Skip to main content
Summary

Jean-Didier Vincent s'intéresse aux sentiments à travers la perception physiologique. Au contraire de la mauvaise réputation des sentiments ce sont les sentiments qui font la force de l'action. Plutôt que sentiment, Jean-Didier Vincent préfère d'ailleurs employer le mot d'affect, "l'état de l'âme" plus ouvert sur l'ensemble des sens et des perceptions physiologiques que le sentiment, bien que le mot âme lui-même soit très mal vu dans une démarche scientifique. Or l'affect sous-tend l'acte et non l'inverse. Reconnaître cette primauté de l'affect sur les actes s'oppose donc au traditionnnel dualisme raison/sentiment.

Olivier Houdé, psychologue de formation, rejoint Jean-Didier Vincent dans son approche de la psychée et notamment sur sa prééminence sur l'action. Il souligne l'importance des technologies d'imageries cérébrales aujourd'hui dans l'étude des apprentissages cognitifs et l'importance de l'affect dans ces comportements d'apprentissage.

Ces deux interventions sont suivies d'une discussion entre les intervenants et avec le public.

Additional information

Table ronde, Grande salle, Centre Pompidou, 14/05/2007

Speakers Olivier Houdé
Jean-Didier Vincent
Alain Giffard : animateur(s) / modérateur(s)