Skip to main content

Cinema

Géométrie variable

02 Feb 2011

The event is over

Lorsque l'on regarde les dessins préparatoires ou les projections axonométriques des projets architecturaux de Van Doesburg que voit-on? Rythme, surface, ligne, couleur. Ses compositions, qu'elles soient décoratives (les frises peintes ressemblent étrangement à un film cellulosique déroulé), peintes ou graphiques (la dynamique inhérente aux compositions produit dans l'image fixe le sentiment vibratoire du mouvement), obéissent à loi du montage et comme par retour obligatoire, à celle de flux : flux et montage dans la succession des surfaces, des lignes, de la couleur. L'ensemble, bien que fixe et mathématique, est mobile et intuitif. L'architecture comme la peinture obéit à une dynamique, celle de l'idéale quatrième dimension recherchée. Tout se meut, se déploie, se compose et se recompose. Ce programme de films associe les film-partitions animés de Werner Graeff produits entre 1922 et la fin des années 70, jusqu'aux vues sur San Francisco filmées par Ernie Gehr depuis l'ascenseur du Fairmount Hotel. Géométrie en mouvement, le cinéma active la mobilité des surfaces et génère la tri-dimensionnalité.

When


02 Feb 2011
From 19h

Where

Cinéma 2 - Centre Pompidou, Paris

Artists/personalities