Skip to main content
Resumen

Norman Manea, né en 1936 à Suceava en Roumanie, est déporté à l'âge de cinq ans avec la communauté juive en Ukraine. Dans "Le Retour du hooligan : une vie" (prix Médicis du roman étranger en 2006), il raconte cette descente aux enfers dont lui et ses parents furent miraculeusement délivrés en avril 1945 : « Remplissant le vide de mes larmes, j'étais un vieillard qui allait avoir neuf ans ». Dans la Roumanie communiste, il devient ingénieur, puis décide de se consacrer à l'écriture. Ses nouvelles, "L'Heure exacte" et "Le Bonheur obligatoire" sont une autopsie implacable du totalitarisme. Malmené par la censure, il choisit de s'exiler en 1986. Il séjourne d'abord à Berlin puis émigre très vite à New York et devient professeur de littérature européenne. Son oeuvre, centrée pour l'essentiel sur le traumatisme de la Shoah, la condition juive et la vie quotidienne sous un régime totalitaire, lui vaut d'être comparé à Kafka, Musil, Sabato et Bruno Schulz. Il est l'auteur le plus traduit de son pays, publié notamment en Italie, en Allemagne, en Espagne et aux États-Unis.

Información adicional

Conversation - Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 05/05/2008

Participantes Clémence Boulouque
Norman Manea
En el marco de la serie Ecrire, écrire, pourquoi ?, 01-01-2008
Chaque mois, la Bibliothèque publique d'information propose, à travers ce cycle, une rencontre avec un écrivain français ou étranger. Des entretiens approfondis inviteront à une réflexion sur l'acte d'écrire, ses facteurs déclenchants, l'univers de l'auteur, son cheminement personnel et intellectuel, la raison d'être de l'écriture.
01/01/2008