Aller au contenu principal
Résumé

« Je me suis constituée un territoire filmique dans cet univers-là de l'Est de la France où, à chaque fois, le personnage d'un film m'amène vers le suivant et où je projette de continuer à filmer. C'est en suivant ce chemin que j'ai retrouvé Belinda encore une fois. » (Marie Dumora)

Marie Dumora invite Guillaume Brac. Tous deux échangent sur leurs pratiques, leur univers, leur inspiration.

Information complémentaire

Rencontre, Cinéma 2, Centre Pompidou, 16/09/2018

Intervenants Guillaume Brac
Harry Bos : animateur(s) / modérateur(s)
Marie Dumora
Dans le cadre de la série Génération documentaire, 07-09-2018
Le cinéaste français Luc Moullet, dans un texte publié à l'occasion des dix ans de la société de production Les Films d'Ici, et avec l'humour cocasse qui lui est propre, décrit les bureaux défraîchis qu'elle occupait jadis 1: « C'est la ruche avec un grand R, une ruche infernale. On pense à la cabine des frères Marx, à la pléiade chère à Pierre Braunberger, au Hors Champ de Paulo Branco. Le coulage, les structures sont réduits au maximum. Et pourtant, ou plutôt à cause de ça, ici naissent plus de trente films par an, dont beaucoup sont intéressants. C'est le producteur de Paris qui se situe au plus haut niveau : 107 mètres d'altitude. » Présent dès le début de cette aventure et resté fidèle jusqu'à son dernier long métrage en date, La Terre de la folie (2009), Luc Moullet synthétise parfaitement ce qui semble avoir été la force majeure de cette société de production incontournable et prolifique, qui s'est appuyée sur le contexte politique audiovisuel florissant des années 80 pour émerger. Les Films d'Ici est une maison ouvrière grouillante d'activités qui, au contact des auteurs talentueux qu'elle a accompagnés, a contribué à donner ses lettres de noblesse à un documentaire de création toujours en prise avec la société.
07/09/2018