Skip to main content
Summary

Lancé en 2015, le plan Made in China 2025 vise à hisser la Chine en tête de dix secteurs-clefs des technologies d'avenir. Depuis lors, elle investit massivement dans les réseaux 5G, domine le marché de la vidéosurveillance, développe son propre système satellitaire Beidou, envoie des sondes sur la Lune et sur Mars… Quelles conséquences de ces avancées technologiques sur le plan géostratégique ? Lui permettront-elles d'accélérer la modernisation et l'exportation de ses capacités militaires dans les prochaines années ? La Chine peut-elle désormais être considérée comme une puissance spatiale ?

Additional information

Débat, Petite salle, Centre Pompidou, 13/12/2021

Speakers Mathieu Duchâtel
Alice Ekman : conseiller(s) scientifique(s)
Juliette Genevaz
Marie-France Chatin : animateur(s) / modérateur(s)
As part of the serie Quelle diplomatie chinoise au XXIe siècle ?, 27-09-2021
Montrée du doigt depuis le surgissement d'un nouveau virus à Wuhan, la Chine se défend et promeut une “diplomatie du vaccin”. Deuxième puissance économique du globe, elle s'avère un partenaire commercial incontournable… mais aussi une puissance clivante. En conflit avec Washington, Pékin multiplie les partenariats dans une grande partie du monde et se constitue un véritable réseau. Si la Chine fait actuellement face à de nombreuses critiques (sur la gestion de la crise pandémique, la situation au Xinjiang ou encore à Hong Kong), elle n'abandonne pas pour autant son ambition de consolider de statut de puissance politique, économique, technologique, culturel ou encore sanitaire. Alice Ekman est la conseillère scientifique du cycle. Elle est analyste responsable de l'Asie à l'Institut des études de sécurité de l'Union européenne (EUISS). Elle est l'autrice de Rouge vif. L'idéal communiste chinois (Editions de l'Observatoire, lauréat des prix Aujourd'hui 2020 et du prix du livre de géopolitique 2020)
27/09/2021