Skip to main content

Cine / video

Le Jour des idiots

05 dic 2010

El evento ha terminado

Mostefa Djadjam et Carole Bouquet dans « Le Jour des idiots », de Werner Schroeter, 1981

Dans un besoin incessant de se prouver qu'elle est en vie, Carol adopte un comportement des plus étranges et se retrouve dans un hôpital psychiatrique entièrement féminin.

 

« J'ai découvert Carole Bouquet dans Buffet froid. Sa voix amère, son visage pétrifié m'ont fasciné. »

W. Schroeter, propos recueillis par L. Interim et O. Séguret, Libération, 16/02/1983.

 

« Avec Le Jour des idiots, j'ai peut-être éprouvé mon premier plaisir d'actrice. Avant, il y avait eu Cet obscur objet du désir, bien sûr, mais je n'y avais pas éprouvé de plaisir, j'étais entre les mains de Buñuel. Là, avec Werner, j'étais portée par un regard ami et d'une grande confiance. » C. Bouquet, propos recueillis par J.-M. Lalanne, Les Inrockuptibles, n° 751, 21/04/2010.

Mostefa Djadjam et Carole Bouquet dans « Le Jour des idiots », de Werner Schroeter, 1981

Quando


05 dic 2010
Desde 17h

Dónde

Cinéma 1

Artistas/ponentes