Skip to main content
Resumen

Que devient notre monde commun par temps de catastrophe ? Anthropologue, Michel Agier a beaucoup enquêté en Afrique et en Amérique latine. C'est cependant à Paris, un terrain de recherche inattendu, qu'il a écrit « Vivre avec des épouvantails » (Octobre 2020, éditions Premier Parallèle), au moment où nos repères connus semblaient se volatiliser sous les effets du coronavirus.

 

Reliés les uns aux autres, du marché humide de Wuhan aux mégalopoles américaines en passant par les vieilles villes d'Europe, nous formons une société mondiale dont les corps sont les nouvelles frontières. Et dans ce nouveau rapport aux corps et aux autres, c'est un retour des grandes « peurs cosmiques » qui se joue, ces peurs fondamentales et immémoriales qui disent la vulnérabilité du vivant.

Información adicional

Rencontre, 23/11/2020

Participantes Michel Agier
Raphaël Bourgois : animateur(s) / modérateur(s)
En el marco de la serie Lire le monde, 27-01-2014
Ce nouveau cycle « Lire le Monde » interroge l'actualité du livre et propose un échange avec des auteurs. Une belle occasion d'approfondir avec eux leurs écrits ou de les mettre en résonance avec d'autres textes nouvellement édités. Conçu en partenariat avec des éditeurs de tous types, ce cycle s'appuie sur les collections de la bibliothèque, qui présentera dans son Salon de lecture une sélection de documents et de nouveautés en rapport avec le thème abordé.
27/01/2014