Skip to main content
Resumen

Emmanuel Darley, romancier et dramaturge, fait entendre une voix singulière. Sa prose révèle une absence de repères qui peut dérouter : flou géographique ou temporel, paysages qui se brouillent… comme si la narration épousait la pensée des personnages, mélange de réel et de rêve, à l'image de « Johnny got his gun » de Dalton Trumbo, œuvre citée par l'auteur.

Ses pièces de théâtre suivent le même chemin : discours illogiques, fantaisies de langage, peu d'indications de mise en scène, absence de ponctuations… (« Mardi à Monoprix »). Ses derniers romans sont d'ailleurs proches de l'écriture théâtrale : récits polyphoniques caractérisés par la multitude de points de vues et de narrateurs… Comme dans : « Un des malheurs », vision d'une ville assiégée, inspirée de la guerre en Bosnie.

Información adicional

Conversation - Rencontre, Espace Littérature, 15/02/2012

En el marco de la serie En échange
Rarement est donnée aux lecteurs la possibilité d'entendre un écrivain présenter l'un de ses pairs. C'est ce que la Bpi et la Mel (Maison des écrivains et de la littérature) proposeront à partir de janvier 2012, au cours de ce cycle. Un auteur questionnant devient aussi le lecteur attentif et généreux d'un autre. On entend alors le semblable et le différent, en somme tout ce qui fait la singularité d'une oeuvre, ici en partage.
Conversation - Rencontre, Bibliothèque publique d'information