Aller au contenu principal
Résumé

Dans un texte de 1984 où Foucault, commentant son rapport aux philosophes, dit "(...) finalement il y a pour moi trois catégories de philosophes : les philosophes que je ne connais pas, les philosophes que je connais et dont j'ai parlé, les philosophes que je connais et dont je ne parle pas". Une analyse des notes de bas de pages et des citations du corpus foucaldien révélerait le même paradoxe : des notes érudites et complexes, des notes lacunaires, les citations précises ou imprécises... Dans son travail de dissolution des catégories d'auteurs et d'oeuvres, la présence et la non présence d'auteurs fait souvent sens. Judith Revel s'y intéresse plus particulièrement dans cette conférence et tente de montrer comment à partir d'une absence totale dans l'oeuvre de Foucault on peut retrouver une omniprésence de la référence à Merleau Ponty.

Information complémentaire

Rencontre, Petite salle, Centre Pompidou, 22/11/2004

Intervenants Françoise Gaillard : animateur(s) / modérateur(s)
Judith Revel