L'œuvre Remember Uncle August, the Unhappy Inventor - Centre Pompidou

L'œuvre

Remember Uncle August, the Unhappy Inventor

concept.resource

Reproduction d'une œuvre

Crédit photographique : © The estate of George Grosz, Princeton, N.J. / Adagp, Paris

À propos de l'œuvre

George Grosz (1893 - 1959)

Remember Uncle August, the Unhappy Inventor

(Ein Opfer der Gesellschaft (Victime de la société),
Souviens-toi de l'oncle Auguste, le malheureux inventeur)

1919

Huile, crayon, papiers et cinq boutons collés sur toile

49 x 39,5 cm

Oeuvre présentée la première fois en juillet 1920 à la "Première foire internationale Dada" à Berlin sous le titre "Ein Opfer der Gesselschaft"

Achat, 1977

Numéro d'inventaire : AM 1977-562

En savoir plus

Cartel développé du Musée national d’art moderne, rédigé dans le cadre du nouvel accrochage des collections modernes, 2015-2016

George Grosz revient de la Première Guerre mondiale animé d’une rage violente contre la société. La virulence de son antimilitarisme marque profondément son œuvre, portée par un esprit critique acerbe qui le conduit à rejoindre le groupe dada de Berlin. Souviens-toi de l’oncle Auguste, le malheureux inventeur, qui figure dans le catalogue de la fameuse Foire internationale dada de 1920, fait le constat ambigu d’une science qui, à l’épreuve de la guerre, semble s’être retournée contre l’humanité. La figure porte sur le front un grand point d’interrogation à l’horizontale, témoignant des dout...

 lire la suite

Service de l’information des publics et de la médiation

Collection art moderne - La collection du Centre Pompidou, Musée national d’art moderne , sous la direction de Brigitte Leal, Paris, Centre Pompidou, 2007

Comme Otto Dix, George Grosz revient de la Première Guerre mondiale animé d’un sentiment de dégoût violent envers la société et les valeurs qui l’ont rendue possible. Le sens, la virulence de leur antimilitarisme d’après-guerre s’éclairent de l’enthousiasme éphémère que leur a inspiré la perspective du conflit. Le nihilisme de Dada, auquel l’un et l’autre adhèrent momentanément, règle avant tout leur compte avec leur propre naïveté. Grosz, comme Dix, a flirté avant-guerre avec un futurisme célébrant la technique, voyant dans la guerre une « hygiène du monde ». Souviens-toi de l’oncle August...

 lire la suite

Didier Ottinger

Les collections