Aller au contenu principal
Résumé

L'apprentissage se fait tout au long de la vie et souvent en dehors d'un cadre scolaire. Il peut également prendre place au sein d'une activité de jeu. À travers deux illustrations très différentes, la place du jeu à l'école maternelle et la pratique du poker, cette première rencontre interrogera les relations entre jeu et apprentissage. Elle mettra en avant la place des apprentissages informels, qui se déroulent en dehors des contextes éducatifs, mais aussi les processus de formalisation éducative du jeu.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 07/01/2019

Intervenants Aymeric Brody
Gilles Brougère
Louise Tourret : animateur(s) / modérateur(s)
Dans le cadre de la série Peut-on apprendre en jouant ?, 07-01-2019
Portés par la vague internationale du serious game et de la gamification, des discours de plus en plus nombreux présentent le jeu ou la ludification des activités comme un moyen d'associer plaisir et éducation. Ils témoignent d'une volonté de récupérer au profit d'usages utiles la dynamique culturelle liée à la diffusion du jeu vidéo. Ils trahissent aussi le souhait de rendre certains apprentissages plus efficaces. Mais est-on si certain du bénéfice du jeu pour l'apprentissage ? Apprend-t-on autre chose que le jeu dans un jeu ? Peut-on utiliser ce qu'on a appris lors d'un jeu dans un autre cadre ? Ce cycle de rencontres sera l'occasion de s'interroger sur les relations entre jeu et apprentissage, qu'il s'agisse de jeux dont la finalité est le divertissement ou de jeux transformés pour atteindre des objectifs pédagogiques.
07/01/2019