Skip to main content

Debate / Meeting

Le droit de ne pas juger face à l'idéal de justice

06 Nov 2006

The event is over

Avec :

- François Roussel, professeur au Collège international de philosophie

- Denis Salas, magistrat, chargé de formation et de recherches à l'École Nationale de la Magistrature

 

À l'occasion d'une évocation du procès « Martin Guerre », Montaigne suggérait que la justice reconnaisse son ignorance et assume, dans certains cas, son impuissance à statuer. « recevons quelque forme d'arrêt qui dise : la cour n'y entend rien », écrivait-il.

On voit ce qu'une telle suggestion a d'incongru, sinon de puéril : comment suspendre ce qui est la justification même de l'institution judiciaire, le jugement ?

Est-ce là une simple dénégation ou un véritable déni de justice auquel appelle Montaigne ?

Il convient d'éclairer le sens de cette formulation ironique par laquelle arrive la proposition paradoxale d'un « arrêt » de jugement qui suspendrait tout arrêt.

 

François Roussel, Montaigne : le magistrat sans juridiction, Michalon, 2006 (Le bien commun) ; L'échange, entre réciprocité et transaction, Belin, 2002.

Denis Salas, La volonté de punir : essais sur le populisme pénal, Hachette Littérature, 2005 ; Le Tiers pouvoir : vers une autre justice, Hachette Littérature, 2000.

When


06 Nov 2006
From 19h

Where

Petite salle

External links