Skip to main content
Resumen

Dans son livre "Le non de Klara", Soazig Aaron a utilisé la fiction pour aborder l'histoire des survivants des camps, se démarquant ainsi très fortement des témoignages. Elle voulait mettre en particulier en scène les réactions des personnes qui ont réceptionné les survivants et a choisi la forme du journal qui lui permettait des réactions sur le vif à la différence des témoignages ou de la correspondance.

Información adicional

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 15/10/2007

Participantes Dominique Viart : animateur(s) / modérateur(s)
Soazig Aaron