Skip to main content
Summary

Le sanskrit, « sœur aînée des langues indo-européennes » vient du mot «samskrita» qui signifie : «faire quelque chose parfaitement… mener jusqu'à la forme idéale».

Ainsi, le sanskrit est considéré par beaucoup comme une langue idéale, travaillée, achevée et parachevée…

Prenant appui sur la phrase d'Emile Benveniste : « le sens d'une forme linguistique se définit par la totalité de ses emplois », trois spécialistes du sanskrit et de la philosophie indienne nous entraînent dans un voyage à travers les mots : «yoga», «maya», «nirvana», «samsara», «atman», «bouddha»… Chaque mot est étudié dans ses différentes acceptions, ses multiples facettes, son usage dans des textes comme le «Bhagavad-gita» ou les hymnes du «Rig-Véda». S'il est vrai que cette richesse sémantique rend ces mots quasiment intraduisibles, ils finissent pourtant par nous sembler, au fil des discours, des citations, des concepts évoqués, étrangement familiers. Comme nous le dit si bien Colette Poggi : «C'est souvent par le détour d'une autre langue que l'on peut mieux redécouvrir la sienne».

Additional information

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 16/09/2011

Speakers Colette Poggi
Alain Porte
Michel Hulin