Skip to main content
Resumen

"Transmettre la mémoire du génocide arménien, le premier de ce siècle fertile en massacres, a représenté un impératif pour tous ceux qui ont été en prise avec la destruction de ce peuple. Les questions qu'il nous faut mettre au travail pourraient se formuler ainsi :

S'agit-il aujourd'hui de transmettre la seule mémoire du génocide ? Ne doit-on pas plutôt s'attacher à la transmission d'une culture dont le génocide ne représenterait que l'une des pages, l'une des facettes, afin d'historiciser le souvenir de massacre et le laïciser ?" (Jacques Hassoun)

Información adicional

Débat, Petite salle, Centre Pompidou, 29/05/1995

Participantes Centre de recherches sur la Diaspora arméniennes : conseiller(s) scientifique(s)
Jacques Hassoun : animateur(s) / modérateur(s)
Herold Alexanian
Yves Ternon
Serge Moscovici
Michel Marian
En el marco de la serie Mémoire et commémorations : entre rituel et occultation, 01-01-1995
01/01/1995