignes est depuis avril 2015, Président du Centre national d'art et de culture Georges Pompidou et Président des Conseils d'administration de la Bibliothèque publique d'information (Bpi), de l'Institut de recherche et de coordination acoustique/musique (Ircam) et du Centre Pompidou-Metz.