L'œuvre Merda d'artista - Centre Pompidou

L'œuvre

Merda d'artista

Mots-clés :

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Piero Manzoni (1933 - 1963)

Merda d'artista

(Merde d'artiste)

mai 1961

Fer-blanc, papier

5 cm Diamètre : 6,5 cm

Inscriptions :Signée et numérotée au cachet sur le couvercle : Piero Manzoni / N.° 31

Réalisée à Milan

Boîte de conserve avec étiquette imprimée

Don Liliane et Michel Durand-Dessert, 1994

Numéro d'inventaire : AM 1994-100

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

Piero Manzoni, qui a pour projet de faire des tableaux « invisibles », réalise d’abord des « Achromes » puis des œuvres enfermées dans des boîtes. Il enferme d’abord des « Lignes », qui sont des rouleaux de papier de longueurs diverses sur lesquels ont été tracées des lignes. L’idée se substitue alors à la forme qui se trouve dissimulée, l’œuvre mettant en jeu la confiance du spectateur dans le titre donné par l’artiste. Ce même dispositif est utilisé pour la série la plus scandaleuse de Manzoni, celle de la « Merda d’artista » : quatre-vingt-dix boîtes de conserve contenant chacune trente gra...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Extrait du catalogue Collection art contemporain - La collection du Centre Pompidou, Musée national d'art moderne , sous la direction de Sophie Duplaix, Paris, Centre Pompidou, 2007

Le souci, déjà présent dans les « Achromes », de faire des tableaux « invisibles », conduit Manzoni à réaliser des œuvres enfermées dans des boîtes. Ce sont d’abord les Linee [« Lignes »] à partir de 1959, rouleaux de papier de longueurs diverses (de 1,76 à 7 200 mètres) sur lesquels ont été tracées des lignes, incarnations du dessin, qui se voient ainsi enfermées dans des tubes étiquetés. L’idée se substitue à la forme, dissimulée par la paroi qui non seulement empêche la contemplation effective de l’œuvre, mais surtout met en jeu la confiance du spectateur, obligé de croire l’artiste sur la...

 lire la suite

Dorothée Dupuis

Autre ressource