Aller au contenu principal

Un nouveau pôle de conservation et de création

Centre Pompidou francilien - La Fabrique de l'art à Massy

Le Centre Pompidou se dote d’un nouveau pôle de conservation et de création dans la région Île-de-France. 


D’une superficie de 23 000 mètres carrés, conçu comme un modèle d’institution artistique innovant, celui-ci sera à la fois : 

  • un pôle d’excellence pour la conservation et la restauration des œuvres de sa collection ;
  • un lieu de diffusion culturelle et de création, profondément ancré dans son territoire.

Ce nouveau lieu ouvrira ses portes en 2026 à Massy. 

Le Centre Pompidou, un rayonnement francilien

Le projet

Le Centre Pompidou abrite l’une des deux plus grandes collections d’art moderne et contemporain du monde, la première en Europe. Riche de plus de 120 000 œuvres, cette collection nationale, propriété de l'État, conservée par le Musée national d’art moderne, est incomparable par la diversité des domaines de création et des disciplines couverts. 

L’enrichissement permanent de sa collection au rythme de trois comités d'acquisition par an ; l’importance des prêts, non seulement sur le territoire français, mais à l'échelle internationale sur laquelle rayonne le Centre Pompidou, font de ses réserves un enjeu stratégique de premier ordre en termes de conservation

À l’étroit dans ses réserves actuelles situées dans le nord de la ville de Paris, le Centre Pompidou a souhaité se doter d’un espace plus vaste, bénéficiant d’installations parfaitement adaptées à la préservation de son patrimoine, et ouvertes aux innovations des métiers de la conservation/restauration


Fort de sa mission de partager le plus grand nombre d’œuvres avec le public le plus diversifié possible et de son expérience sur les territoires – régionaux, nationaux ou internationaux –, le Centre Pompidou a volontairement conçu ce nouvel espace comme un lieu ouvert et partagé, destiné à accueillir une programmation riche, pluridisciplinaire, et inclusive, conçue en collaboration étroite avec les acteurs locaux


Rendu possible grâce au partenariat noué avec la région Île-de-France, le département de l’Essonne, la communauté d’agglomération Paris-Saclay et la Ville de Massy, avec le soutien de l’État, le futur pôle francilien du Centre Pompidou ouvrira en 2026 à Massy


De nouveaux espaces
de conservation et de restauration

Destinés à accueillir les nouvelles réserves de la collection du Musée national d’art moderne, ces espaces seront dotés de normes de conservation optimales et d’espaces supplémentaires en prévision de l’enrichissement de la collection.

 

L’implantation du pôle en Essonne lui permettra de bénéficier des savoirs et savoir-faire de l’université Paris-Saclay et de ses laboratoires de recherche en matière de conservation préventive. 
Des projets de collaboration seront mis en place entre les professionnels du Musée et les chercheurs. 

 

Le futur pôle de conservation et de création du Centre Pompidou accueillera également les réserves du Musée national Picasso–Paris.

Un nouveau lieu culturel
au plus près des publics

Dans cet espace culturel expérimental de 2 500 m2, tirant parti de la présence des œuvres ainsi que des activités de recherche et de conservation menées dans ses réserves, le Centre Pompidou proposera une programmation artistique et culturelle qui mettra en valeur plus particulièrement sa collection et les métiers du musée.

Conçue en complicité avec les acteurs culturels du territoire francilien, celle-ci sera accompagnée de logiques de médiation renouvelées, adressées à tous les types de publics.


Le programme de préfiguration

En préfiguration de ce projet et en collaboration avec les acteurs locaux, culturels, universitaires, scolaires et associatifs, le Centre Pompidou propose depuis 2019 une programmation qui irrigue l’ensemble du territoire de l’Île-de-France.

Ces actions – qu’il s’agisse de présenter des œuvres de la collection, de faire circuler des dispositifs de médiation, d’expérimenter de nouvelles pratiques artistiques ou de nouer des partenariats de recherche et de formation avec le monde universitaire – sont autant d’événements et d’occasions de partir à la rencontre des publics franciliens et de tisser des liens étroits avec les acteurs du territoire.

Découvrez la programmation en cours dans toute l’Île-de-France :


Les collectivités territoriales partenaires

La région Île-de-France

Depuis 2016, la région a fait de la culture une priorité de sa politique afin que l’Île-de-France renoue avec sa vocation de première métropole culturelle d’Europe.
Portée par un budget sans précédent de plus de 102 millions d’euros en 2022, soit plus de 20% d’augmentation en six ans, notre stratégie vise à consolider la relance, à initier de nouvelles actions et à approfondir le soutien apporté à nos partenaires. En lien avec les villes, les départements et l’État, cette stratégie couvre tous les champs de la culture : le spectacle vivant – si fortement représenté en Île-de-France –, le patrimoine, le cinéma, l’audiovisuel et le jeu vidéo, le livre et la lecture, les arts plastiques, visuels et numériques, le street art, la jeune création et l’éducation artistique et culturelle, avec 6 millions d'euros dédiés aux projets des lycées franciliens.


L’ambition de la région Île-de-France : la culture pour tous et partout sur le territoire francilien.
Ses objectifs : rééquilibrer l’offre culturelle en Île-de-France, lutter contre les fractures territoriales et permettre aux Franciliens de la grande couronne, notamment dans les territoires ruraux, d’accéder à une offre culturelle et artistique de qualité à proximité de leur lieu de vie, favoriser l’émergence de nouveaux artistes et la diversité de création.
Le projet du Centre Pompidou francilien–Fabrique de l'art, futurpôle de conservation et de création pour la collection du Centre Pompidou, auquel la région Île-de-France dédie 20 millions d'euros, s’inscrit parfaitement dans la stratégie culturelle portée par l’exécutif francilien, résumée en trois mots-clefs : inclusion, itinérance et création.


Valérie Pécresse, présidente de la région Île-de-France
Florence Portelli, vice-présidente chargée de la culture, du patrimoine et de la création


Le département de l’Essonne

Une nouvelle ambition pour le patrimoine essonnien


Authentique par nature et avant-gardiste par tempérament, l’Essonne est un jeune département qui, en cinquante ans, a élargi son champ des possibles en concrétisant ses multiples potentiels. Comptant parmi les territoires les plus dynamiques de France et les plus attractifs en Île-de-France, l’Essonne s’affiche aujourd’hui comme une véritable « terre d’avenirs ». Acteur majeur du développement culturel du territoire essonnien, le département intervient dans de nombreux secteurs comme l’art contemporain, les musées, le patrimoine, l’éducation artistique et culturelle, le cinéma, le spectacle vivant et la lecture publique. Véritable « jardin secret de l'Île-de-France », profitant d’un cadre naturel d’exception, affichant une offre culturelle et sportive d’envergure, le département place l’épanouissement des Essonniens au cœur de ses priorités.

 

Dans cette optique, l’installation à Massy d’un futur pôle francilien de conservation et de création pour la collection du Centre Pompidou, équipement de rayonnement mondial, est un élan sans conteste autant qu'un projet exaltant pour l’Essonne comme pour ses habitants. 
De nombreux projets sont en préparation pour faire partager au plus grand nombre d’Essonniens les œuvres du Musée, avec notamment des collaborations avec le Domaine départemental de Chamarande, le musée français de la Photographie, les universités ou les collèges.
Une attention particulière sera portée aux habitants des zones rurales et aux collégiens essonniens, avec la création de modules d'expositions spécifiques en dehors du Musée. Des structures itinérantes se déplacent également dans les nombreux lieux culturels du territoire.
Résidents de zones rurales ou urbaines, connaisseurs d’art comme amateurs, jeunes et moins jeunes, tous les Essonniens pourront donc bénéficier d’un lieu d’excellence accessible à tous.

Avec un double-objectif : que cette opportunité exceptionnelle profite à tout le territoire et place l’Essonne au centre de l’offre culturelle française et mondiale.


François Durovray, président du département de l’Essonne
Sandrine Gélot, vice-présidente en charge de la culture, des sports, de la jeunesse et de la vie associative


La communauté d’agglomération Paris-Saclay

L’agglomération Paris-Saclay depuis sa création promeut l’idée d’une culture en mouvement, qui relie nos 27 communes dans une même ambition de transmission et de partage. Paris-Saclay n’est pas seulement une terre d’innovation économique et de transition écologique, elle est aussi une terre de création et d’éducation artistiques. La culture fait partie des grandes priorités de notre agglomération car elle est une source d’éveil, de savoir et de solidarité. D’où le rôle particulièrement important joué par notre réseau de médiathèques et de conservatoires dans la diffusion d’une offre culturelle abondante et variée, qui s’adresse à tous. 


En ce sens, l’arrivée du futur pôle francilien de conservation et création du Centre Pompidou à Massy constitue une opportunité exceptionnelle. 
D’abord, parce qu’elle offre au territoire une nouvelle vitrine culturelle, qui vient s’ajouter à d’autres lieux particulièrement emblématiques comme l’Opéra de Massy ou le théâtre de Longjumeau ; ensuite, parce qu’elle va donner la possibilité de faire découvrir l’univers si particulier de la création contemporaine à des nouveaux publics qui en sont parfois éloignés, notamment pour des raisons géographiques. 
Ce futur site permettra également de présenter pour la première fois dans un même lieu l’art et ses coulisses, et de faire mieux connaître les métiers et les techniques de mise en valeur et de conservation des œuvres. Situé à quelques kilomètres du pôle d’innovation Paris-Saclay, le futur « Centre Pompidou de Massy » permettra aussi de travailler plus étroitement sur les liens potentiels à tisser entre le monde artistique et la science – gages, n’en doutons pas, de nouveaux horizons féconds et inspirants. 
Autant de perspectives qui en font un projet « à part » !
Nous sommes très fiers d’accueillir une telle signature mondiale sur notre territoire et d’accompagner la ville de Massy dans cette grande aventure !

 

Grégoire de Lasteyrie, président de la communauté d'agglomération Paris-Saclay


La Ville de Massy

En 2026, Massy accueillera le pôle francilien de conservation et de création du Centre Pompidou. À la région Île-de-France, au département de l’Essonne, à la communauté d’agglomération Paris-Saclay, à l’université et, bien sûr, au Centre Pompidou et à l’État, Massy dit sa fierté, sa gratitude et son envie de réussir ensemble. 


Une ambition territoriale
Massy est un concentré de banlieue : villages anciens et tissu pavillonnaire, grands ensembles des années 1960, ancienne zone industrielle qui mute en « quartier de gare emblématique du Grand Paris »… La population de Massy est à l’image de ce patchwork urbain : diversifiée, jeune, énergique, rassemblant des quartiers populaires classés en politique de la ville, des zones résidentielles et une activité économique très dynamique.
Massy est l’un des lieux singuliers dont l’Île-de-France a besoin pour se transformer. Dans une région capitale dont l’hypercentralisation est la première faiblesse, Massy a pris le risque du développement. Massy veut être un lieu de centralité, un lieu qui accueille et qui attire, en sachant qu’accueillir n’est jamais simple et qu’il est plus facile de fermer ses portes. Massy bénéficie d’une accessibilité exceptionnelle, encore renforcée par la ligne 18 du Grand Paris Express, dont l’ouverture sera concomitante avec le nouveau lieu. Cette accessibilité est décisive tant pour le grand public que pour les personnels du Centre Pompidou.


Une ambition culturelle
Ville populaire, ville « mélangée », Massy affirme que c’est ici, en banlieue, où se rencontrent des populations diverses, que se construit l’avenir du pays, et que naîtront les projets les plus riches. Ces projets seront économiques, sociaux, urbains… mais toujours la culture y sera centrale. Accueillir le Centre Pompidou à Massy, c’est poser l’ambition de constituer en banlieue, dans un quartier populaire, l’un des plus beaux, des plus variés, des plus passionnants lieux culturels d’Île-de-France.
Le Centre Pompidou n’arrivera pas en terrain vierge. La culture occupe déjà à Massy une place essentielle, avec l’Opéra – seul opéra de banlieue –, avec la scène de musiques actuelles Paul B., avec les médiathèques, les cinémas, le conservatoire… Avec, surtout, la conviction que l’éducation artistique et culturelle tout au long de la vie est un moyen d’émancipation pour tous.


Le projet « hybride » porté par le Centre Pompidou nous a enthousiasmés. Notre ambition est qu’il devienne un lieu singulier, lieu d’accès à la culture, mais aussi lieu de destination, qui attire les amoureux d’art contemporain pour le rencontrer autrement.

 

Nicolas Samsoen, maire
Pierre Ollier, maire-adjoint en charge de la culture


Université Paris-Saclay

Art et sciences : un partenariat de recherche entre le Centre Pompidou et l’université Paris-Saclay

 

Le Centre Pompidou a pour mission de partager son exceptionnelle collection avec le grand public, mais également de la conserver. Pour ce faire, le nouveau pôle francilien de conservation et de création de la collection du Musée national d'art moderne est pensé comme un laboratoire novateur en termes de techniques de conservation des œuvres. 
Le Centre Pompidou et l’université Paris-Saclay s’allient dès à présent pour travailler ensemble à la mise en œuvre de techniques et de protocoles de conservation préventive appliqués aux œuvres. Les principaux champs de recherche s’articulent autour de trois axes :

  • identification des matériaux et des techniques, étude des altérations et validation de protocoles de traitements ;
  • documentation à visée de conservation et de médiation : traitements numériques, 3D, nouvelles technologies ;
  • conservation préventive et développement durable : matériaux alternatifs, outils et mesure.

Par ailleurs, le Centre Pompidou et l’université de Paris-Saclay partagent l’objectif de décloisonner les univers scientifiques, artistiques et culturels, et proposent une réflexion globale, « arts, sciences & société », entre création, transmission et médiation. Les principaux domaines d’expérimentations intègrent le projet Campus – arts, sciences & société qui s’articule autour de trois axes :

  • co-construire et proposer des actions artistiques et culturelles lors d’événements universitaires ;
  • favoriser les rapprochements entre les contenus des unités d’enseignements et le Centre Pompidou ;
  • mettre en place des cycles d’échange et de discussion pédagogique.