Skip to main content

François Olislaeger, le vent en poulpe

(1/8) À l'occasion du cycle de rencontres « Avec qui venez-vous ? », emmené par Vinciane Despret, l'illustrateur franco-belge François Olislaeger réalise pour le Centre Pompidou des comptes-rendus dessinés. Un témoignage graphique, comme une mémoire à valeur d’archive, pour raconter la réflexion sur les espèces vivantes à laquelle nous invite la philosophe du vivant, invitée intellectuelle de la saison 2021-2022.

± 4 min

« Lorsque j'ai commencé mes comptes-rendus dessinés autour du cycle de Vinciane Despret, j'ai beaucoup pensé au comte de Champignac, ce personnage d'inventeur fantaisiste de Spirou et Fanstasio », raconte François Olislaeger. Sous la plume à l'encre noire de l'illustrateur franco-belge, la philosophe apparaît ainsi sous les traits d'une cocasse rêveuse. Le bestiaire de Vinciane, oiseau, poulpe mais aussi microbes, l'accompagne partout. Mais pourquoi une poulpette, justement ? Dans son dernier livre Autobiographie d'un poulpe et autres récits d'anticipation (Actes Sud), Vinciane Despret s'interrogeait : « Et si les poulpes, adeptes de la métempsychose, se désespéraient de ne plus pouvoir se réincarner du fait de la surpêche et de la pollution des océans ? » Le céphalopode était d'ailleurs en janvier dernier au cœur d'un spectacle unique en son genre au théâtre de Vidy-Lausanne (Temple du présent — Solo pour octopus, ndlr). Pour cause de pandémie, l'expérience n'était visible qu'en ligne —  jusqu'à ce que l'un des deux poulpes (une femelle en l'occurence) ne s'échappe de son aquarium pour se retrouver à l'air libre… et périr. Vinciane Despret fut inconsolable : pour elle, ces animaux sensibles, à l'intelligence supérieure à celle d'un chien, sont des « maîtres de l’évasion ». Avec malice, Olislaeger reprend à son compte la figure tentaculaire du poulpe pour en faire un personnage fantasmagorique à l'assaut de la Piazza : « J'adore dessiner cette place centrale, et ses pavés qui sont le mouvement. Le Centre Pompidou, qui est très graphique, m'inspire énormément ». Pour chaque rencontre du cycle « Avec qui venez-vous ? », l'illustrateur, qui a notamment travaillé pour Le Monde ou Les Inrockuptibles, croquera à sa manière le monde à hauteur du vivant. À suivre ! ◼

Vinciane Despret, l'invitée intellectuelle du Centre Pompidou en 2021-2022

 

Chaque année depuis 2017, le Centre Pompidou invite un ou une intellectuel(le) à accompagner sa programmation à partir de son projet de recherche.

 

Cette année, c'est la philosophe Vinciane Despret qui répond à l'invitation et propose une enquête de terrain entre culture et nature, intitulée « Avec qui venez-vous ? », soit une réflexion sur les espèces vivantes qui nous entourent, qui vivent avec nous, et même en nous, qui prend la forme d'un dialogue positif et renoué entre les espèces. 

 

L'enquête se déroule tout au long de l’année sous des formes très diverses : conférences, dialogues, ateliers, spectacles, exposition, etc. Elle fait intervenir d'autres philosophes, scientifiques et artistes, eux-mêmes accompagné (e)s de leurs entités vivantes : l’écrivain Pierre Vinclair et les espèces disparues, le compositeur Bernard Fort et l'artiste Robin Meier pour une séance d’écoute des chants du vivant, l’artiste et essayiste Gérard Hauray avec les cyanobactéries ou encore la scientifique Charlotte Brives avec les virus.