Aller au contenu principal
Résumé

Economiste, Philippe Robert-Demontrond s'intéresse à la manière dont on instrumentalise le sacré dans certains marchés de consommation. Dans sa recherche de type socio-anthropologique, il présente ici notamment une brève analyse de plusieurs marchés régulés par des orthodoxies : la religion (label Kasher, Hallal, etc.) ; la nouvelle religiosité du marché des labels bio, équitable, environnementaux ; l'instrumentalisation du sacré avec les sodas "zamzamcola", "kipacola" etc. (pastiche du religieux), "breizcola", catalancola", "chinacola" (pastiche ethnique) ou les parodies du marketing relationnel où de l'homme sacré, on passe à la sacralisation de l'individu (parfum, voiture, moto...). Il évoque également le développement de règles propres par les individus qui ritualisent leur consommation, et alerte sur la probabilité d'une importante crise à venir, en raison de l'ethnocentrisme absolu de l'Occident.

Information complémentaire

Débat, Petite salle, Centre Pompidou, 16/06/2008

Intervenants Ariane Poulantzas : animateur(s) / modérateur(s)
Christian Hervé
Dominique Memmi
Philippe Robert-Demontrond