Skip to main content
Resumen

Pierre Rosanvallon propose une analyse historique et politique de l'évolution de la place du juge. Pour expliquer la progression de son pouvoir dans la société, il relève trois facteurs principaux : Du point de vue de la théorie de la démocratie, il y a d'abord une transformation de la notion de généralité évoluant de l'appropriation par tous à l'impartialité et donc à l'inappropriation. La société attend ensuite une plus grande qualité du pouvoir judiciaire (transparence, obligation de juger, etc.) en comparant le pouvoir judiciaire et ses actes et les actes politiques (vote, réalisations politiques). Enfin, les institutions de la société se sont pensées dans le cadre de la généralité. Or ces sociétés de la généralité, des grandes catégories se sont orientées vers des société de la particularité, de la singularité.

Información adicional

Conférence, 23/04/2007

Participantes Marc-Olivier Padis : animateur(s) / modérateur(s)
Pierre Rosanvallon