L'œuvre Masque Fang (Gabon) - Centre Pompidou

L'œuvre

Masque Fang (Gabon)

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Georges Meguerditchian - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© droits réservés

À propos de l'œuvre

Anonyme

Masque Fang (Gabon)

Bois exotique peint

42 x 28,5 x 14,7 cm

Un surmoulage en bronze signalé par Jean Laude (dans "La Peinture française et "l'Art nègre" (1905-1914) : contribution à l'étude des sources du fauvisme et du cubisme, 1ère éd., 1968, p. 104) et fondu vers 1905 par F. Rudier pour Vollard, faisait partie des collections du Musée des arts africains et océaniens, aujourd'hui conservé au Musée du Quai Branly (inv. 75.14393).

Legs Mme Alice Derain, 1982

Numéro d'inventaire : AM 1982-248

En savoir plus

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Icône du primitivisme d’après William Rubin, ce masque blanc au visage énigmatique – le kaolin étant la couleur des morts – appartient à l’ensemble des masques d’esprits du Nord-Gabon. Il a concentré l’attention esthétique, probablement subjective, d’artistes et de collectionneurs célèbres, attirés par ses qualités formelles et émotionnelles, la noblesse de ses lignes évoquant l’expression de la pureté d’un temps révolu. À partir de 1905, la découverte des solutions plastiques et de la vitalité de l’art africain mobilisa les artistes expressionnistes, cubistes, abstraits et surréalistes ; ell...

 lire la suite

Hélène Joubert

Autre reproduction de l'œuvre