Skip to main content
Summary

Pour clore ce cycle consacré à l'objet de la musique, David Christoffel sondera la peur suprême des chefs d'orchestre : celle de « perdre le rythme ». Le métronome, arbitre de la mesure, impartial et intransigeant, permet d'imposer à la partition un minutage, d'inscrire l'interprétation musicale dans une temporalité. Comment l'interprète peut-il alors s'affranchir de ce tempo mécanique et trouver sa liberté de mouvement ?

Additional information

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 16/02/2015

Speakers David Christoffel
As part of the serie L'Objet de la musique, 19-01-2015
Du diapason au métronome en passant par le dactylion, ce cycle de conférences évoque le répertoire de la musique classique à partir des objets. Il interroge la manière dont ces accessoires – à la fois aide et contrainte – façonnent la discipline des musiciens, qu'il faille se régler sur une hauteur absolue, suivre un tempo mécanique ou se muscler les doigts avec tel instrument de torture. Au travers de ces trois conférences, David Christoffel dévoilera une histoire singulière et surprenante de la musique classique, tout en donnant à entendre des extraits d'œuvres musicales à la charnière entre romantisme et modernité.
Petite salle, Centre Pompidou, 19/01/2015