Skip to main content
Resumen

Formée aux Beaux-Arts puis au Conservatoire d'Art Dramatique d'Angers, Nathalie Béasse se nourrit également des apports du Performing-Art dont elle rencontre les expérimentations à la H.B.K. de Braunschweig en Allemagne, école imprégnée par l'enseignement de Marina Abramović.

À partir de 1999 elle fonde sa compagnie pour développer un travail plus personnel, à la frontière du théâtre, de la danse et des arts visuels.

 

En parallèle, Nathalie Béasse développe depuis 2005 une série de performances in situ qu'elle conçoit dans un environnement urbain ou naturel. Elle s'inspire d'un lieu, d'un espace qu'elle investit avec des corps, des histoires, des sons, une lumière, qui amènent à porter un nouveau regard sur un paysage, une architecture.

 

Lors de ce grand entretien, Nathalie Béasse retracera son parcours et reviendra sur la manière dont elle a composé sa propre écriture de plateau.

Información adicional

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 18/11/2019

Participantes Aurélie Mouton-Rezzouk : animateur(s) / modérateur(s)
Nathalie Béasse
En el marco de la serie Matière à penser, 25-03-2019
Penser en, et par la littérature, par l'écriture et la lecture; penser en et par le mouvement, l'image, la scène, la toile ou le burin ? Le cycle Matière à penser se propose d'envisager l'hypothèse que le geste artistique pense, et qu'il pense autrement, avec des moyens qui lui appartiennent. Que, plus généralement, chaque acte créateur reflète et permet un régime de pensée singulier, dont la forme et la teneur diffèrent d'un domaine à un autre. Qu'il n'est pas simplement propre à incarner, à traduire, à manifester de la pensée, mais qu'il peut être analysé et mis en œuvre comme une machine à faire émerger des modes de pensée, des propositions, des savoirs qui lui sont propres. Cette « matière » à penser, c'est aussi bien l'œuvre, le matériau, le lieu et le moment que la pratique et le geste, tant du côté du créateur que de celui du récepteur. Mais si cette matière pense, ou produit de la pensée, que pense-t-elle, et comment ? Quels aperçus de notre monde, quelles opérations de pensée originales nous permet-elle d'offrir à l'investigation ? Nous nous proposons donc, au cours d'un cycle d'entretiens et de rencontres, d'explorer les voies et les paysages de cette matière à penser, matière de théâtre, de littérature, de photographie, d'architecture, de cartes ou d'exposition...
25/03/2019