Skip to main content
Summary

"Il y eut longtemps un «mystère 68» pour les historiens. De nombreux acteurs ont vécu l'événement comme un fait historique, en conservant et en inventoriant des traces archivistiques de toutes sortes. Une première strate de documents et une histoire immédiate se sont constituées presque dans l'instant. Et pourtant, l'historiographie de Mai 68 eut bien des difficultés à exister, ne prenant consistance qu'au fil des années. Parallèlement, les commémorations décennales entretenaient une histoire formatée, reconduite tous les dix ans : chaque nouvelle couche d'interprétation se mêlant au présent de la situation contemporaine. L'excès de mémoire explique-t-il le déficit d'histoire ? Si l'événement s'est auto-historicisé à chaud, son histoire fut longtemps « nonchalante », contrairement à la sociologie, pour laquelle Mai 68 s'est, semble-t-il, rapidement transformé en objet d'études légitime. L'histoire a désormais rattrapé une partie de ce retard et, à travers quelques chantiers exemplaires, s'est emparé plus sûrement de Mai 68, incluant l'événement dans une histoire du temps présent dont il pourrait illustrer, par exemple, un moment de l'action ouvrière ou syndicale, les identités multiples de la jeunesse, les mobilisations étudiantes, les mutations rapides des problèmes de société, les questions de genres et d'identités sexuelles… Aujourd'hui Mai 68 semble apporter ses propres questions aux historiens. Une part non négligeable des nouvelles interrogations de la discipline sur ses méthodes, ses objets et son épistémologie, est nourrie de problématiques liées à 68, autour de l'événement Mai proprement dit ou selon le temps plus large des « années 68». C'est le cas de la place des images dans la reconstitution d'une époque, des rapports de l'histoire avec la fiction, des représentations individuelles et collectives, ou encore de la temporalité et de la spatialisation de l'événement. Mai 68, moment vécu comme historique mais échappant longtemps à l'histoire, fait donc retour, peu à peu et selon des circonstances que cette journée va tenter d'élucider." (Antoine de Baecque, Emmanuelle Loyer)

Additional information

Colloque, Petite salle, Centre Pompidou, 16/02/2008

Speakers Antoine de Baecque
Philippe Artières
Arlette Farge
Patrick Garcia
Xavier Vigna
Yann Potin
Vincent Lemire
Liora Israël
Alain Schnapp
Pascal Ory
André Rauch
Jean-Philippe Legois
Emmanuelle Loyer
Michelle Perrot