Skip to main content
Resumen

À l'automne 2019, en pleine révolution libanaise, le narrateur d'Octobre Liban arpente à Beyrouth une rue longue de plus de quatre kilomètres. Du rond-point de Daoura jusqu'à la place de l'Étoile, où siège le parlement, la ville sert de matière pour raconter l'histoire politique récente d'un Liban divisé et corrompu, mais porté par une révolte inédite. L'écriture de Camille Ammoun rend la topographie organique, pour mieux défendre la réappropriation de la ville par ses habitants et de la nation par un corps social qui se constituerait enfin.

 

« Puis tout s'est arrêté », indique le dernier chapitre. La pandémie étouffe le mouvement populaire, avant que l'explosion du 4 août sur le port de Beyrouth ne mette la ville, littéralement, à terre. Le souffle poétique de l'écriture concourt à maintenir vivante la mémoire d'une époque révolue et d'une organisation urbaine en partie disparue. À l'occasion de ce “chantier de fouille”, Camille Ammoun en redessine les contours et les détours.

Información adicional

Rencontre, 26/02/2021

Participantes Camille Ammoun
Sarah Polacci : animateur(s) / modérateur(s)
En el marco de la serie Festival Effractions 2021, 25-02-2021
La Bpi organise la seconde édition de son festival de littérature contemporaine Effractions. Le festival met en lumière les auteurs qui font l'actualité littéraire et dont les œuvres donnent matière à penser le lien entre littérature et réel. Ancrés dans le présent, brouillant les genres et les étiquettes, les invité.e.s d'Effractions explorent la porosité de la frontière entre réalité et fictions du temps présent. Ce festival s'adresse à tous les lecteurs. Il met en avant une littérature qui confronte et interpelle, au sein d'une bibliothèque tournée vers l'actualité, sensible aux questions de société et aux débats de notre temps.
25/02/2021