Skip to main content

Cine / video

Argila

17 dic 2010

El evento ha terminado

Carla Aulaulu, "Argila", de Werner Schroeter, 1969

Trois femmes autour d'un homme mutique. Débutant, Werner Schroeter procède déjà à une mise en abime sophistiquée des personnages et des images par une double projection du même film, l'une en noir et blanc muette l'autre en couleur sonore, avec quelques secondes de décalage, qui n'est pas sans rappeler le Warhol de "Chelsea Girls".

 

« Ainsi le film, au moment où on le voit, est aussitôt un souvenir de lui-même.» W. Wenders, FilmKritik, n° 5, 1969.

 

Précédé du film "Neurasia" : quatre personnages se livrent à un rite de célébration des sentiments et d'exaltation par le théâtre, la musique et la danse.

 

« Neurasia est un geste, l'expérience voluptueuse de l'amour, de la douleur et de la mort. [...] L'espace est obscur et nu ; les gestes des officiants sont vérité ; le théâtral, l'artifice, l'expression en tant que tels sont l'objectif. » D. Kuhlbrodt, « Werner Schroeter », CineGraph, text+kritik, 1984

Carla Aulaulu, "Argila", de Werner Schroeter, 1969

Quando


17 dic 2010
Desde 19h30

Dónde

Cinéma 1