Skip to main content
Resumen

Chaque rentrée voit le même mélange de curiosité et d'agacement devant ce phénomène qualifié de « très français », ces polémiques invariables, ces enthousiasmes et détestations tôt retombés. La vie littéraire française a acquis un caractère saisonnier qui a pour incontestable conséquence que, de septembre à novembre, on parle de littérature. Avant de passer à autre chose, diront ceux qu'irrite le petit tour de piste médiatique de certains livres, qu'on oubliera aussitôt.

Pour beaucoup, ce coup de projecteur, malgré ses limites, est un moyen d'attirer l'attention des lecteurs sur l'abondance et la diversité de la littérature française. Le phénomène massif est bien l'arrivée sur le marché d'un nombre sans cesse croissant de romans. Symptôme de surproduction ou signe de vitalité, cette profusion impose un besoin de repérage que les prix assurent, chacun à sa façon, quitte à devenir eux-mêmes objets médiatiques

et lieux de polémiques. Le fonctionnement, l'existence des prix et les questions sur d'autres pratiques de consécration vont amplifier « l'effet rentrée littéraire » automnal.

On en oublierait presque que des oeuvres existent, et des auteurs. Trois d'entre eux, dont les romans figurent dans les sélections 2010, sont invités à parler de la façon dont ils vivent ce moment, et surtout de leur travail et de leurs textes dont des extraits seront lus.

Au-delà des lieux communs, cette soirée, qui réunit chercheurs, professionnels et écrivains, permettra ainsi de prendre la mesure et les limites d'un phénomène social et culturel original, de s'interroger sur sa place dans la vie culturelle et ses possibles évolutions.

Información adicional

Débat - Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 21/10/2010

Participantes Claro
Alain Nicolas
Eva Bettan
Marie-Rose Guarniéri
Sylvie Ducas
Maylis de Kerangal
Bertrand Py
Olivia Rosenthal