Aller au contenu principal

Débat / Rencontre

Le Liban, entre rêve et cauchemar

Sixièmes rencontres internationales des écritures de l'exil

03 déc. 2006

L'événement est terminé

La Paix, calligraphie de Lassaâd Métoui

Aux pires moments de la guerre au Liban, alors que la mort régnait partout, des gestes quotidiens ont permis de maintenir l'espoir vivant. Ces gestes ont été surtout portés par les femmes. Ce sont elles qui ont eu la charge de rassurer enfants et maris, de préparer à manger alors que tout manquait, de garder intacte la flamme de la vie

Des savoirs perdus ont été retrouvés : faire le pain, reconnaître les plantes, raconter des contes oubliés depuis des décennies...

Quand


03 déc. 2006
15h - 22h

Petite salle - Centre Pompidou, Paris