Skip to main content

Cinema

Weisse Reise

22 Jan 2011

The event is over

Ingrid Caven dans "Johannas Traum", de Werner Schroeter, 1971-1975

Deux marins s'aiment d'amour tendre. Ils font le tour du monde, de port en port, Tunis, Naples, Hambourg, San Francisco, Hong Kong, jusqu'à ce que leur destin soit scellé dans le sang.

 

« Tourné en sept nuits, dans une chambre à Zürich transformée en petit théâtre de poche, Weisse Reise s'organise sous la forme d'un jeu et d'un déguisement, comme si ce monde, parcourant trois océans, était aussi mince qu'une pièce, une après-midi de joie. Les marins et les putains ont remplacé les enfants, l'innocence, elle, est restée. »

P. Azoury, À Werner Schroeter, qui n'avait pas peur de la mort, éd. Capricci - Centre Pompidou, 2010

 

« J'ai fait la bande-son en deux jours. [...] Nous étions dans un auditorium et, en voyant le film projeté, je devais inventer tout de suite, sans avoir trop la possibilité de réfléchir à ce que j'allais dire. C'était une sorte de jeu. Seule, je faisais tous les sons sur l'image de Maria Schneider, sur celle de Margareth Clémenti, sur Mademoiselle Ziegler. Après, bien entendu, Werner a tout mélangé. C'était un travail formidable. Je devais m'approprier le caractère de chacun des personnages. »

B. Ogier, propos recueillis par G. Courant le 01/12/1981, Werner Schroeter,

Goethe-Institut - Cinémathèque Française, 1982.

When


22 Jan 2011
From 17h

Where

Cinéma 1 - Centre Pompidou, Paris