L'œuvre Explosion lyrique n°8 - Centre Pompidou

L'œuvre

Explosion lyrique n°8

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © Service de la documentation photographique du MNAM - Centre Pompidou, MNAM-CCI /Dist. RMN-GP
© Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

Alberto Magnelli (1888 - 1971)

Explosion lyrique n°8

(Il Fantino (Le Jockey))

1918

Huile sur toile

101 x 76,5 cm

Inscriptions :S.D.B.G. - S.D.T.R. sur la toile : A.Magnelli. 1918 // Magnelli / Firenze 1918 / "il fantino" / "explosion lyrique N° 8 (à la peinture noire)

Réalisé à Florence

Legs , 1972

Numéro d'inventaire : AM 1972-26

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d'art moderne, rédigé dans le cadre de l'accrochage Modernités plurielles 2013-2014

En 1918, Magnelli est toujours réfugié, loin de la guerre, à Rufina, en Italie, où il vit isolé des avant-gardes. De cette période naît une production d’œuvres d’une sensualité et d’une liberté nouvelles, à l’image de la joie liée à la fin du conflit. Loin de célébrer la modernité, comme ses œuvres d’avant-guerre proches du futurisme, Explosion lyrique n°8 exalte une énergie plus primitive qui coïncide avec l’intérêt de l’artiste pour l’art africain, qu’il a découvert à Paris grâce à Apollinaire.

Service de l’information des publics et de la médiation

Extrait du catalogue Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

La guerre empêche Magnelli de revenir à Paris. Éloigné des grands centres de l’avant-garde, l’artiste s’est réfugié à Rufina où il vit dans l’isolement. De cette période de repli naît une production d’œuvres exaltées, d’une sensualité et d’une liberté nouvelles, à l’image, comme l’a souligné Magnelli lui-même, du mouvement de joie qui marque la fin de la Première Guerre mondiale. Loin d’exprimer l’exaltation pour la beauté de la modernité et de la vitesse, qui pourrait ainsi le rapprocher du futurisme, Explosion lyrique n o 8 (cat. rais. n o 159) exprime une énergie tout autre et une tem...

 lire la suite

Dorothée Deyries-Henry

Les collections